Le secteur ontarien de la technologie médicale produit actuellement des technologies innovantes qui vont de la création de dispositifs de pointe qui rendent la vue aux personnes aveugles aux systèmes informatisés complexes qui surveillent la propagation de pathogènes dangereux comme le virus Ebola. L'Ontario offre de généreux crédits d'impôt pour la R-D, un énorme bassin de main-d'œuvre très instruite et un écosystème de l'innovation composé d'installations de recherche de calibre mondial, d'établissements universitaires, d'entreprises privées et de pouvoirs publics. Si vous avez des idées de technologies médicales qui pourraient changer des vies, l'Ontario est votre destination pour l'innovation.

La technologie médicale en Ontario : un marché porteur

Le secteur ontarien de la technologie médicale est animé, diversifié et en croissance grâce à des entreprises en démarrage, des multinationales, des instituts de recherche et des cliniques qui tirent tous profit de l'appui du gouvernement.

Le secteur de la technologie médicale de l'Ontario s'enorgueillit d'avoir une impressionnante diversité d'entreprises sans cesse croissante sur le plan de la taille, du domaine, des produits et du niveau de maturité, bénéficiant toutes de la franche collaboration qui s'établit ici au sein des groupements technologiques.

Déjà quelque 22 500 personnes travaillent dans ce secteur dans plus de 1 300 entreprises qui génèrent collectivement des revenus de 12,2 milliards de dollars chaque année, avec des exportations totalisant 1,45 milliard de dollars.

Quels sont les avantages pour les investisseurs?

Des entreprises de toutes tailles du secteur de la technologie médicale ont déjà découvert ce que l'Ontario a à offrir : une main-d'œuvre qualifiée, des incitatifs concurrentiels, une économie solide, un environnement de collaboration et d'innovation, des groupements industriels dynamiques et l'accès au marché de 20 mille milliards de dollars de l'ALÉNA. Nous vous facilitons l'accès à notre écosystème d'innovation, exactement comme nous l'avons fait pour ces chefs de file :

Xagenic (en anglais seulement), un exemple de réussite d'entreprise en démarrage ontarienne, illustre la manière dont l'environnement de l'Ontario propice à l'innovation a mené les résultats de recherche du laboratoire au chevet du patient, permettant à l'entreprise d'accéder à un marché potentiel de plus de 2,5 milliards de dollars.

Teledyne DALSA est un chef de file international dans le domaine de l'imagerie numérique et des semi-conducteurs, comptant environ 1 000 employés dans le monde. Établie à Waterloo, Teledyne DALSA met au point, fabrique et commercialise des produits et des technologies d'imagerie numérique et des capteurs. Ses principaux domaines de compétence sont le circuit intégré spécialisé et la technologie de l'électronique, des logiciels et des produits très sophistiqués de traitement de plaquettes semi-conducteurs.

Medtronic, dont le siège social est à Brampton, en Ontario, a été désignée l'un des 100 meilleurs employeurs du Canada et figurait parmi les meilleurs lieux de travail de grande taille au Canada en 2014. Cette entreprise est l'un des chefs de file mondiaux dans le domaine des technologies médicales. Elle se concentre sur des solutions de pointe visant à soulager la douleur, à rétablir la santé et à prolonger la vie dans les domaines de la médecine cardiovasculaire, du diabète, de la neurochirurgie et de la chirurgie de la colonne, ainsi que de la chirurgie des oreilles, du nez et de la gorge.

Toshiba et le RUS dévoilent les deux tomodensitomètres de la première plateforme à grand volume au monde à appliquer la recherche à la pratique clinique à l'Hôpital Toronto General

En octobre 2014, un peu plus d'un an après avoir déménagé son siège social à Markham, en Ontario, Toshiba du Canada Limitée a mis sur pied et inauguré un impressionnant nouveau centre de formation en systèmes médicaux doté de matériel et d'outils pédagogiques à la fine pointe. La Corporation des systèmes médicaux Toshiba est un important fournisseur mondial de systèmes médicaux d'imagerie diagnostique et de solutions médicales complètes, y compris la tomographie par ordinateur, les systèmes de rayons X, l'échographie et les systèmes d'IRM. Le nouveau centre de formation comprend une salle de démonstration utilisant la technologie d'imagerie cardiovasculaire Infinix-i de Toshiba pour faciliter les présentations, les démonstrations ainsi que le soutien clinique et technique, offrant ainsi des possibilités d'apprentissage pour les cliniciens, les ingénieurs biomédicaux et les technologues.

