Il y a plus de sociétés pharmaceutiques en Ontario que dans toute autre province canadienne, notamment des entreprises mondiales comme GlaxoSmithKline et Sanofi Pasteur ainsi que des sociétés locales comme Apotex. Vous trouverez ici le talent, l'excellence scientifique, les partenaires de recherche réputés et les coûts les plus bas pour vous aider à accélérer la découverte de médicaments et à maintenir votre filière de développement à plein rendement.

Le secteur pharmaceutique en Ontario : une présence magnétique

Afin de comprendre la résistance et le potentiel du secteur pharmaceutique ontarien, il suffit d'observer les statistiques et leurs tendances. Allant de forts à jamais vu, les indicateurs sont résolument positifs.

L'Ontario accueille environ 1 900 entreprises des sciences de la vie qui emploient quelque 60 000 personnes et génèrent plus de 38 milliards de dollars en revenus annuellement. Le secteur pharmaceutique à lui seul enregistre 25 milliards de dollars de ces revenus et emploie environ 28 000 personnes.

Solide synergie

Vous cherchez des preuves d'entreprises en démarrage souples et novatrices? De solides entreprises de taille moyenne ayant déjà obtenu de bons résultats? Vous voulez aussi des preuves que certains des plus grands joueurs mondiaux du secteur pharmaceutique prospèrent ici? Nous avons tout ça – et le résultat est un groupement dynamique d'entreprises des sciences de la vie dont la portée collective s'étend à toute la gamme de tailles, de champs d'application, de maturités et de domaines.

Les prévisions à court et à long terme : la croissance

Il y a plus de sociétés pharmaceutiques en Ontario que dans toute autre province canadienne. De plus :

  • les 10 plus grandes sociétés pharmaceutiques du monde (par revenus) effectuent des essais cliniques en Ontario;
  • l'Ontario accueille quatre des dix principaux hôpitaux de recherche au Canada;
  • environ 56 % des dépenses de R-D dans le secteur canadien pharmaceutique sont engagées en Ontario;
  • plus de la moitié des Canadiens qui travaillent dans le secteur pharmaceutique le font en Ontario;
  • plus de 3 200 essais cliniques sont en cours en Ontario en tout temps;

Vous voulez en apprendre davantage?

Les entreprises ontariennes exportent environ 7,1 milliards de dollars, ou 73 % des produits pharmaceutiques canadiens, principalement aux États-Unis – et elles ont accès au marché de 20 billions de dollars de l'ALÉNA, qui, en outre, offre le plus important marché de soins de santé. La longue histoire de fabrication de produits pharmaceutiques de qualité supérieure de l'Ontario a attiré des sociétés mondiales comme GSK et Sanofi Pasteur et a contribué aux histoires de réussites nationales comme celles d'Apotex et de Therapure.

Un collage de marques représentant les sociétés de l’industrie des sciences de la vie avec une présence en Ontario.

L'Ontario accueille le premier incubateur JLABS à l'extérieur des États-Unis

En 2015, le gouvernement de l'Ontario, l'Université de Toronto et le District de la découverte MaRS ont annoncé qu'ils collaboraient avec Janssen Inc. et Johnson & Johnson Innovation pour lancer un incubateur JLABS (en anglais seulement) à Toronto. La nouvelle installation appuiera les entreprises en démarrage en leur fournissant des laboratoires, des programmes et des partenaires d'investissement potentiels. L'Ontario investit 19,4 millions de dollars dans l'incubateur par l'intermédiaire du volet Partenariats stratégiques du Fonds pour l'emploi et la prospérité dans le but de renforcer le secteur des sciences de la vie qui prend de l'ampleur dans la province.

Toronto est la première ville à l'extérieur des États-Unis à accueillir un incubateur JLABS. « Nous sommes heureux de collaborer avec le gouvernement de l'Ontario pour la réalisation de cette stimulante initiative visant à soutenir les scientifiques et les entrepreneurs qui s'efforcent sans relâche de repousser les limites de la science et de la médecine afin de transformer les soins de santé. JLABS, le site de Johnson & Johnson Innovation à Toronto, nous permettra d'approfondir nos relations avec la communauté des soins de santé et des sciences de la vie de calibre mondial de la région et d'offrir du soutien aux entreprises émergentes qui produiront de nouveaux traitements et ouvriront de nouvelles perspectives économiques », affirme le Dr Paul Stoffels, chef de la direction scientifique et président mondial de la division Produits pharmaceutiques, Johnson & Johnson.

Investir en Ontario a eu le privilège récemment de rencontrer l'équipe d'innovation de J&J! Apprenez davantage sur notre rencontre.

