Geotab utilise les mégadonnées pour façonner l’avenir de la mobilité

Servant plus de 40 000 entreprises des quatre coins du monde, qui emploient sa technologie pour gérer leurs parcs automobiles – plus de 1,7 million de véhicules –, l’entreprise de télématique Geotab solidifie sa position de numéro un mondial : elle a connu une croissance annuelle de 40 % pour cinq années de suite.

Geotab se démarque par sa plateforme ouverte qui permet à ses clients d’utiliser leurs données télématiques de façon inédite. La plateforme peut en outre être personnalisée par l’intégration d’applications mobiles, de plugiciels et d’accessoires matériels offerts sur Geotab Marketplace. En 2018, l’entreprise a lancé un nouvel outil, data.geotab.com, qui vise à utiliser les données de télématique pour améliorer l’efficacité des municipalités.

Changer l’image de la télématique auprès du public

Avant les années 1990, le système GPS était réservé aux forces armées. Quand cette puissante technologie a été mise à la disposition des particuliers, Neil Cawse, président-directeur général de Geotab, a vu l’occasion de tirer profit de l’analyse des données de localisation d’une manière inédite dans le secteur privé. Aujourd’hui, tout ça semble évident, mais à l’époque, le portrait était moins clair. L’objectif de départ de la plateforme était « d’aider les entreprises à améliorer leur productivité, à gagner en efficacité et à protéger leurs conducteurs », se remémore l’homme d’affaires. Si la surveillance des véhicules avait son lot de sceptiques, à qui elle évoquait l’ombre de « Big Brother », ceux-ci ont rapidement été confondus par la puissance du levier offert aux entreprises et aux conducteurs.

La persévérance de Geotab a porté fruit : ses solutions de gestion de parc automobile sont maintenant employées par des sociétés Fortune 500, et elle a récemment décroché la première place au palmarès de la télématique d’ABI Research. C’est aussi la première entreprise en son genre à décrocher la certification FIPS 140-2 pour sa bibliothèque cryptographique. Forte de cette désignation, Geotab a pu conclure le marché de télématique le plus lucratif de l’histoire : un contrat pour la Government Services Administration (GSA) des États-Unis, dont le parc compte plus de 200 000 véhicules appartenant à l’État américain. Geotab a aussi piqué la curiosité de l’État de la Californie; les deux parties ont depuis signé un contrat d’envergure majeure.

La diversité du talent et de l’écosystème ontariens

L’entreprise a bâti son succès avec l’aide de son personnel; elle compte plus de 1 000 employés à travers le monde, dont près de 450 à son siège social d’Oakville. Neil Cawse considère que l’Ontario attire les candidats les plus talentueux du monde.

L’entreprise a su tirer profit des universités à proximité en mettant sur pied un programme de recherche et développement et en rendant ses données accessibles dans le cadre de cours et de concours liés à l’analyse de données ou à l’intelligence artificielle. Selon son PDG, Oakville est une ville où il fait bon vivre pour les familles, ce qu’il considère comme un atout. Geotab a d’ailleurs accru sa présence en Ontario en créant de nouveaux bureaux à Waterloo.

Le monde tourne, et Geotab se tourne vers l’avenir

Geotab n’est pas peu fière de son ensemble de données, l’un des plus volumineux au monde : plus de 40 milliards d’entrées y transitent quotidiennement. Des algorithmes d’intelligence artificielle traitent ces données en continu pour livrer des produits avec lesquels les clients pourront optimiser leur entreprise. Cela dit, Geotab ne sert pas que des exploitants de parcs de véhicules. « L’intelligence artificielle est aussi employée par des municipalités. Elles en tirent profit d’une foule de façons, notamment en prédisant les zones dangereuses pour la conduite, la congestion des intersections et l’état des routes. Tout ça se fait de manière organique, par l’intermédiaire d’un réseau de véhicules connectés », explique Neil Cawse.

À l’ère où les véhicules se connectent en nombre croissant aux infrastructures de la ville et où les véhicules électriques se multiplient comme jamais sur les routes, Geotab élabore des technologies pour l’avenir de la mobilité. « Nous menons la charge en exploitant les données sur le transport afin de transformer la société pour le meilleur », conclut le PDG.

Inscrivez-vous à notre bulletin pour découvrir de nouvelles entreprises de l’IdO fièrement ontariennes.

Secteur/sous-secteur: 

6 août 2019

Partager

  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Parlez-en à un conseiller commercial


Demande d’entretien

Inscrivez-vous à notre bulletin


Ouvrez-en un maintenant

Inscrivez-vous à
notre bulletin

Le formulaire est à des fins commerciales.

Retour en haut de la page