Le premier lauréat au Canada du Brain Prize s'engage à développer Toronto en plaque tournante de la recherche sur le cerveau

Graham Collingridge, Ph. D., directeur du département de physiologie de l'Université de Toronto (en anglais seulement) et chercheur principal à l'Institut de recherche Lunenfeld-Tanenbaum à l'Hôpital Mount Sinai (en anglais seulement) a remporté le prix le plus prestigieux pour la recherche sur le cerveau, le Brain Prize (en anglais seulement). Cet honneur, qui comprend une part d'une bourse de 1,5 million de dollars canadiens, récompense le travail de M. Collingridge et de ses collègues, Timothy Bliss et Richard Morris, pour leur recherche sur les bases cellulaires et moléculaires de la potentialisation à long terme et la démonstration de la façon dont elles soutiennent la mémoire spatiale et l'apprentissage.

Toronto, en Ontario, offre un emplacement unique pour effectuer des recherches translationnelles

Graham Collingridge s'est établi à Toronto en 2015, environ six mois après avoir visité la ville dans le cadre d'une conférence où il présentait un exposé. « Jusqu'à ce jour, je n'avais pas vraiment réalisé la concentration fantastique de neuroscientifiques qu'il y a autant à l'Université de Toronto que dans les hôpitaux connexes, a-t-il déclaré. Et c'est une des raisons pour lesquelles je voulais déménager ici. » Une autre raison importante de la décision de M. Collingridge de s'établir à Toronto était la capacité unique de l'écosystème de faire passer rapidement les percées scientifiques de la recherche aux essais cliniques. « Ma recherche était rendue à l'étape où j'étais davantage intéressé par ce qui pourrait tourner mal au cours de ces processus, et c'est pourquoi je voulais être à un endroit où les découvertes peuvent être transformées en traitements médicaux. Le grand avantage de Toronto, par rapport à n'importe quelle autre ville dans le monde probablement, est qu'elle possède une université exceptionnelle qui a des liens très étroits auprès d'un si grand nombre d'instituts de recherche et d'hôpitaux. »

Une université de premier plan et d'excellents hôpitaux et instituts de recherche, à quelques pas les uns des autres

Lorsqu'on lui a demandé s'il avait davantage de temps pour discuter, M. Collingridge a répondu avec enthousiasme : « Ça va, ma prochaine réunion est à cinq minutes de mon bureau. C'est un des bons points à propos de Toronto, tout est situé à proximité. » On ne pourrait pas facilement en dire autant d'autres principaux centres de recherche sur le cerveau, y compris Londres, New York, Boston et San Francisco. « L'avantage géographique apporte une meilleure collaboration, a déclaré M. Collingridge, parce que plus vous êtes proches, plus il est probable que vous vous réunissiez avec des collègues de différents hôpitaux et instituts de recherche. »

La vie est belle pour les scientifiques de calibre mondial qui vivent à Toronto

« Numéro un au monde, selon The Economist, » a proclamé M. Collingridge en réponse à une question concernant son adaptation pour vivre dans la capitale de l'Ontario. « Pour accomplir un excellent travail, on n'a pas besoin d'être dans une ville formidable, mais cela facilite grandement les choses. L'adaptation a été facile. C'est une ville très agréable à habiter, et par rapport à d'autres capitales financières importantes, elle est plus abordable. Il y a de nombreux quartiers intéressants près du centre-ville. »

Le message de M. Collingridge à ceux qui n'ont pas envisagé l'Ontario

« Il y a un excellent soutien de la part de la province de l'Ontario, en ce qui concerne la création de possibilités pour les entreprises en démarrage et la commercialisation de la recherche. Je n'ai qu'à regarder par ma fenêtre pour voir les tours du District de la découverte MaRS, qui représentent un investissement fantastique. » Accueillant l'Institut ontarien de recherche sur le cancer (IORC), l'Ontario Genomics Institute et le JLABS de Janssen, le District de la découverte MaRS attire des entreprises qui désirent vivement tirer profit des possibilités de collaboration au sein d'un écosystème d'innovation sans égal.

Suivez Invest en Ontario sur Twitter pour les dernières nouvelles des organisations , des entreprises et des individus ayant le succès en Ontario

Secteur/sous-secteur : 

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à
notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.



Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page