 

Que contient votre filière de développement?

Les capacités scientifiques de l'Ontario contribuent à traduire les résultats de recherche en thérapies novatrices rapidement.

Un foyer de talents en STIM

Les médias rapportent souvent que le nombre de diplômés en sciences, en ingénierie, en mathématiques et en technologies connexes est en déclin. C'est peut-être vrai ailleurs, mais pas en Ontario.

Manifestement, nous faisons bien les choses.

  • Nos 44 universités et collèges produisent chaque année plus de 40 000 diplômés en sciences, en ingénierie, en mathématiques et en technologies connexes;
  • L'Ontario a 24 hôpitaux de recherche qui emploient 18 000 chercheurs et préposés à la recherche et qui investissent 1,4 milliard de dollars en R-D;
  • Le secteur pharmaceutique de l'Ontario emploie environ 27 500 personnes, représentant environ 55 % de l'emploi pharmaceutique canadienne.
  • Quatre des dix principales universités de recherche canadiennes sont ici, notamment l'Université de Toronto, l'Université McMaster, l'Université d'Ottawa et l'Université Western.
Les forts secteurs pharmaceutique et biopharmaceutique axés sur la recherche et la présence des principaux hôpitaux dotés de capacités en recherche clinique reconnues mondialement ont facilité la prise de décision d'Ipsen d'établir son siège social canadien en Ontario.

- Lyndal Walker, administratrice nationale, Ipsen Biopharmaceuticals Canada Inc.

Une main-d'œuvre diversifiée, instruite et accessible

Les entreprises pharmaceutiques en Ontario développent avec succès des innovations médicales qui traitent les maladies et améliorent la vie des patients.

Si vous établissez votre société pharmaceutique en Ontario ou que vous en faites l'expansion, vous n'aurez pas à vous inquiéter de dénicher une main-d'œuvre pouvant mener votre société à un rang supérieur, accélérer votre découverte de médicaments ainsi que croître vos filières de développement.

Comme le démontre le tableau à droite, cette concentration de scientifiques, de technologues et de techniciens en Ontario comprend 18,5 % de la main-d'œuvre des sciences de la vie comparativement à 16,6 % au Québec et à 16,4 % dans le reste du Canada.

Du personnel de la chaîne de production aux chercheurs, vous aurez un accès rapide à des employés instruits et qualifiés.

L'Ontario possède une main-d'œuvre diversifiée spécialisée dans le domaine des sciences de la vie
Emplacement Gestion Scientifiques, technologues et techniciens Vente et services Fabrication Soutien aux entreprises Autre
Canada 9,7 16,4 28,8 11,0 21,8 12,3
Ontario 11,7 18,5 26,1 14,1 20,7 8,9
Québec 10,7 16,6 25,2 9,8 20,6 17,1
Remarque : Le soutien aux entreprises comprend les avocats, les comptables, le personnel des ressources humaines, les adjoints administratifs, etc.

Élevez votre recherche à un rang supérieur

Les statistiques démontrent le talent de recherche de l'Ontario. Par exemple, l'Université de Toronto est deuxième, juste après Harvard, en terme de publications de recherches et troisième en ce qui a trait aux renvois. Le nombre de publications et de renvois des facultés des sciences de l'Université de Toronto dépasse non seulement celui des pairs académiques canadiens, mais aussi celui de la plupart des 40 principales associations publiques et privées d'universités américaines, notamment de l'Université Johns Hopkins, de l'Université Stanford et du Massachusetts Institute of Technology (MIT).

Le graphique ci-dessous indique le nombre de renvois dans le domaine des sciences par les facultés de l'Université de Toronto indexés par Thomas IncitesMC en comparaison avec les 40 principaux établissements publics et privés de l'Association of American Universities (AAU) et les pairs canadiens.

Nombre de renvois dans le domaine des sciences
Institution Nombre de renvois dans le domaine des sciences
Université Harvard 1 072 608
Université de Toronto 430 169
Université Johns Hopkins 413 261
Université Stanford 402 943
Massachusetts Institute of Technology 380 146
Source : Thomson Reuters InCites

Le graphique ci-dessous indique le nombre de publications dans le domaine des sciences des facultés de l'Université de Toronto indexées par Thomas IncitesMC en comparaison avec les 40 principaux établissements publics et privés de l'Association of American Universities (AAU) et les pairs canadiens.