Toshiba a établi des partenariats stratégiques à l'échelle mondiale avec des établissements de recherche de réputation internationale ici en Ontario. Plus récemment, l'entreprise a présenté une plateforme d'imagerie révolutionnaire avec le département conjoint d'imagerie médicale du Réseau universitaire de santé et le Peter Munk Cardiac Centre, le principal centre de soins cardiaques du Canada.

Une cérémonie de coupure du ruban pour dévoiler la première salle de tomographie par ordinateur au monde à appliquer la recherche à la pratique clinique à l'Hôpital Toronto General .
Toshiba, le département conjoint d'imagerie médicale du RUS et le Peter Munk Cardiac Centre dévoilent une plateforme d'imagerie révolutionnaire à l'Hôpital Toronto General : la première salle de tomographie par ordinateur au monde à appliquer la recherche à la pratique clinique. L'image est une gracieuseté de Toshiba.

Dotée de deux tomodensitomètres de pointe Toshiba dans un concept intégré, cette nouvelle plateforme permet de visionner des images très détaillées du cœur et de toutes les autres zones corporelles pour aider les professionnels de la santé à déceler plus rapidement les maladies et à trouver des plans de traitement plus précis. Dévoilée à l'Hôpital Toronto General, cette plateforme aide les cliniciens à accélérer le transfert des résultats de recherches d'un tomodensitomètre à l'utilisation clinique de l'autre, ce qui permet de dépister plus tôt une maladie cardiaque et d'autres maladies graves et de favoriser une application plus rapide en pratique clinique. De plus, l'imagerie et l'analyse de pointe qu'offre cette plateforme permettront un diagnostic et un traitement précoces des maladies, entraînant une amélioration des soins aux patients et de l'utilisation des ressources.

Avis de non-responsabilité : Ce lien mène à une vidéo externe qui n'est pas hébergée par le gouvernement de l'Ontario. Il est possible qu'aucune version française ou transcription ne soit disponible.

Pourquoi devriez-vous envisager de faire l'expansion de votre entreprise en Ontario?

  • Les technologies médicales sont largement utilisées dans nos hôpitaux, nos cliniques et nos universités. Des entreprises ontariennes de toutes tailles font des affaires florissantes directement sur le marché canadien, y compris d'importants FÉO, des hôpitaux, des hôpitaux universitaires et des établissements universitaires.
  • Des multinationales, comme Siemens, Hitachi, Toshiba et GE Healthcare sont toutes établies en Ontario pour tirer profit de notre accès rapide au marché de 20 mille milliards de dollars de l'ALÉNA, qui représente 1,45 milliard de dollars ou 53 % des exportations de technologie médicale du Canada.
  • Vous aurez accès à des programmes novateurs, comme MaRS EXCITE (Excellence in Clinical Innovation Technology Evaluation (en anglais seulement)). Premier programme en son genre au monde, EXCITE met en rapport des concepteurs de technologies médicales avec des chercheurs chevronnés primés pour mener des essais cliniques préalables à la mise en marché de technologies de pointe en santé. Le résultat? Des données probantes soutenant l'approbation réglementaire ou l'homologation ainsi que les modèles d'évaluation de remboursement et d'achat permettant d'accélérer l'adoption et l'utilisation de nouvelles technologies, tout en améliorant les résultats pour les patients.

L'avenir semble prometteur

Les experts croient que l'Ontario continuera d'accueillir la plus grande concentration de sociétés d'appareils médicaux et de biotechnologie au Canada. La plupart des entreprises du secteur de la technologie médicale sont déjà établies ici, et la province jouit d'une réputation bien méritée pour son soutien aux entreprises internationales qui souhaitent s'établir ou prendre de l'expansion.

