Un choc et une grande joie, c'est ce qu'a ressenti Chris Bailey, chef de la direction et co-fondateur d'Unlimi-Tech Software, à l'annonce en janvier dernier que la petite entreprise d'Ottawa avait remporté l'un des prix les plus prestigieux d'Amérique du Nord dans le domaine de la télévision.

« Quand on est jeune entrepreneur du secteur de la technologie débutant, recevoir un prix Emmy n'est pas une chose à laquelle on ose aspirer, a-t-il dit lors d'un récent entretien téléphonique. C'est la première fois qu'un prix est décerné dans cette catégorie, ce qui montre l'importance que les logiciels tels que FileCatalyst ont pris pour l'industrie. »

FileCatalyst permet à d'énormes fichiers numériques de plusieurs gigaoctets, comme les vidéos haute définition, d'être transférés de façon sécurisée dans le monde entier en quelques secondes plutôt que pendant des heures. Lors des Jeux olympiques de Sochi, par exemple, NBC Sports a utilisé FileCatalyst pour diffuser les reportages vidéo HD « en direct » des rives de la mer Noire vers l'Amérique du Nord quasiment sans décalage.

Et les radiodiffuseurs ne sont pas les seuls à intégrer la technologie FileCatalyst à leurs réseaux. Les sociétés d'exploitation pétrolières et gazières l'utilisent pour transférer des fichiers géospatiaux très volumineux du terrain au laboratoire. Les établissements de soins s'en servent pour partager des images médicales hautement détaillées comme les IRM. L'armée les utilise aussi. Comment exactement? Chris Bailey admet ne pas avoir posé la question.

Fondée en 2000, Unlimi-Tech fait partie des entreprises pionnières du marché du transfert accéléré de fichiers, perfectionnant le protocole de transfert de fichiers (PTF) mis au point dans les années 1970.

« Notre but est de faciliter le déploiement du PTF dans les organismes, explique M. Bailey. En 2004, nous avons constaté une évolution importante sur le marché, le passage des supports physiques aux médias numériques. Les fichiers prenaient de l'ampleur et les contraintes de largeur de bande devenaient un problème. Nous nous sommes mis à étudier des moyens de déplacer les fichiers plus rapidement. »

Deux ans plus tard, Unlimi-Tech présentait FileCatalyst à NAB, le plus grand congrès annuel mondial des radiodiffuseurs. En quelques années, FileCatalyst a fait ses débuts lors d'événements similaires au Royaume-Uni, en Inde et en Asie. Aujourd'hui, Unlimi-Tech a plus de 1 000 clients dotés d'un parc de plus d'un million d'utilisateurs.

Pour les sociétés en expansion comme Unlimi-Tech, Ottawa, où 2 700 entreprises des TI ont élu domicile , offre un climat des affaires difficile à égaler.

« Nous avons du mal à trouver des employés instruits et chevronnés dans le domaine de la technologie à Ottawa, et les crédits d'impôt en R.-D. et d'autres programmes commerciaux disponibles en Ontario sont d'une grande aide, explique M. Bailey. J'ai discuté avec plusieurs sociétés internationales qui ont déménagé une part importante de leurs activités en Ontario afin de tirer parti du climat des affaires de la province. »

À divers égards, ce prix Emmy valide des années de travail acharné pour Chris Bailey, John Tkaczewski, cofondateur et partenaire, et tous les membres du personnel d'Unlimi-Tech. Dans le même temps, il marque le début d'une nouvelle ère pour la société. La lecture vidéo en HD et 4K accélère la demande de transferts de plus en plus rapides des fichiers. Qui sait? Il y a peut-être de nombreux autres moments sur le tapis rouge à l'avenir pour Unlimi-Tech.

photo des lauréats
Unlimi-Tech remporte un prix Emmy, janvier 2015. De gauche à droite : John Enzinas, Christian Charette, John Tkaczewski, Chris Bailey, Dave McKeen et Elton Carneiro

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page