Personne n'attend avec impatience un traitement contre le cancer. En effet, le remède semble souvent pire que la maladie. Dans le cas du cancer de la prostate, les traitements actuellement disponibles peuvent avoir des effets secondaires incommodants tels que l'incontinence, l'impuissance et les complications intestinales.

Il est donc probable que le lancement d'un nouveau traitement qui promet de diminuer grandement l'incidence des effets secondaires serait accueilli avec enthousiasme par les hôpitaux et les urologues.

C'est ce sur quoi compte la société Profound Medical Corp.

Environ un homme sur huit sera atteint du cancer de la prostate au cours de sa vie, le risque augmentant après 50 ans. La société Profound Medical établie à Toronto commercialise un traitement novateur et peu effractif visant l'ablation de la prostate chez ces patients. La technologie combine l'imagerie par résonance magnétique (IRM) en temps réel avec la thérapie transurétrale, l'échographie robotisée et la commande thermique asservie en circuit fermé.

L'intervention appelée TULSA (ablation transurétrale par ultrasons) permet l'ablation de tissus cancéreux et non cancéreux de la prostate en une seule séance de 40 minutes avec une précision de l'ordre du millimètre. Les patients peuvent rentrer chez eux dans les 24 heures suivant le traitement.

Cette image montre la forme de l'échauffement des transducteurs à ultrasons.
Cette image montre la forme de l'échauffement des transducteurs à ultrasons.

Soutien précoce décisif de l'Ontario

Profound Medical a été fondée en 2008 en tant qu'entreprise dérivée du Sunnybrook Research Institute à Toronto. Travaillant directement aux côtés de Sunnybrook avec le soutien d'un investissement de démarrage, une équipe petite mais déterminée a consacré de longues heures aux premiers stades de la recherche et des essais afin de permettre à l'entreprise de prendre son envol.

Steven Plymale, chef de la direction, Profound Medical Corp.
Steven Plymale, chef de la direction, Profound Medical Corp.

Steven Plymale, devenu chef de la direction en 2011, raconte qu'à son arrivée, l'entreprise comptait six employés et venait d'obtenir un financement de dix millions de dollars. Aujourd'hui, elle compte plus de 50 employés et bénéficie d'un solide soutien financier et stratégique : elle a réuni environ 28 millions de dollars en juin 2015, est depuis peu cotée à la Bourse de croissance TSX et a conclu des ententes avec Philips et Siemens.

Bien que l'entreprise soit maintenant bien financée, cela n'a pas toujours été le cas. M. Plymale souligne que, sans le financement de départ fourni par le gouvernement de l'Ontario, « l'entreprise ne serait pas là aujourd'hui. Ce financement a été essentiel à notre croissance à cette étape », se rappelle-t-il.

Il en va de même pour l'accès à des environnements d'essai à prix abordable, selon M. Plymale. « Nous n'aurions pas été en mesure d'achever les travaux à temps si nous n'avions pas eu accès aux ressources technologiques de certaines des installations de recherche ontariennes sur lesquelles nous comptions », comme l'Université York, où, raconte M. Plymale, « bien des travaux de validation qui se prolongeaient tard le soir » ont été effectués. D'autres établissements ontariens ont joué un rôle clé, notamment le Robarts Research Institute, l'Université de Guelph, Sunnybrook ainsi que le Victoria Hospital de London. « Ces établissements ontariens ont été des partenaires essentiels, affirme M. Plymale. Nous travaillons encore avec plusieurs hôpitaux dans toute la région du grand Toronto. »

Feu vert

Aujourd'hui, l'entreprise est vouée à connaître une forte croissance. Ayant récemment achevé un essai de sécurité et de faisabilité international de phase 1, Profound Medical a maintenant le feu vert pour commercialiser son appareil partout en Europe. Elle a effectué sa première vente en Espagne seulement une semaine après avoir obtenu l'approbation nécessaire. L'appareil devrait être mis en vente au Canada plus tard cette année, dès réception de l'approbation réglementaire de Santé Canada.

La FDA exige un essai pivot final avant que l'entreprise puisse lancer son produit aux États-Unis. Profound s'attend à commencer à le vendre là-bas en 2018, après avoir obtenu les résultats d'un essai mené auprès de 110 patients dans plus de dix établissements en Europe, au Canada et aux États-Unis. Entre-temps, les résultats sur 12 mois de l'essai de phase 1 indiquent que la technologie de Profound est à la fois précise et bien tolérée.

M. Plymale affirme que, bien qu'il soit difficile de prévoir la progression de l'entreprise, il s'attend à une croissance sur 12 mois à deux chiffres sous peu – voire même d'un trimestre à l'autre à la suite du lancement de l'appareil de Profound aux États-Unis en 2018.

Rapatrier la fabrication au Canada

Ironiquement, bien que la technologie de Profound soit actuellement fabriquée aux États-Unis, M. Plymale indique qu'il prévoit « rapatrier » la fabrication au Canada. L'entreprise a trouvé une installation d'une superficie de 38 000 pieds carrés à Mississauga où elle pourrait s'établir. L'une des raisons de ce déménagement est le coût. Le taux de change actuel fait en sorte que la fabrication aux États-Unis soit plus coûteuse. En outre, l'Ontario offre les prix de revient les plus bas du G7 ainsi qu'un important bassin de talents, incluant près de 40 000 diplômés en STIM par année.

« Nous croyons pouvoir faire un meilleur travail en Ontario, affirme M. Plymale. Nous exercerons un contrôle plus strict sur les ressources et la qualité du produit. D'autres fabricants d'appareils médicaux de la région ont très bien réussi en puisant dans le bassin de talents de l'Ontario et nous espérons être le prochain exemple de réussite ici. »

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à
notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.



Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page