L'Ontario possède d'innombrables capacités afin de favoriser la croissance d'un secteur de la technologie médicale vigoureux. Le milieu de collaboration y est sans égal et a donné lieu à des initiatives de transformation comme le programme EXCITE. Les innovateurs de la technologie médicale en Ontario n'améliorent pas seulement les résultats pour les patients canadiens et internationaux; ils sont hautement qualifiés, ont accès à des ressources de R-D de calibre mondial et sont outillés pour tirer parti des marchés de la technologie médicale du Canada et du monde entier.

- Brian Lewis, président et chef de la direction, MEDEC

 

Lanceurs de tendances dans les technologies médicales

Les sociétés de technologie médicale ontariennes conçoivent, commercialisent avec succès et vendent leurs technologies au pays et ailleurs dans le monde, et transforment les soins de santé tant au niveau des patients que du système de santé.

Il ne s'agit pas seulement d'innover, mais aussi de changer la vie.

Voici quelques exemples qui illustrent les progrès réalisés dans la technologie médicale en Ontario :

  • En imagerie médicale, de nombreuses sociétés de développement de logiciels et de matériel s'intègrent ou vendent leurs produits aux grands fabricants d'équipement d'origine (FÉO) comme Siemens, Hitachi, Toshiba, Philips et GE ou collaborent avec eux. Le département conjoint d'imagerie médicale s'est associé au Centre d'imagerie de l'Université de Toronto et aux FÉO du secteur de l'imagerie et ne comprend pas moins de cinq hôpitaux universitaires – dont l'un, le Réseau universitaire de santé, compte 500 employés spécialisés en imagerie médicale, un parc de matériel de plusieurs millions de dollars et le plus important programme de formation en radiologie du monde.
  • Dans les soins mobiles et les appareils de santé sans fil, des entreprises de l'Ontario comme Abbott Point of Care (APOC) reçoivent des éloges pour leurs technologies révolutionnaires recherchées dans le monde entier en raison de leur capacité de réduire les coûts, d'améliorer le flux des patients et d'accélérer l'obtention de diagnostics. APOC met au point, fabrique et commercialise i-STAT, un appareil portatif capable d'effectuer un large éventail d'analyses sanguines couramment demandées en quelques minutes à l'aide de seulement deux ou trois gouttes de sang au chevet du patient.
  • Dans le sous-secteur des technologies « prêtes-à-porter » et des appareils médicaux, eSight établie en Ontario a créé des lunettes numériques révolutionnaires pour les malvoyants. Les lunettes ont récemment été homologuées par Santé au Canada et la FDA aux États-Unis.

Votre entreprise peut-elle changer des vies?

L'Ontario recèle un incroyable potentiel pour croître votre entreprise. Parmi les autres sous-secteurs très prometteurs, il y a la télémédecine, les dossiers de santé électronique (DSE), les solutions intégrées pour la santé et l'analyse des données. Si la croissance et l'innovation font partie de vos plans d'affaires à long terme, vous devez vous établir en Ontario.

Siemens Canada ouvre le premier centre d'excellence national en imagerie par résonance magnétique à l'Advanced Imaging and Education Centre de l'Université de Toronto

En novembre 2014, Siemens a annoncé qu'elle avait mis sur pied son premier centre de formation canadien en imagerie par résonance magnétique (IRM) dans le cadre d'un partenariat avec le département conjoint d'imagerie médicale de l'Université de Toronto. Le centre est situé au cœur du département d'imagerie médicale de l'Hôpital Toronto General et offre aux clients canadiens la chance d'obtenir, plus fréquemment, des formations en IRM au pays. Avec le plus grand parc de matériel installé au Canada (environ 170 appareils d'IRM dans tout le pays) et cinq spécialistes de l'application de l'IRM au Canada, Siemens était bien positionnée pour ouvrir ce type de centre.