Nombre de publications dans le domaine des sciences
Institution Nombre de publications dans le domaine des sciences
Université Harvard 74 853
Université de Toronto 42 224
Université of Michigan 34 092
Université Johns Hopkins 32 910
University of California, Los Angeles 30 606
Source : Thomson Reuters InCites

Un écosystème collaboratif contribue au succès

L'environnement ouvert qui appuie la collaboration entre les affaires et la recherche en Ontario fait l'envie des innovateurs et des entrepreneurs d'ailleurs. Ici, les entreprises des sciences de la vie peuvent tirer profit de plus d'une douzaine de subventions et de programmes de partenariat en recherche, y compris le Programme d'aide à la recherche industrielle (PARI) du CNRC, les subventions De l'idée à l'innovation du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada ainsi que d'autres programmes du secteur :

  • le Réseau ontarien des entrepreneurs est un réseau à l'échelle de la province qui appuie les entreprises et les entrepreneurs axés sur l'innovation lorsqu'ils lancent des entreprises concurrentielles à l'échelle mondiale ou accroissent leurs activités dans le monde;
  • les Centres d'excellence de l'Ontario mettent en lien les intervenants du secteur et du milieu universitaire pour offrir aux dirigeants d'entreprises un accès aux meilleurs talents de recherche afin de les aider à relever les défis en matière d'innovation;
  • ensemble, l'Institut ontarien de recherche sur le cancer (en anglais seulement), l'Ontario Genomics Institute (en anglais seulement), l'Institut ontarien du cerveau et le Structural Genomics Consortium (SGC) (en anglais seulement) ont contribué de façon prépondérante à la création de près de 60 entreprises en démarrage ou essaimées. À lui seul, le SGC a attiré 10 sociétés pharmaceutiques mondiales afin d'investir 50 millions de dollars dans la recherche fondamentale pour l'innovation ouverte en Ontario, et compte pour 15 % des résultats mondiaux en biologie structurale;
  • l'Institut ontarien de médecine régénératrice (en anglais seulement) fût créé en 2014 par l'Ontario grâce à un financement de trois millions de dollars. L'Institut ontarien de médecine régénératrice est le résultat d'un partenariat entre le Centre pour la commercialisation de la médecine régénératrice (CCMR) et l'Ontario Stem Cell Initiative (OSCI), et il repose sur la force de leurs réseaux respectifs de chefs de file industriels et scientifiques;
  • le Conseil ontarien de l'innovation en santé (COIS) met en lien les experts des secteurs des soins de santé, des soins communautaires, des soins à domicile, des appareils médicaux, sans but lucratif, de la santé mentale, de la recherche, ainsi que du milieu universitaire et des affaires pour favoriser l'innovation et améliorer les résultats pour les patients;
  • les Centres d'excellence en commercialisation et en recherche (CECR) financés par le gouvernement fédéral sont des sociétés sans but lucratif créées par les universités, les collèges, les organismes de recherche sans but lucratif, les entreprises ou d'autres parties non gouvernementales intéressées. Des groupements d'expertise en recherche sont mis en relation avec le milieu des affaires, et les centres mettent en commun le savoir, l'expertise et les ressources pour lancer plus rapidement les nouveaux produits pharmaceutiques sur le marché.

Apprenez davantage sur les autres programmes et services d'encouragement offerts par l'Ontario.

 

Un chef de file en R-D

L'Ontario porte un vif intérêt à la croissance et à la prospérité des sociétés pharmaceutiques ici même. Il met donc sur pied et alimente des programmes conçus pour favoriser leurs succès, notamment des crédits d'impôt, des fonds de recherche et de l'expertise.

Une réputation d'excellence

L'Ontario est reconnu pour ses contributions dans d'importants secteurs de recherche comme le cancer, la neuroscience, les cellules souches, la thérapie génique et les essais cliniques. De grandes avancées dans des traitements possibles pour des maladies allant du diabète à la fibrose kystique, à la leucémie et à l'Alzheimer précoce tirent toutes leur origine de l'Ontario grâce aux investissements privés et publics en innovation. Certaines des entreprises qui dépensent le plus en R-D au Canada ont établi leur siège social en Ontario, notamment Sanofi Pasteur, GlaxoSmithKline, Janssen et Apotex.

Rendement du capital investi en R-D

Voici comment le soutien complet de l'Ontario pour la recherche et le développement renforce les capacités :

  • Main-d'œuvre. Nos 24 hôpitaux et établissements de recherche emploient quelque 18 000 chercheurs et investissent 1,4 milliard en recherche et développement.
  • Propriété intellectuelle. Les brevets de l'industrie du Canada sont cités dans d'autres brevets environ 20 % plus que la moyenne mondiale.
  • Place à la croissance. Le District de la découverte MaRS (en anglais seulement) offre à lui seul près de 1,5 million de pieds carrés de locaux pour l'innovation au cœur du plus grand groupement de recherche national à Toronto, en Ontario. En outre, l'Ontario facilite la sélection de sites grâce à son Programme des sites certifiés prêts à l'investissement.

