par : 
Trevor Dauphinee
2 mars 2018

Vous avez peut-être entendu parler de certains projets intéressants, du travail dans la fabrication de pointe à des découvertes dans le domaine de l'intelligence artificielle, qui sont nés en Ontario. Quand je pense à tous les progrès qu'ont réalisés nos collectivités pour en arriver où elles en sont maintenant, je suis rempli de fierté du cheminement que nous avons fait en tant que province. Je suis également un féru d'histoire et, lorsque je suis tombé sur certaines de ces photos, je devais les partager.

Voici comment certains de nos lieux névralgiques d'innovation connus – et moins connus – ont évolué.

Hamilton

Un avion survole le nouvel aéroport du Hamilton en 1929
Ouverture officielle de l’aéroport de Hamilton, 1929
Source : Ville de Toronto Archives, fonds du Globe and Mail, fonds 1266, document 16842.
Les gens regardent un groupe sur scène lors d'un festival de musique à Hamilton
Festival de musique Hamilton
Source : Tourisme Hamilton.

Hamilton a fait beaucoup de chemin depuis ses débuts en tant que ville industrielle de cols bleus. Fondée en 1816, et déjà connue surtout comme la capitale de l'acier du Canada, Hamilton est maintenant une ville mature qui offre tellement de choix à ses plus de 500 000 habitants, notamment un style de vie abordable et des possibilités d'emploi pour les travailleurs du millénaire. Par conséquent, la ville est devenue une plaque tournante florissante de la culture au sein de laquelle s'épanouit un milieu des arts, du théâtre et de la musique stimulant. L'un des secrets du succès de Hamilton est son milieu en plein essor d'entreprises en démarrage – la ville a tranquillement mis sur pied un des écosystèmes les plus importants du pays qui attire des talents diversifiés du monde entier. Avec la population croissante du sud de l'Ontario qui s'installe autour du lac Ontario et le statut de l'aéroport Pearson de Toronto en tant que l'aéroport international le plus gros et le plus actif dans le pays, Hamilton a renforcé son rôle en tant que carrefour du transport. Son aéroport, qui a ouvert ses portes en 1929, relie maintenant la ville à des destinations partout en Amérique du Nord, en Europe et en Amérique du Sud.

Waterloo

Une photo en noir et blanc d'un bus
Rue King Ouest, Kitchener, la même rue où se trouvent les bureaux de Google aujourd’hui.
Le bureau de Google à Waterloo
Rendu des bureaux de Google, à Waterloo
Rendu d’image : www.martinsimmons.ca (en anglais seulement)

En regardant Waterloo aujourd'hui, il est très difficile de s'imaginer que la ville était, à sa création en 1806, une ville agricole dont l'économie était principalement centrée sur son moulin à broyer le grain. Sans surprise, cette attraction a fait de Waterloo un carrefour social et commercial qui a continué à croître en importance avec les années. Les vaches ont fait place aux ordinateurs puisque la région de Waterloo est largement connue comme un centre de technologie important de l'Ontario et du pays. La ville accueille le plus grand bureau de R-D de Google Canada, certains des établissements de recherche et d'enseignement de premier plan du pays et des secteurs de fabrication et de technologie en plein essor. La ville est également une des collectivités les plus scolarisées au Canada. Le résultat : la création de certaines idées innovatrices et stimulantes comme le concept du « transport de l'avenir de l'Université de Waterloo – Waterloop – une ligne de train nationale à l'intérieur de tubes souterrains sans air.

Toronto

Une photo en noir et blanc de Union Station
Union Station aujourd'hui
Source : remundo (en anglais seulement), gare Union à Toronto

Toronto est un centre du commerce depuis longtemps. Au début des années 1850, un grand nombre de voies ferrées a été construit à Toronto par les plus grands constructeurs de chemins de fer du pays, transformant rapidement la région de Lakeshore en un lieu fort animé où arrivent des marchandises et des talents de partout dans le monde. La gare Union, que nous connaissons aujourd'hui, qui est le carrefour ferroviaire le plus achalandé au Canada et qui dessert plus de 250 000 passagers toutes les 24 heures, a été créée en 1858. Les Torontois sont fiers du style de vie au rythme rapide et de la culture diversifiée de la ville qui ont toujours été alimentés par un goût pour l'innovation en affaires aussi grand que la Tour CN. Aujourd'hui, Toronto est toujours classée comme l'une des villes les plus prospères et les plus agréables où vivre dans le monde. En 2017, Toronto était parmi les cinq villes les plus agréables où vivre dans le monde selon le journal The Economist et dans les dix villes les plus technologies selon le géant des médias Business Insider. Tout récemment, dans ce qui est probablement la nouvelle la plus populaire annoncée dernièrement, Toronto a été retenue par la compagnie Amazon sur sa courte liste d'endroits où établir son deuxième siège social en Amérique du Nord.

