par : 
Trevor Dauphinee
27 décembre 2017

Dans le cadre de mes fonctions au Bureau ontarien des investissements, je rencontre beaucoup de gens qui viennent de s'installer dans une nouvelle ville, ou qui envisagent de le faire sous peu. Se dévouer corps et âme à la création d'un réseau professionnel est exigeant, mais payant.

Nous connaissons tous des personnes influentes qui ont fortement tiré profit du réseautage. Je pense souvent à Robert Hardt, ancien président-directeur général de Siemens Canada. Cet Allemand s'est établi en Ontario pour y diriger les activités canadiennes de l'entreprise. Pendant son séjour, il a été un ardent défenseur de la province et de sa population, malgré ses racines étrangères. Il est intervenu de manière proactive auprès du gouvernement afin d'offrir un point de vue stratégique sur la façon de faire croître l'écosystème de l'Ontario. Fait important, pour y parvenir, il a su réunir les secteurs public et privé. C'était un grand rassembleur.

Globalement, les grandes entreprises sont alimentées par de puissants réseaux dans différents secteurs d'activité. Pensons notamment au secteur des technologies de l'Ontario, où d'extraordinaires innovations ont vu le jour dans le domaine financier et chez de jeunes pousses technologiques. ChangeJar, par exemple, met au point un portefeuille numérique dans le cadre du Projet d'incubateur d'innovation, une initiative du gouvernement de l'Ontario et d'IBM. La fusion de nos secteurs automobile et technologique, et en particulier nos compétences en intelligence artificielle, a séduit Uber et amené l'entreprise en Ontario. Avec l'aide du ministère des Transports, celle-ci a pu accéder aux talents de l'Université de Toronto pour faire avancer ses travaux sur les véhicules autonomes. Rien de tout cela n'est possible quand les secteurs fonctionnent en vase clos.

Venons-en maintenant aux faits. Voici quelques conseils pratiques sur la meilleure façon de vous créer un réseau dans une nouvelle ville.

Effectuer des entrevues informatives avec les bonnes personnes

Dressez une liste des personnes-ressources avant de déménager et communiquez directement avec elles en abordant des questions pertinentes. Cette liste doit inclure des gens de votre domaine d'activité, mais aussi des gens de tout l'écosystème. Examinez ce qui se passe sur le plan réglementaire et cherchez des gens qui peuvent vous éclairer, comme des fonctionnaires et des organismes qui collaborent avec le gouvernement. Prenez le temps de communiquer avec des entreprises spécialisées dans votre domaine ou dans les marchés verticaux connexes.

Participer à des activités de réseautage en ne vous contentant pas d'être présent

Lorsque vous arrivez dans une nouvelle ville, de nombreuses occasions de réseautage, officielles ou non, s'offrent à vous. Ces occasions sont importantes et utiles si vous voulez vous bâtir un réseau. Je fais toujours la même recommandation : participez à un maximum d'activités de réseautage (même si vous préféreriez rester chez vous pour regarder Netflix). Avant de vous rendre à l'une de ces activités, parcourez la liste des participants, et repérez les personnes à qui vous voulez parler. Vous tirerez ainsi le maximum de chaque événement et ferez la meilleure impression possible sur tous les gens avec qui vous discuterez. Cela permet aussi de vous préparer aux situations souvent stressantes et parfois intimidantes.

Connaître les ressources à votre disposition

Toutes les villes comptent divers sites commerciaux, associations de gens d'affaires et ressources pour les entreprises. Si vous les connaissez et savez comment les exploiter, vous pourrez en tirer un énorme avantage. En Ontario, le Bureau ontarien des investissements peut vous aider. En plus de tenir des événements, nos spécialistes peuvent vous présenter des gens et favoriser le dialogue, directement ou par jumelage. Jeune entreprise? Le Bureau pourrait vous mettre en contact avec des entrepreneurs locaux qui font partie du Réseau ontarien des entrepreneurs, comme le District de la découverte MaRS et ventureLAB (Toronto), Communitech (Kitchener), TechAlliance (London) ou Investir Ottawa. Exportateur? Il pourrait vous aiguiller vers Ontario Global 100. Vous devez aussi chercher les sites propres à la ville et les associations de votre secteur d'activité. Par exemple, à Toronto, la Chambre de commerce tient régulièrement des événements et il est possible de devenir membre.

Envisager les options récréatives et pas uniquement les options professionnelles

C'est parfois là où l'on ne s'y attend pas que se présentent les meilleures occasions de réseautage. Une de mes collègues a rencontré quelques-uns de ses meilleurs contacts professionnels dans un parc canin. J'ai moi-même rencontré l'une des personnes très importantes de mon réseau au cours d'un vol, après un voyage au Tennessee. Même si ces exemples comptent sans doute un facteur chance, vous devez envisager toutes les options, comme les clubs et les groupes concernant un centre d'intérêt particulier – activité physique, art, chant ou lecture. Si vous ne vous y faites aucun contact professionnel, vous y rencontrerez tout de même des gens animés des mêmes idées que vous qui pourraient vous orienter dans la bonne direction.

Entretenir les relations

Il ne sert à rien de créer une relation si on ne l'entretient pas par la suite. En Ontario, la concurrence est saine et l'environnement est collaboratif, sans doute plus qu'ailleurs. Il faut savoir en tirer profit. C'est une chose d'entrer en contact avec quelqu'un sur LinkedIn, mais c'en est une autre de dire que vous entretenez avec cette personne une relation solide et utile. En redonnant à quelqu'un d'autre et en faisant des choses pour lui, vous vous assurez de créer et d'entretenir des liens forts.

Pour moi, tout l'intérêt du réseautage réside dans la possibilité de créer et d'entretenir des liens solides avec des personnes du même secteur d'activité et avec des gens du milieu des affaires et de saisir toutes les occasions, professionnelles et récréatives.

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Parlez-en à un conseiller commercial


Demande d’entretien

Inscrivez-vous à notre bulletin


Ouvrez-en un maintenant

Retour en haut de la page