Ne nous croyez pas sur parole – la croissance parle d'elle-même.

Dernièrement, les grandes sociétés pharmaceutiques et des sciences de la vie ont fait des investissements considérables dans leurs activités en Ontario.

  • Roche Canada a récemment terminé une expansion d'une valeur de 190 millions de dollars en Ontario, en construisant un centre international de développement pharmaceutique qui jouera un rôle prépondérant dans les essais cliniques mondiaux.
  • Sanofi Pasteur a ouvert un établissement de R-D sur les vaccins d'une valeur de 100 millions de dollars dans ses installations de Connaught à Toronto en 2011.
  • Therapure Biopharma Inc. a récemment investi 29 millions de dollars dans son aile de fabrication de produits biologiques personnalisés à Mississauga.
  • Novocol Pharmaceuticals a investi 54 millions de dollars sur cinq ans dans l'augmentation de sa capacité de production et de R-D à son usine de Cambridge en Ontario.
  • TEVA Canada a récemment réalisé une expansion d'une valeur de 56 millions de dollars de son centre d'excellence pour la fabrication des comprimés et des capsules, créant ainsi l'une des usines les plus avancées du secteur pharmaceutique en Amérique du Nord.
  • Bayer a amorcé, en 2012, une étude clinique de phase 3 d'une valeur de 100 millions de dollars sur un anticoagulant oral en partenariat avec le Population Health Research Institute de l'Université McMaster.
  • Taro Pharmaceuticals Inc. investit dans du nouveau matériel de fabrication et de R-D afin d'accroître ses recherches et sa production dans ses installations de Brampton. Le projet d'une valeur de 247 millions de dollars augmentera la capacité de l'usine de 50 %.

Baxter étend ses activités en Ontario

En novembre 2014, Baxter Corporation a annoncé des plans pour construire un nouvel établissement à Mississauga, en Ontario, pour son centre de services pharmaceutiques de préparation de médicaments i.v. (CIVA). Le nouveau centre de services pharmaceutiques CIVA, dont la superficie sera trois fois celle de l'établissement actuel, permettra à Baxter de mieux répondre aux besoins des hôpitaux, des cliniques et d'autres établissements de soins de santé au Canada dans le domaine de la préparation de médicaments (IV) prêts à l'emploi, notamment les traitements de chimiothérapie, les médicaments de niveau d'alerte élevé et les anti-infectieux, permettant aux pharmaciens de se concentrer sur les soins directs aux patients et les activités cliniques.

Soyez renseigné sur les crédits et les mesures incitatives

 

Maintenir de faibles prix de revient

Les prix de revient dans le secteur pharmaceutique au Canada sont les plus faibles du G7, selon l'édition 2016 de Choix concurrentiels de KPMG.

Les prix de revient plus faibles sont avantageux pour les affaires

Et ce qui est bon pour les affaires l'est aussi pour l'Ontario. Nous savons ce que représentent des coûts plus faibles :

  • davantage d'entreprises s'établissent ou prennent de l'expansion ici;
  • des groupements sectoriels de plus en plus dynamiques et collaboratifs;
  • davantage de revenus pour soutenir la croissance de votre entreprise et le réinvestissement en R-D;
  • un secteur pharmaceutique stable et florissant qui attire de nouvelles entreprises prospères.

C'est pourquoi le Canada offre les coûts de production pharmaceutique, de R-D biomédicale et de l’administration des essais cliniques les plus bas parmi tous les pays du G7.

Il convient également de noter, en raison de leurs répercussions sur les résultats nets, que les coûts des soins de santé en Ontario peuvent représenter la moitié de ceux aux États-Unis.

