Selon la 18e édition du Global Financial Centres Index (GFCI), parmi les villes nord-américaines, Toronto est le deuxième plus important centre financier sur le plan de la concurrence en Amérique du Nord, tout juste après la ville de New York, surpassant ainsi Chicago, Boston et San Francisco, et occupe maintenant une place parmi les dix plus importants centres financiers au monde (au 8e rang). Les auteurs du rapport déclarent qu'un écart de moins de 20 points est synonyme d'une « parité relative ». Cela signifie que Toronto, qui s'est vu accorder 714 points, se situe à égalité avec Tokyo, Séoul et Zurich, qui occupent les cinquième, sixième et septième rangs avec 725, 724 et 715 points, respectivement. Deux autres villes canadiennes figurent parmi les 20 centres financiers les plus concurrentiels, soit Vancouver (17e rang) et Montréal (18e rang).

Les principaux centres financiers mondiaux sont des villes très bien développées, sophistiquées et cosmopolites à part entière. Les personnes qui connaissent du succès sont attirées par des villes prospères, et c'est peut-être sans surprise que les professionnels des services financiers accordent les meilleurs rangs à ces centres.

– Les auteurs du Global Financial Centres Index

Publié semestriellement, le GFCI est fondé sur des travaux de recherche portant sur 98 centres financiers, et qui tiennent compte de cinq grands volets de la concurrence, y compris le climat d'affaires, le développement du secteur financier et l'infrastructure, le capital humain ainsi que les facteurs généraux et ceux associés à la réputation. En tout, ce sont 105 facteurs, obtenus auprès d'une gamme de sources externes dont l'Organisation des Nations Unies, le Forum économique mondial et la World Wide Web Foundation, qui déterminent le classement du GFCI.

« Le GFCI se fonde sur deux sources de données distinctes – des facteurs ou des indices essentiels ainsi que les réponses de cadres financiers du monde entier à un sondage en ligne », déclare Janet L. Ecker, présidente de la Toronto Financial Services Alliance (TFSA) (en anglais seulement). « Ce bond [de Toronto] semble surtout s'expliquer par notre bon positionnement en ce qui a trait au climat d'affaires, aux talents et à la réputation, qui constituent trois des cinq facteurs clés essentiels utilisés pour obtenir les résultats de cet indice. Il semble également être associé aux réponses favorables obtenues dans le cadre du sondage de la part des Nord-Américains résidant à l'extérieur du Canada. »

Découvrez pourquoi l'Ontario est l'un des meilleurs environnements commerciaux pour assurer la réussite financière de votre entreprise.

Lisez le rapport intégral (en anglais seulement) : The 18th Global Financial Centres Index

Secteur/sous-secteur : 

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à
notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.



Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page