Le Canada grimpe de cinq échelons pour atteindre le 4e rang dans l'index de l'état de préparation de l'informatique en nuage

L'amélioration des lois sur la protection de la vie privée, la cybercriminalité et la protection de la propriété intellectuelle, ainsi que les avancées dans l'infrastructure de la technologie de l'information (TI) sont à l'origine de la montée du Canada aux cinq premiers rangs de l'étude 2016 de la BSA sur l'informatique en nuage, selon la Software Alliance (BSA), principal défenseur de l'industrie mondiale du logiciel auprès des gouvernements et du marché international.

La BSA a classé l'état de préparation de l'informatique de 24 pays, ce qui représente 80 % du marché mondial de la TI. L'étude attribue une note à chaque pays sur ses forces et ses faiblesses dans sept domaines stratégiques clés, dont la confidentialité des renseignements, la sécurité, la cybercriminalité, les droits de propriété intellectuelle, le soutien des normes de l'industrie et de l'harmonisation internationale des règles, la promotion du libre-échange, l'état de préparation de la TI et le déploiement de la large bande.

L'importance de l'état de préparation de l'informatique en nuage

L'informatique en nuage permet aux consommateurs, aux entreprises et aux gouvernements d'accéder rapidement et efficacement à la technologie d'une façon rentable. Ces services en retour ouvrent la porte à une connectivité, une productivité et une compétitivité inégalées. Un sondage récent intitulé survey of 200 global Chief Innovation Officers (CIOs) (en anglais seulement) mené conjointement par Oxford Economics et SAP révèle que 44 % des entreprises s'appuient de nos jours sur l'informatique en nuage pour le lancement de nouveaux modèles d'entreprise. On s'attend à ce que ce pourcentage passe à 55 % d'ici trois ans. Pour le moment, seulement 1 % des répondants affirment que l'informatique en nuage ne fait pas partie de leur stratégie d'entreprise, alors que 69 % des entreprises prévoient y investir des sommes modérées à élevées au cours des trois prochaines années, migrant des fonctions essentielles vers le nuage. Ces données démontrent l'importance, pour les stratèges et les fournisseurs de services d'informatique en nuage, de déployer des efforts en vue de l'élaboration d'un régime de lois et de règlements harmonisé à l'échelle internationale visant à promouvoir l'innovation dans ce secteur. Les résultats de l'étude de la BSA sur l'informatique en nuage indiquent que le Canada gagne du terrain en ce sens.

C'est encourageant de noter que le Canada a progressé dans le classement, et que depuis 2013 le Canada a renforcé son engagement dans l'innovation de politiques d'informatique en nuage. [...] Le rapport est un appel à tous les gouvernements à travailler ensemble pour assurer les avantages du nuage dans le monde entier.

– Victoria Espinel, présidente-directrice générale de la BSA | La Software Alliance

Lisez le rapport intitulé 2016 BSA Global Cloud Computing Scorecard (en anglais seulement)

Secteur/sous-secteur : 

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à
notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.



Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page