Canada offre les coûts de production pharmaceutique les plus bas parmi tous les pays du G7
Pays du G7 Milliers de dollars américans
Canada 17 901
Royaume-Uni 18 385
France 18 773
Italie 18 880
Japon 19 023
États Unis 19 544
Allemagne 19 580
Source : Choix concurrentiels, KPMG, 2014

Taux d'imposition des sociétés concurrentiels

  • Un taux combiné total fédéral-provincial (15 %) d'imposition des sociétés de 26,5 % signifie que le taux d'imposition de l'Ontario est inférieur au taux moyen des pays du G20 et au taux moyen combiné fédéral et étatique des États-Unis.
  • Notre taux effectif marginal d'imposition sur les nouveaux investissements d'entreprise s'élevait à seulement 16,6 % en 2014.
  • De plus, le régime d'imposition des sociétés et l'administration de la taxe de vente sont simplifiés, permettant aux entreprises de l'Ontario d'économiser 635 millions de dollars chaque année en coûts de conformité.
Taux général combiné fédéral-provincial d'imposition des sociétés
Régions Pourcentage
Ontario 26,5
Moy. du G7 30,8
Moy. des É.-U. 38,9
Source : Ministère des Finances 2017 Budget de l'Ontario.

 

Une destination pour les essais cliniques

L'avantage significatif sur le plan des coûts de l'Ontario par rapport aux États-Unis, les ensembles de patients diversifiés et le processus d'examen éthique rapide et simplifié expliquent pourquoi plus de 3 200 essais cliniques sont effectués en Ontario à tout moment.

Essais cliniques en Ontario : faibles coûts et expertise éprouvée

Tous les grands hôpitaux universitaires affiliés à des universités voisines en Ontario participent à des essais novateurs à l'échelle locale, nationale et internationale.

Les 10 plus importantes sociétés pharmaceutiques au monde réalisent des essais cliniques en Ontario : Johnson & Johnson, Novartis, Roche, Pfizer, Sanofi, GlaxoSmithKline, Merck, Bayer Healthcare, AstraZeneca et Eli Lilly. De bonnes raisons expliquent cette situation :

  • le Canada a un avantage sur le plan des coûts des essais cliniques de 16 % par rapport aux États-Unis;
  • les entreprises de l'Ontario profitent des coûts les plus faibles de R-D en biomédicale et de fabrication de produits pharmaceutiques parmi les pays du G7;
  • à Hamilton, le Population Health Research Institute (PHRI) (en anglais seulement) de l'Université McMaster détient les capacités clés nécessaires pour coordonner les essais cliniques mondiaux et a déjà effectué des études auxquelles étaient inscrits près de un million de personnes dans le monde;
  • le HUB Health Research Solutions (en anglais seulement), à l'Hôpital St. Michael, offre des services de conception et d'exécution d'études de recherche avec essais cliniques ainsi que de l'expertise sur l'économie de la santé, le transfert des connaissances et les recherches qualitatives;
  • les conclusions du Structural Genomics Consortium (SGC) (en anglais seulement), un partenariat public-privé qui appuie la découverte de nouveaux médicaments par l'accessibilité de la recherche, ont déjà entraîné la réalisation de 12 essais cliniques.

Les avantages comme ceux-ci offerts en Ontario permettent d'expliquer pourquoi plus de 3 200 essais cliniques sont en cours ici.

Pour les sociétés pharmaceutiques, les avantages sur le plan des coûts, la population diversifiée et les fardeaux administratifs réduits ont pour résultat de faciliter la réalisation d'essais cliniques en Ontario. Ainsi donc, les thérapeutiques et les médicaments que vous mettez au point seront commercialisables plus rapidement, ce qui est bon pour vos résultats.

Essais cliniques Ontario (CTO) (en anglais seulement) est un organisme indépendant sans but lucratif créé par le gouvernement de l'Ontario dont le mandat est d'offrir une méthode de réalisation d'essais cliniques multicentriques dans la province, tout en veillant au respect des normes déontologiques les plus rigoureuses concernant la protection des participants.

CTO a créé un système visant à simplifier le processus d'évaluation éthique de la recherche, qui accélérera la réalisation et réduira les coûts des recherches cliniques multicentriques en Ontario en harmonisant les processus et en réduisant le temps et les efforts requis pour débuter des recherches dans de multiples établissements en Ontario.

CTO réalise son mandat grâce à trois piliers stratégiques :

  1. accélérer la réalisation et réduire les coûts des essais cliniques multicentriques en simplifiant le processus d'homologation éthique de la recherche en un seul processus d'évaluation en Ontario et en harmonisant d'autres processus et plateformes administratifs;
  2. attirer les investissements dans les essais cliniques en Ontario grâce au succès de CTO dans la simplification des activités et en tirant parti des partenariats stratégiques entre les chercheurs, le secteur et le gouvernement pour avoir accès aux décideurs mondiaux;
  3. améliorer le recrutement et la rétention des participants par la sensibilisation et en faisant reconnaître aux participants et au public les avantages des essais cliniques.

Visitez le site Web ctontario.ca (en anglais seulement) pour en savoir davantage.

 

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page