Le Centre d'excellence de l'automobile, ou CEA, a ouvert ses portes en juin 2011 à l'Institut universitaire de technologie de l'Ontario (IUTO) situé à Oshawa, en Ontario.

Moins de sept ans plus tard, il est reconnu dans le monde comme le centre par excellence en épreuves aérodynamiques et thermiques. Onze des plus importants fabricants de voitures, dont General Motors, font la file devant les portes du centre pour mettre à l'épreuve leurs véhicules sous des conditions rigoureuses, que ce soit pour effectuer des essais aérodynamiques ou pour tester la peinture sous des conditions météorologiques extrêmes.

Bien que le CEA ait été construit pour mettre à l'essai des véhicules, il n'y a pas que l'industrie automobile qui a pris connaissance des capacités uniques du centre.

« On a commencé avec le secteur de l'automobile, qui représente encore environ 85 pour cent de l'entreprise, mais nous avons aussi étendu nos activités à un total de 14 secteurs, explique M. John Komar, le directeur de l'ingénierie et des opérations du CEA. Nous répondons aux besoins en génie architectural et civil, en produits de consommation, en sciences de la santé, en interventions d'urgence et en drones. »

Sans oublier la performance en athlétisme. Bien avant que les Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang commencent, des athlètes de Canada Alpin se sont rendus au CEA pour mettre à l'essai les combinaisons de course de haute performance de Quixskinz, établie à Calgary. Lors d'événements alpins comme la descente, le Super-G et le slalom, la différence entre obtenir la médaille d'or et repartir sans médaille peut se résumer à un millième de seconde – la résistance de l'air d'une combinaison de ski d'un athlète est un facteur de succès aussi crucial que la perfection de la technique et un équipement de pointe. Grâce à la soufflerie aérodynamique climatique du CEA, Quixskinz a été en mesure de déterminer les vêtements de sport les plus rapides et de rajuster la combinaison de chaque athlète pour assurer des résultats aérodynamiques optimaux.

Un skieur olympique canadien mettant à l'essai sa combinaison de course sous une rafale de 130 km/h
Un skieur olympique canadien, qui a contribué à mettre à l'essai les combinaisons de course de haute performance de Quixskinz sous des rafales de 130 km/h, devant la buse de la soufflerie aérodynamique climatique du CEA

La soufflerie aérodynamique climatique la plus sophistiquée au monde

C'est sa soufflerie aérodynamique, ainsi que son dynamomètre, qui a démarqué le CEA de ses concurrents.

D'une grandeur pouvant accueillir un autobus articulé de 22 mètres, la soufflerie produit des vitesses de vents pouvant dépasser 280 km/h, des températures variant de -40 °C à 60 °C et de l'humidité allant de 5 à 95 pour cent, le tout créé en quelques minutes d'un seul clic de souris. Et de manière précise, fiable et reproductible.

Un véhicule couvert de neige et de glace dans une chambre d'essais.
La soufflerie aérodynamique climatique peut recréer des blizzards arctiques, de la pluie verglaçante et de fortes pluies tropicales. Les capteurs sur les véhicules autonomes et électriques doivent être mis au point et mis à l'essai dans des conditions climatiques difficiles pour éprouver leur efficacité à 100 %.

Le dynamomètre, conçu sur une plaque tournante de 11,5 mètres, permet de faire l'essai des performances des véhicules sous des vents latéraux. La soufflerie aérodynamique du CEA est la seule au monde à réaliser cela. Elle comprend également un rayonnement solaire facile à configurer qui réplique les effets du soleil et une buse variable qui peut être ajustée à une gamme de tailles de véhicules et de tests.

En plus de la soufflerie aérodynamique, le centre comprend des chambres à agitateurs qui servent à mettre à l'essai la durabilité de la suspension et de la structure ainsi que le bruit et les vibrations en trois dimensions.

Afin de rester à la fine pointe, le CEA a ajouté un tapis roulant, sorte de ceinture géante faisant office de route en mouvement sous le véhicule pour simuler les forces aérodynamiques qui frappent les véhicules en mouvement et en mesurer les caractéristiques physiques dans des conditions climatiques réelles.

Le CEA offre aux clients une expertise en ingénierie exceptionnelle

Le CEA offre toutefois davantage que du matériel de pointe. Le centre d'une valeur de 100 millions de dollars possède également un établissement de recherche et de formation doté de laboratoires, de baies, d'ateliers d'usinage et d'un espace de bureau, autant d'éléments accessibles à toute entreprise qui désire profiter de ces derniers.

Le CEA comprend également 14 employés à temps plein, dont certains sont les meilleurs et les plus brillants ingénieurs de l'Ontario, qui sont disponibles pour travailler de concert avec les ingénieurs et les concepteurs des clients.

« La collaboration est intégrée dans tout ce que nous faisons, explique M. Komar. Tout comme réfléchir autrement. Nos ingénieurs, des diplômés des meilleurs établissements d'enseignement de l'Ontario, relèvent n'importe quel défi et n'ont, jusqu'à présent, jamais capitulé. Pour tout dire, nous pouvons élaborer des technologies comme personne d'autre. »

M. Komar est fier de son centre d'une valeur de 100 millions de dollars, puisque les fabricants automobiles du monde entier se précipitent pour utiliser ses technologies. Les recettes ont doublé en six ans et les entreprises internationales génèrent la moitié des revenus. La liste de clients compte aujourd'hui plus de 70 entreprises, dont 80 pour cent d'entre elles constituent une clientèle fidèle. Quelque 30 nouveaux clients se fraient un chemin vers Oshawa chaque année.

Pour Komar, c'est la preuve que le CEA s'est établi comme une ressource importante pour l'industrie automobile mondiale.

Secteur/sous-secteur: 

22 mars 2018

Partager

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Parlez-en à un conseiller commercial


Demande d’entretien

Inscrivez-vous à notre bulletin


Ouvrez-en un maintenant

Inscrivez-vous à
notre bulletin

Le formulaire est à des fins commerciales.

Retour en haut de la page