L'Ontario offre un milieu de collaboration unique où les installations en R-D dans le secteur de l'automobile, les associations professionnelles, les établissements universitaires et les entreprises privées forment un écosystème d'innovation puissant – un système immédiatement accessible, que vous réalisiez les plus récents progrès sur le plan des matériaux composites ou que vous meniez la prochaine révolution en connectivité automobile. Grâce à un accès à des scientifiques éminents, à des installations en R-D à la fine pointe de la technologie, à de généreux crédits d'impôt et à une main-d'œuvre particulièrement compétente, l'Ontario est l'un des endroits les plus avant-gardistes au monde où effectuer de la R-D dans le secteur de l'automobile.


Transcription

Une abondance de connaissances et de talents scientifiques

Les universités ontariennes offrent un vaste bassin de candidats qualifiés à la maîtrise et au doctorat qui sont disposés à mettre en pratique leurs compétences supérieures dans le cadre de projets de fabrication cruciaux.


Les universités ontariennes offrent un vaste bassin de candidats qualifiés à la maîtrise et au doctorat qui sont disposés à mettre en pratique leurs compétences supérieures dans le cadre de projets de fabrication cruciaux. En Ontario, vous trouverez une base de connaissances qui fera progresser vos idées novatrices plus loin que vous ne l'auriez imaginé.

L'Ontario a attiré des chercheurs de calibre mondial comme MM. Ali Emadi et Norman Zhou afin d'améliorer les produits des entreprises. M. Emadi, l'un des premiers concepteurs de groupes motopropulseurs électriques et hybrides au monde, est à la tête du McMaster Institute for Automotive Research and Technology (MacAUTO), alors que M. Norman Zhou, du Centre for Advanced Materials Joining (CAMJ) de l'Université de Waterloo, s'emploie à trouver des solutions pour joindre des matériaux différents.

Certains des principaux organismes de R-D au monde ont déjà découvert l'avantage de faire des affaires en Ontario – et vous aussi vous le pouvez.

  • CISCO investit quatre milliards de dollars sur 10 ans pour créer un centre de R-D à Ottawa.
  • Ford investit 590 millions de dollars pour agrandir son Powertrain Engineering Research and Development Centre situé dans son usine de moteurs Essex à Windsor (Ontario).
  • Les laboratoires de logiciel du CAS (Centre for Advanced Studies) d'IBM sont situés à Toronto, Ottawa et London (Ontario).
  • Magna, DANA, Decoma, Honda R&D Americas, Intier, Martinrea, Toyota, Nissan, The Woodbridge Group, Yamaha et de nombreuses autres sociétés effectuent de la R-D en Ontario.

C'est en Ontario que se trouvent les installations de pointe

Pour relever les défis d'aujourd'hui, il faut un accès à des installations de pointe pour mettre au point les produits du futur.


Pour relever les défis d'aujourd'hui, il faut un accès à des installations de pointe pour mettre au point les produits du futur. Voici quelques exemples d'installations qui permettent de mieux comprendre les améliorations complexes apportées aux matériaux et aux produits dans le secteur de l'automobile. Si vous possédez une entreprise novatrice en R-D, imaginez les possibilités de l'établir à proximité de l'écosystème d'innovation robuste de l'Ontario.

Le Centre d'excellence de l'automobile de l'Institut universitaire de technologie de l’Ontario (en anglais seulement) est l'une des souffleries aérodynamiques climatiques les plus importantes et les plus perfectionnées au monde où des essais de charge éolienne atteignent des vitesses de 240 kilomètres à l'heure, les températures se situent entre -40 et +60 °C et l'humidité relative, entre 5 et 95 %.

Le Laboratoire de CanmetMATÉRIAUX (en anglais seulement) à Hamilton, ainsi que son laboratoire de Calgary, est le plus important centre de recherche au Canada consacré à la fabrication, au traitement et à l'évaluation des métaux et des matériaux.

Le Fraunhofer Project Centre for Composites Research (en anglais seulement) en partenariat avec l'Université Western Ontario, met au point des matériaux légers ou ayant de faibles répercussions tout au long de leur cycle de vie pour les fabricants des secteurs de l'automobile, du transport, de la construction, de la défense et de l'énergie renouvelable.

Le Centre for Intelligent Antenna and Radio Systems (CIARS) de l'Université de Waterloo (en anglais seulement) offre aux chercheurs un environnement d'exploration et de développement inspirant pour l'innovation dans tous les aspects de la communication électromagnétique et des sciences et de l'ingénierie de la détection.

CIARS

Les plus généreux crédits d'impôt pour la R-D des pays développés

Ces incitatifs permettent aux sociétés de tirer un meilleur parti de leur budget de R-D.


