La course entre les fabricants automobiles pour obtenir un avantage concurrentiel dans l'espace émergent de la « voiture branchée » et du « véhicule automatisé » a mené les fabricants automobiles à chercher de nouvelles idées avant-gardistes dans certains endroits inhabituels.

Par exemple, GM Canada a établi un avant-poste de recherche en innovation côtoyant des sociétés en démarrage dirigées par des étudiants à Communitech, un accélérateur d'entreprises très dynamique situé à l'intérieur d'une ancienne tannerie de cuir de 150 ans à Waterloo, en Ontario.

L'ouverture de l'avant-poste est prévue pour janvier 2016, et cette décision est une étape clé dans l'expansion de l'engagement et de l'investissement de GM Canada en R-D en Ontario.

En avril 2015, GM Canada a confié à son Centre de conception technique d'Oshawa un mandat global afin de mettre au point des solutions de voiture branchée et de mobilité urbaine. Le centre compte actuellement 190 employés. Pour remplir le nouveau mandat, le centre prévoit embaucher 100 nouveaux ingénieurs en logiciel.

« Le Canada a des avantages distincts pour la technologie automobile, l'ingénierie et la recherche appliquée et possède une histoire solide dans le domaine de l'automobile », a déclaré le président de GM Canada, Steve Carlisle, en novembre 2015, dans le cadre d'allocutions prononcées devant le Club Canadien à Toronto et l'Economic Club à Ottawa. « Le leadership de la province de l’Ontario au chapitre de tests de véhicules autonomes nous permet de consolider ces travaux technologiques de pointe à notre usine canadienne. »

Depuis 2016, l'Ontario permet aux entreprises de procéder à des essais sur route de véhicules automatisés et des technologies connexes. L'Ontario, un important centre de recherche et de production nord-américain dans le secteur de l'automobile et de la haute technologie, compte près de 100 entreprises et établissements œuvrant dans le secteur à forte croissance de la voiture branchée et du véhicule automatisé. L'autorisation réglementaire associée aux essais routiers permettra à l'Ontario de devenir un banc d'essai pour une vaste gamme de technologies automobiles.

« L'Ontario offre un grand nombre des mêmes conditions météorologiques et problèmes de congestion et de densité que d'autres grands marchés », a expliqué Mathew Bertin, directeur des relations avec les gouvernements de GM Canada, pendant une visite du Centre de conception technique d'Oshawa. « C'est l'endroit idéal pour mettre au point, mettre à l'essai et perfectionner des technologies, pour ensuite les exporter dans le monde. Nous créons une nouvelle sorte de chaîne d'approvisionnement mondiale des technologies automobiles. »

L'investissement de GM Canada à Waterloo comprend également un don de un million de dollars afin de financer une chaire de recherche en matériaux de pointe à l'Université de Waterloo et de commanditer des projets étudiants de conception de logiciels Capstone.

À Communitech, GM Canada se retrouvera au cœur du tourbillon des jeunes entreprises technologiques branchées qui évoluent en passant de l'étape de l'esquisse dessinée sur une serviette de papier à l'introduction sur le marché et aux étapes suivantes.

Les locataires actuels comprennent des entreprises en démarrage œuvrant dans le domaine de la voiture branchée, comme Pit Stop, une technologie de surveillance de système axée sur le consommateur qui se branche dans le port de diagnostic intégré d'un véhicule pour prédire une panne avant qu'elle ne se produise, et Varden Labs, qui a mis au point une navette sans conducteur roulant à faible vitesse pour les terrains de golf, les communautés de retraités et des milieux surveillés semblables.

Si Communitech se concentre sur les entreprises en démarrage, le carrefour héberge également quelques PME et quelques entreprises bien établies.

« GM trouvera ici un milieu entrepreneurial et beaucoup de jeunes gens tournés vers l'innovation », a affirmé Kayleigh Platz, de Communitech, pendant une récente visite de l'installation. « Communitech se distingue parce que, dès le début, notre modèle pour la croissance des entreprises était fondé sur l'apprentissage entre pairs et en collaboration. »

Mme Platz a fait remarquer que, souvent, ce que les entreprises bien établies ont le plus de difficulté à apprendre est que l'échec n'est pas une mauvaise chose. « Pour les entrepreneurs, l'échec est une occasion d'apprentissage, une chance de mieux faire quelque chose », a-t-elle ajouté. « Cette leçon peut être un concept difficile à saisir pour une personne qui a l'habitude d'un milieu d'affaires. »

Mais certaines entreprises locataires s'épanouissent dans le milieu. Canadian Tire et la Banque TD ouvrent tous les deux des espaces de développement supplémentaires à Waterloo.

GM Canada espère qu'une partie de l'esprit entrepreneurial de Communitech aidera à accélérer ses efforts pour devenir un chef de file dans les technologies de la voiture branchée, non seulement en Amérique du Nord, mais pour les clients de toute la planète.

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à
notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.



Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page