Les entreprises en démarrage au cœur des inventions en robotique

Le secteur de la robotique repose plus que jamais sur la communauté d'entreprises en démarrage, car c'est une riche source d'entrepreneurs potentiels qui réalisent d'immenses progrès en innovations en matière de robotique. Ces propriétaires d'entreprise novices sont tantôt des étudiants à l'université, tantôt d'anciens employés de longue date d'une importante société ou simplement des visionnaires qui aiment travailler de manière autonome.

Quiconque s'intéresse à la robotique connaît la valeur des entreprises en démarrage – ainsi que l'importance de les aider à lancer leurs idées sur le marché. Ces joueurs comprennent des entreprises du Fortune 500, des établissements de soins de santé, des institutions financières et des organismes gouvernementaux – tous désireux de faire passer les inventions en matière de robotique au niveau supérieur. De plus, les incubateurs et les accélérateurs qui soutiennent les nouveaux entrepreneurs affichent un taux de croissance très rapide. Les concours pour les entreprises en démarrage prolifèrent, tout comme les nouveaux programmes de financement des sociétés de capital-risque et des institutions financières.

L'Ontario et le couloir technologique Toronto-Waterloo

La plupart des activités des entreprises en démarrage en Ontario ont lieu dans le couloir Toronto-Waterloo et la région d'Ottawa. De ces activités, la robotique représente un des six principaux domaines qui provoquent des ruptures technologiques. Les autres sont l'intelligence artificielle, le développement des capteurs, la superinformatique, les sciences biologiques et l'impression 3D.

De nombreux facteurs alimentent les succès de la province, des généreux crédits d'impôt à la R-D aux faibles taux d'imposition des sociétés. La collaboration entre le milieu universitaire, l'industrie, le gouvernement et même entre les secteurs est aussi un élément clé qui a permis de bâtir une communauté dynamique.

Les établissements postsecondaires sont l'élément central de l'écosystème d'innovation de l'Ontario

Les collèges et les universités sont des joueurs essentiels pour promouvoir l'écosystème d'innovation. Par exemple, les étudiants et le corps professoral du département d'ingénierie de l'Université de Waterloo collaborent avec la communauté des soins de santé pour lancer sur le marché des outils de robotique d’assistance utilisés en physiothérapie. D'innombrables autres projets s'apprêtent à être lancés sur le marché dans des domaines comme la logistique et les véhicules autonomes.

Le centre de robotique ABB du Collège Sheridan à Brampton est plus qu'une plateforme de production et d'enseignement; il est aussi ouvert aux entrepreneurs qui souhaitent tester des technologies robotiques potentielles de pointe à un coût considérablement moindre.

Les chefs de file mondiaux du secteur sont aussi de la partie. Par exemple, Samsung, Intel et Hitachi financent la recherche universitaire en développement de technologies nanorobotiques qui sont utilisées dans des domaines comme la production de microprocesseurs, la découverte des médicaments et les interventions chirurgicales.

Brandon Chen, du centre de nanofabrication de l'Université de Toronto, présentant un nanorobot utilisé à l'intérieur d'un microscope électronique.
Brandon Chen, du centre de nanofabrication de l'Université de Toronto, présente un nanorobot utilisé à l'intérieur d'un microscope électronique.

Les bonnes idées forgent de bons partenariats

MDA Corporation (en anglais seulement), une entreprise spécialisée en communications, en surveillance et en développement de technologies de pointe de Brampton, en Ontario, recherche constamment des partenariats novateurs. « MDA est constamment à la recherche de nouvelles idées », explique Craig Thornton, vice-président et directeur général pour la division de robotique et d'automatisation de MDA. « Nous recherchons constamment des technologies qui complètent la nôtre; nous formons donc des partenariats avec les universités pour améliorer certaines de leurs capacités. »

Festo Canada, un fournisseur mondial de technologies d'automatisation pneumatiques et électriques situé à Mississauga, en Ontario, en est un autre exemple. Minja Zahirovic, directeur de l'ingénierie, déclare que Festo sert d'incubateur en permettant aux entreprises en démarrage de travailler avec des partenaires en ingénierie et des universités.

La région accueille aussi un réseau à croissance rapide d'incubateurs et d'accélérateurs, comme le District de la découverte MaRS à Toronto et Communitech à Waterloo, dont le mandat est d'aider les entreprises en démarrage à combler l'écart entre leurs idées et la commercialisation.

Les sociétés comme Clearpath Robotics, de Waterloo, qui met au point des véhicules robotisés sans pilote destinés à la recherche et à la logistique, ont obtenu un coup de pouce pour entrer sur le marché grâce au Accelerator Centre situé dans le parc technologique et de recherche David Johnston de l'Université de Waterloo. Le parc est un partenariat entre l'université, des organismes gouvernementaux et des incubateurs.

« Synaptive Medical a connu du succès pour ses innovations avant-gardistes en matière de robotique appliquée à la neurochirurgie grâce à ses relations solides avec le système universitaire et MDA », a déclaré Cameron Piron, cofondateur et président.

Si nous n'avions pas l'accès au talent et aux nouvelles technologies dont nous disposons, nous n'en serions pas là aujourd'hui.

- Cameron Piron, cofondateur et président

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à
notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.



Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page