Ces incitatifs permettent aux sociétés de tirer un meilleur parti de leur budget de R-D. Les crédits d'impôt permettent de libérer des fonds pour embaucher un plus grand nombre de chercheurs et pour accroître la rentabilité. Ils peuvent être reportés rétrospectivement sur trois ans ou prospectivement sur 20 ans, ce qui vous permet de réduire votre facture d'impôt fédéral. Le programme ontarien de crédits d'impôt pour la R-D, jumelé aux programmes fédéraux de R-D, peut ramener le coût après impôt d'une dépense de 100 $ en R-D à une valeur allant de 61 $ à 37 $ et il ne comporte aucun plafond.

Coûts admissibles aux incitatifs fiscaux en recherche et développement (2014)
  Ontario États-Unis
Salaires
Matériel
Coûts indirects  
Frais contractuels 80 % 65 %
Source : Agence du revenu du Canada et Internal Revenue Service des États-Unis (2014)

Établissements de R-D qui mettent l'accent fois sur les défis d'aujourd'hui et de demain

L'Ontario et ses partenaires industriels, qui investissent beaucoup dans le futur de la R-D dans le secteur de l'automobile, se spécialisent dans les matériaux légers, la prochaine génération de revêtements, les groupes motopropulseurs électriques et hybrides, les technologies de la voiture branchée, la prévention des blessures ou l'accroissement de la sécurité.


L'Ontario et ses partenaires industriels, qui investissent beaucoup dans le futur de la R-D dans le secteur de l'automobile, se spécialisent dans les matériaux légers, la prochaine génération de revêtements, les groupes motopropulseurs électriques et hybrides, les technologies de la voiture branchée, la prévention des blessures ou l'accroissement de la sécurité. Vous profiterez d'un accès à ce vaste écosystème de R-D où vous pouvez définir vos propres concepts et les mettre à l'essai, ou collaborer avec d'autres entreprises novatrices en vue d'atteindre un objectif commun.

Voici comment la R-D en Ontario peut aider votre société à trouver des solutions novatrices et à mettre au point de nouveaux produits : en travaillant ensemble pour trouver des solutions aux problèmes de fabrication, en améliorant les produits ainsi qu'en en créant de nouveaux. En voici quelques exemples.

Wescast Industries Inc.
Alors que le secteur mondial de l'automobile répond à la demande des consommateurs à l'égard de véhicules plus performants, plus légers et moins énergivores, les fabricants de pièces d'automobiles doivent mettre au point de nouveaux matériaux efficients et durables afin de demeurer concurrentiels. Wescast Industries Inc. (en anglais seulement), l'un des principaux fabricants mondiaux de collecteurs d'échappement d'automobiles et de carters de turbocompresseurs, a mis au point un nouvel alliage haute performance qui supporte mieux les gaz d'échappement plus chauds produits par bon nombre des véhicules d'aujourd'hui, que les matériaux en fonte traditionnels. Le nouvel alliage permettra de fabriquer des pièces d'automobile supérieures « fabriquées en Ontario ».

principales personnes ayant participé au projet
(À partir de la gauche) : la directrice du développement des affaires du CEO, Gillian Sheldon, avec l'ingénieur de projet de mise au point de produits chez Wescast Industries Inc., Gary Burkhalter (au centre), et le professeur et directeur du McMaster Manufacturing Research Institute (MMRI), M. Stephen Veldhuis, au siège social de Wescast, à Brantford.

Compagnie 3M Canada
Les capacités de pointe et la proximité du secteur ontarien de l'automobile ont attiré la société mondiale du domaine des sciences et de la technologie 3M pour collaborer avec les CEO, l'Université de Waterloo et l'Université McMaster (en anglais seulement) afin de mettre au point de nouvelles utilisations pour ses pellicules et ses adhésifs.

Équipe de projet évaluant la résistance des adhésifs qui remplacent les soudures et les dispositifs de fixations traditionnels.

Partenariats de transfert de technologie : Tyromer (C4)
Chaque année, plus de 12 millions de pneus sont mis au rebut en Ontario. Les procédés de recyclage actuels font en sorte qu'il est impossible de mélanger de nouveau le caoutchouc aux composés de caoutchouc. Résultat : la plupart des pneus sont brûlés ou utilisés comme éléments de remplissage. L'entreprise en démarrage établie à Waterloo, Tyromer Inc. (en anglais seulement), a une solution.

Fabrication de polymère chez Tyromer

Partenariats de transfert de technologie : Switchable Solutions (PARTEQ-RCN)
GreenCentre Canada, fondée par PARTEQ Innovations, a créé Switchable Solutions Inc. (en anglais seulement) en 2011 dans le but de commercialiser un système de solvants écologique en mesure de transformer les produits en plastique usés en matières premières commercialisables.

Chercheuse mettant à l'essai un solvant

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page