Cette entreprise en démarrage conçoit les puces informatiques de l'avenir qui commanderont les voitures autonomes et les robots.

On observe une course contre la montre dans l'univers des semi-conducteurs, car la loi de Moore, une observation formulée en 1965 par le cofondateur d'Intel, Gordon Moore, prédit que le nombre de transistors sur une puce informatique doublera tous les 18 mois. La loi de Moore devrait cesser de s'appliquer en 2020.

C'est dans ce contexte qu'intervient Solid State AI. L'entreprise en démarrage de Toronto fondée par trois entrepreneurs ontariens prévoit utiliser l'apprentissage machine quantique pour mettre au point de nouvelles architectures pour les puces informatiques et les appareils électroniques du futur.

« D'ici 2020, nous atteindrons un point où il ne sera plus possible de créer des puces plus petites », explique Abishaik Ranpal, l'un des cofondateurs de Solid State AI. « Nous trouverons donc un moyen d'outrepasser la loi de Moore en mettant au point des appareils ayant des architectures différentes. »

Pour ce faire, Solid State AI doit concevoir un logiciel qui peut rapidement déterminer la conception optimale des puces pour des appareils et des applications spécifiques. Le directeur général de Solid State AI, Christopher Mitchelitis, affirme que la société fabriquera probablement aussi ces puces révolutionnaires.

Deux hommes se tiennent devant un ordinateur avec un modèle de puce informatique sur l'écran.
Christopher Mitchelitis (à gauche) et Abishaik Ranpal (à droite) travaillant sur un modèle de puce informatique.

« Au cours des prochaines décennies, nous verrons des voitures autonomes, des robots qui nettoient les maisons et cuisinent à notre place, et nous voyagerons dans l'espace », explique-t-il. « Si nous nous penchons sur ces technologies prometteuses, nous constatons que leurs limites sont en grande partie attribuables au matériel, en particulier aux puces. Ces innovations nécessitent toutes des processeurs moins énergivores et c'est ce que notre logiciel nous permettra de concevoir. »

M. Mitchelitis a expliqué que Solid State AI a accès à une expertise technique et commerciale puisque l'entreprise fait partie du programme de prédémarrage de Creative Destruction Lab. De quel autre avantage concurrentiel important l'entreprise profite-t-elle? Elle est située en Ontario.

M. Mitchelitis a mentionné une foule de ressources ontariennes, comme l'Institute for Quantum Computing de l'Université de Waterloo, le programme de sciences et de génie des matériaux de l'Université McMaster à Hamilton et CMC Microsystems, une entreprise située à Ottawa qui gère le Réseau national de conception du Canada.

« Il serait tout à fait possible de collaborer avec ces universités et ces entreprises », dit-il. « Nous sommes chanceux d'avoir accès à autant de ressources ici, y compris à un ordinateur quantique mis à notre disposition par Creative Destruction Labs. »

Secteur/sous-secteur: 

10 mai 2018

Partager

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Parlez-en à un conseiller commercial


Demande d’entretien

Inscrivez-vous à notre bulletin


Ouvrez-en un maintenant

Inscrivez-vous à
notre bulletin

Le formulaire est à des fins commerciales.

Retour en haut de la page