 

Mettez à profit notre bassin de talents de calibre mondial

L'Ontario compte un grand nombre de travailleurs exceptionnellement qualifiés pour répondre à la demande croissante du secteur de la technologie médicale. Grâce à sa vision à long terme axée sur l'éducation et la recherche, l'Ontario possède l'une des populations les plus instruites au monde.

Des chefs d'entreprises dans d'autres régions du Canada et ailleurs dans le monde déplorent la pénurie de travailleurs formés dans les secteurs des sciences, en ingénierie, en mathématiques et en technologies connexes.

Allant à contre-courant de la tendance, nos 44 universités et collèges produisent chaque année quelque 40 000 diplômés en sciences, en ingénierie, en mathématiques et en technologies connexes.

D'autres avantages pour la croissance de la technologie médicale en Ontario :

  • six universités ontariennes ont une faculté de médecine.
  • quatre des dix principales universités de recherche du Canada sont situées en Ontario, notamment l'Université de Toronto, l'Université d'Ottawa, l'Université McMaster et l'Université Western.
  • l'Ontario compte 51 % du personnel canadien de recherche.
  • l'Ontario représente 51 % des dépenses de recherche et développement du Canada.
  • le secteur ontarien de la technologie médicale représente plus de la moitié de tous les emplois dans le domaine des appareils médicaux au Canada.
  • tout le secteur des TI de l'Ontario a une main-d'œuvre qui représente 260 700 personnes et environ 20 600 sociétés.

 

Maintenir des coûts de revient concurrentiels

Nos coûts de revient sont faibles. En Ontario, des taux d'imposition concurrentiels et de généreux crédits d'impôt à la R-D favorisent l'innovation et assurent le dynamisme des groupements du secteur de la technologie médicale.

Les entreprises ontariennes du secteur de la technologie médicale bénéficient des coûts les plus faibles de production des appareil médicaux et de R-D biomédicale parmi les pays du G7 – lesquels sont inférieurs à ceux des États-Unis, du Royaume-Uni, de la France, de l'Allemagne, de l'Italie, ou du Japon, selon l'édition 2016 de Choix concurrentiels de KPMG.

En fait, selon KPMG, nos prix de revient globaux de l’entreprise sont les plus bas parmi ceux des pays du G7.

Faisant suite à cet avantage, l'Ontario offre :

  • des taux d'imposition des sociétés concurrentiels. Un taux combiné total fédéral-provincial (15 %) d'imposition des sociétés de 26,5 % signifie que le taux d'imposition de l'Ontario est inférieur au taux moyen des pays du G20 et au taux moyen combiné fédéral et étatique des États-Unis. En 2014, le taux effectif marginal d'imposition de l'Ontario sur les nouveaux investissements d'entreprise s'élevait seulement à 16,6 %.
  • De généreux crédits d'impôt à la R-D. L'Ontario offre les crédits d'impôt à la R-D les plus généreux des pays du G7. Le programme ontarien d'encouragement fiscal pour la R-D, jumelé aux programmes fédéraux de R-D, peut ramener le coût après impôt d'une dépense de 100 $ en R-D à une valeur allant de 61 $ à 37 $.

Les entreprises en Ontario peuvent également tirer parti de crédits d'impôt et de programmes de financement concurrentiels, notamment :

Apprenez-en davantage au sujet des programmes et services d'encouragement offerts en Ontario.

Connaissez vos crédits d'impôt

Consultez la liste de tous les programmes et services d'encouragement de l'Ontario.

Un écosystème ouvert, diversifié et axé sur la collaboration

Des chercheurs brillants peuvent concevoir des innovations capables de changer des vies, mais elles risquent de ne jamais atteindre les consommateurs si leur commercialisation n'est pas couronnée de succès. L'Ontario s'attaque de front à ce problème en s'assurant que son milieu universitaire collabore étroitement avec le secteur pour l'aider à commercialiser le fruit des recherches et à faire croître des entreprises prospères.