Ottawa

Rue Elgin à 1939
Eue Elgin a 2012
Vue à partir des bureaux du siège social canadien de Shopify, 150, rue Elgin (vue vers le nord), Ottawa 1939 à 2012
Source : Ottawa passé et présent

Le secteur florissant de la technologie à Ottawa continue à m'impressionner au fur et à mesure qu'il prend de l'expansion. En tant qu'un des plus grands sites d'innovation de l'Ontario, Ottawa accueille 77 000 travailleurs en TIC et plus de 1 750 entreprises de technologie, y compris des entreprises mondialement reconnues telles que Shopify, une des plus grandes plateformes de commerce électronique de l'Amérique du Nord. En se fondant sur cette réussite, un nouveau carrefour d'accélération né d'une collaboration entre le gouvernement et le secteur privé, les Cours Bayview, a été lancé pour aider les prochaines grandes entreprises de technologie à faire croître leurs affaires pour atteindre un succès international. La ville a la deuxième plus grande concentration de scientifiques et d'ingénieurs en Amérique du Nord et scolarise 130 000 personnes par année, dont 20 % se spécialisent dans les STIM. Donc, bien qu'Ottawa accueille la majorité des fonctionnaires du gouvernement fédéral et une formation d'hommes politiques sur la Colline du Parlement, la ville a également un secteur des technologies qui est en train de prendre une ampleur tout aussi impressionnante.

Sarnia

Pont Bluewater en cours de construction
Pont Bluewater en construction en 1938
Source : Sarnia Historical Society (en anglais seulement)
Pont Bluewater aujourd'hui
Pont Bluewater maintenant
Source : Sarnia Historical Society (en anglais seulement)

La géographie de Sarnia est une des plus diversifiée et intéressante dans notre province et je ne dis pas cela seulement parce que c'est ma ville natale. Dans ses débuts, Sarnia a connu une croissance économique rapide en raison de sa proximité à deux grands réseaux ferroviaires qui relient l'Ontario aux États-Unis, de sources de pétrole et du pont Bluewater qui a été créé en 1938 afin de fournir l'un de ses premiers liens pour la circulation au-dessus de la rivière St. Clair. Notamment, Sarnia était un élément essentiel au développement de l'industrie pétrolière du Canada à cette époque. Le premier puits de pétrole commercial du continent s'y trouvait, et la ville a connu une énorme croissance économique grâce à son rôle essentiel dans l'approvisionnement en produits pétrochimiques pendant la Seconde Guerre mondiale. Aujourd'hui, Sarnia, avec une population relativement modeste de plus 71 000, continue de faire beaucoup plus que sa part dans les contributions économiques. L'établissement d'une usine de polyéthylène de NOVA Chemicals annoncé récemment n'est qu'un exemple. En offrant à la collectivité encore plus d'emplois, à la ville un plus grand nombre d'investissements et à la province un service de fabrication nouveau et novateur, Sarnia aura une incidence sur l'économie pendant encore de nombreuses années, je n'en ai aucun doute.

Sudbury

La super cheminée donnant sur une maison à Sudbury
Inco Superstack
Photographe : Louie Palu, 2007
SNOLAB a Sudbury, L'Ontario
SNOLAB, Sudbury
Source : SNOLAB (en anglais seulement)

Il y avait un temps que Sudbury était reconnue pour la super cheminée de la fonderie Inco (la plus haute cheminée dans l'hémisphère occidental) et pour l'attrait routier, le Big Nickel. Aujourd'hui, la ville et ses environs de 160 000 habitants, la plus importante population du nord-est de l'Ontario, a une économie diversifiée. De l'éducation avec deux collèges (un de langue anglaise et un de langue française), une université, et les plus récentes écoles en médecine et en architecture au Canada, à la recherche scientifique de SNOLAB, le deuxième plus profond laboratoire de physique souterrain au monde, Sudbury continue de croître à un rythme rapide. En outre, les efforts d'écologisation déployés au cours des dernières décennies ont commencé à revitaliser le paysage luxuriant de la ville – un incontournable dans le nord de l'Ontario.

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Parlez-en à un conseiller commercial


Demande d’entretien

Inscrivez-vous à notre bulletin


Ouvrez-en un maintenant

Retour en haut de la page