L'environnement ouvert favorisant la collaboration entre les entreprises et la recherche que fournit l'Ontario est à l'origine d'initiatives biotechnologiques commercialisables et fructueuses dans différents secteurs. Plus d'une douzaine de subventions et de programmes de partenariat en recherche sont offerts ici, notamment le Programme d'aide à la recherche industrielle (PARI) du Conseil national de recherches Canada, les subventions De l'idée à l'innovation du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et les Programmes de Collaboration et de Commercialisation entre les institutions académiques et l'industrie des Centres d'excellence de l'Ontario.

Application concrète de la recherche

Sunnybrook Research Institute collabore étroitement avec l'Université de Toronto en vue de commercialiser la recherche et d'obtenir des licences pour les technologies que mettent au point de grandes multinationales et des entreprises en démarrage. La recherche à Sunnybrook a donné lieu à la création de plus d'une douzaine d'entreprises du secteur de l'imagerie ainsi qu'à deux acquisitions.

  • VisualSonics Inc. (en anglais seulement) a été créée lorsqu'un chercheur de Sunnybrook a créé le premier dispositif à ultrasons intégrant des transducteurs haute fréquence qui ont rendu visibles des détails physiologiques microscopiques. La demande s'est accrue rapidement, et VisualSonics s'est vite retrouvée à fabriquer des appareils de micro-imagerie pour les universités Harvard et Stanford, les National Institutes of Health et d'importantes sociétés pharmaceutiques. En 2010, SonoSite Inc. a fait l'acquisition de VisualSonics pour 67,9 millions de dollars.
  • Innovere Medical (en anglais seulement) a inventé une technologie qui permet aux cliniciens de communiquer par un réseau sans fil dans une salle d'IRM pendant une intervention.
  • Conçue par et pour des pathologistes, PathCore (en anglais seulement) tire parti de la puissance du calcul numérique et de l'analyse d'image fondée sur des algorithmes pour créer des produits et des services numérique destinés au domaine de la pathologie qui contribuent à accélérer la recherche sur le cancer et à la transposer en solutions appliquées.
  • De nombreuses autres entreprises, comme Colibri et Harmonic Medical sont également en cours de démarrage, travaillant de façon indépendante aux côtés des grandes multinationales à l'Hôpital Sunnybrook.

Autres exemples marquants de collaboration

Le milieu de collaboration de l'Ontario profite aux investisseurs en leur permettant de trouver et d'exploiter plus facilement les ressources dont ils ont besoin pour que leur recherche parvienne à franchir toutes les étapes de la mise au point, de la commercialisation et de la croissance.

  • À l'Université McMaster, le Centre pour le développement et la commercialisation des traceurs (CDCT) aide les chercheurs à mener leurs découvertes, du concept à l'application. Le CDCT est le premier centre au monde axé sur la conception de puissants traceurs d'imagerie moléculaire et de technologies connexes qui peuvent favoriser et accélérer la découverte de médicaments et la création de nouveaux traitements.
  • La Digital Media Zone de Ryerson accueille des entrepreneurs qui mettent au point des solutions dans tous les secteurs, y compris la santé et le bien-être. Par exemple, en 2014, l'entreprise a organisé un événement appelé Hackathought, mettant au défi les étudiants des quatre coins de l'Ontario de créer des technologies centrées sur la mobilité en tenant compte de l'expérience d'un étudiant de niveau postsecondaire aux prises avec des problèmes de santé mentale, tout en fournissant un meilleur accès aux ressources.
  • Le projet Connected Health and Wellness met en collaboration 19 organismes, y compris des universités, des fournisseurs de soins de santé et des entreprises privées qui travaillent ensemble pour régler les problèmes de soins de santé urgents.
  • Le département conjoint d'imagerie médicale réunit cinq importants hôpitaux universitaires de Toronto dans le cadre d'un partenariat entre le centre d'imagerie de l'Université de Toronto et les principaux FÉO d'imagerie.

Dans le cadre de l'analyse des données qu'elle effectue pour la recherche médicale et sur le climat, IBM s'est associée à pas moins de sept universités canadiennes. Pour ne donner que quelques exemples :

  • IBM a établi des partenariats avec l'Institut universitaire de technologie de l'Ontario et The Hospital for Sick Children de Toronto sur l'utilisation d'IBM InfoSphereMD Streams afin de prévoir quand un bébé hospitalisé est à risque d'être exposé à une infection potentiellement mortelle. IBM InfoSphereMD Streams est une plateforme de traitement avancée qui permet aux applications développées par l'utilisateur d'ingérer, d'analyser et de mettre en corrélation rapidement des informations issues de milliers de sources en temps réel. La solution permet de gérer des débits de données très élevés pouvant atteindre des millions d'événements ou de messages par seconde.
  • IBM et l'Université Western utilisent les essais réalisés au moyen de l'informatique de la santé pour améliorer les tests diagnostiques pour la maladie d'Alzheimer, l'autisme et la schizophrénie.
  • L'IBM Life Sciences Discovery Centre, situé à l'Institut ontarien du cancer du Princess Margaret Cancer Centre à Toronto, travaille sur la découverte des connaissances et l'exploration des données, mettant au point des algorithmes et des outils informatiques utilisés en oncologie.

Ce qui est bon pour les multinationales…

… est bon pour les entreprises qui les approvisionnent.

Les grands fabricants d'équipement d'origine (FÉO) établis en Ontario, comme Siemens, Toshiba, Hitachi, Philips et GE Healthcare, offrent un marché établi et croissant pour les nombreux fournisseurs, petits ou moyens, de matériel et de logiciels de la province et constituent un élément essentiel de l'écosystème des technologies médicales que la province abrite.

Les entreprises de l'Ontario sont au cœur de tout ce qui touche le secteur de la technologie médicale au Canada. Près de la moitié des entreprises canadiennes du secteur de la technologie médicale sont établies en Ontario, et celles-ci créent une variété extraordinaire de produits conçus pour répondre à un éventail de besoins en matière de santé, de l'imagerie médicale aux diagnostics, en passant par la chirurgie et d'autres interventions, couvrant tout le spectre des spécialités de la médecine. Beaucoup de ces centaines de sociétés, qui sont spécialisées dans d'innombrables produits divers, ont trouvé des marchés parmi les géants du secteur – et vous le pouvez aussi!

Influencer l'avenir de la technologie médicale

L'Ontario s'intéresse vivement à la croissance et à la prospérité des sociétés du secteur de la technologie médicale de la province; il est donc proactif quand il s'agit de lancer et de créer des programmes à l'intention des sociétés de toutes tailles et de tous niveaux de maturité dans ce secteur.

Outre les entreprises et les instituts de recherche, l'écosystème diversifié du secteur ontarien de la technologie médicale comprend des organismes de démarrage, des centres de recherche université-secteur, des réseaux de commercialisation, des investisseurs et des services de nouveaux médias, tous à votre entière disposition pour vous aider à faire passer votre entreprise à l'échelon supérieur.

Les sociétés qui s'établissent en Ontario ont la possibilité de rejoindre les principaux influenceurs du secteur de la technologie médicale. Par exemple :

  • MEDEC améliore les résultats des soins de santé pour les Canadiennes et les Canadiens en accélérant l'accès aux technologies médicales. Ses membres sont des influenceurs clés qui préconisent un système de soins de santé sécuritaire, adaptable et durable grâce à l'utilisation des technologies médicales.
  • Le Conseil ontarien de l'innovation en santé (COIS) met en lien les experts des secteurs des soins de santé, des soins communautaires, des soins à domicile, des appareils médicaux, sans but lucratif, de la santé mentale, de la recherche, ainsi que du milieu universitaire et des affaires pour favoriser l'innovation et améliorer les résultats pour les patients. Le COIS a été créé parce que l'Ontario comprend le rôle de catalyseur que le gouvernement peut jouer pour appuyer et faire progresser la technologie médicale. En 2015, le COIS a formulé six recommandations visant à soutenir les technologies de la santé mises au point en Ontario, et le gouvernement de l'Ontario a réagi en investissant 20 millions de dollars dans l'innovation en santé et en adoptant la totalité des recommandations, en commençant par la création du Bureau du stratège en chef de l'innovation en santé pour promouvoir l'Ontario en tant que centre important d'innovation technologique en santé.

 

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page