Lorsque le fabricant de pièces allemand Gedia a présenté un projet de mise au point de matrice de marquage pour un support d'étanchéité destiné à un nouveau modèle de BMW à Armo Tool, l'entreprise de London, en Ontario, a démontré la raison pour laquelle ses activités ont triplé depuis 2009 : en moins de deux jours, les ingénieurs en ont peaufiné sa conception, réduisant ainsi le temps de fabrication et permettant à Gedia et à BMW d'économiser des milliers de dollars.

Que ce soit pour aider ses clients du secteur automobile à fabriquer un composant pour une machine ou un outil existant ou à concevoir et à mettre au point un système, ce sont ces compétences techniques qui font qu'Armo fait classe à part et constitue un fournisseur par excellence pour les entreprises de niveau 1 comme Magna, Dana et Martinrea.

« Notre stratégie d'entreprise est mûrement réfléchie », déclare Ben Whitney, président d'Armo. « Nous visitons l'usine d'un client, exécutons bien notre mandat dans le cadre du premier projet qui nous est confié, puis obtenons des projets de plus grande envergure par la suite jusqu'à ce que nous captions l'attention des dirigeants. Ainsi, nous gagnons du terrain dans leurs usines partout dans le monde. »

Un technicien programme une machine commandée par ordinateur.
Un technicien programme une machine commandée par ordinateur.

Des travailleurs qualifiés et déterminés

Un travailleur ajuste une came aérienne pour une matrice de protecteur thermique destinée au secteur automobile.
Un travailleur ajuste une came aérienne pour une matrice de protecteur thermique destinée au secteur automobile.

La stratégie d'embauche d'Armo est tout aussi calculée. La société doit s'allier à des outilleur-ajusteurs et à des techniciens en mécanique intelligents et pragmatiques qui peuvent résoudre des problèmes en suggérant des solutions ingénieuses, et elle y parvient en offrant des programmes coopératifs – travail-études – aux élèves des écoles secondaires (équivalents des lycées) locales.

« Les programmes coopératifs durent habituellement quatre mois, ce qui est suffisant pour évaluer l'intelligence d'un élève, son éthique professionnelle et son intérêt », indique M. Whitney. « Si nous aimons ce que nous voyons, nous leur offrons un stage de quatre ans. L'élève étudie le soir et travaille durant la journée. »

Cette stratégie a fait le succès d'Armo. Le taux de roulement du personnel est de moins de 5 %, le taux de satisfaction à l'égard du travail est élevé – et la société est en pleine croissance.

« Je vends une main-d'œuvre intelligente et qualifiée, et ici, nous disposons d'un bassin de talents que l'on ne retrouve pas dans le sud des États-Unis et au Mexique. »

Accès facile au marché par l'entremise du couloir automobile de l'Ontario

Bien que le talent constitue la principale raison pour laquelle l'entreprise aime être située en Ontario, son usine de London, qui se trouve le long du couloir automobile dynamique de la province, lui offre également un accès rapide à des fournisseurs et à des clients dans la zone trilatérale d'échanges commerciaux de plus de 20 billions de dollars américains de l'ALÉNA, un marché au sein duquel les biens et les services circulent librement.

Il s'agit d'un élément important pour Armo, puisque même si elle compte des clients en Europe et en Asie, c'est aux États-Unis et au Mexique que le volume d'activités croît le plus rapidement. En fait, près de 50 % des ventes de l'entreprise y sont effectuées et, étant donné qu'il y a encore beaucoup de potentiel dans ces deux pays, « nous souhaitons diversifier nos produits au sein des marchés où nous sommes déjà en activité », indique M. Whitney.

Pour saisir de nouvelles occasions, Armo a récemment ajouté un espace de 10 000 pieds carrés à son usine et investi dans l'achat d'une presse à estamper de 800 tonnes, un signe sans équivoque que l'entreprise est prête à entreprendre des projets plus importants et plus complexes.

C'est grâce à cette nouvelle presse à estamper de 800 tonnes qu'Armo peut fabriquer, mettre à l'essai et mettre au point des matrices de plus grande taille.
C'est grâce à cette nouvelle presse à estamper de 800 tonnes qu'Armo peut fabriquer, mettre à l'essai et mettre au point des matrices de plus grande taille.

Les encouragements fiscaux à la R-D : une bénédiction pour les innovateurs

Puisque les activités d'Armo consistent à fournir des solutions novatrices, l'entreprise effectue toujours de la R-D « selon la demande » – et l'Ontario est donc le meilleur endroit pour une entreprise comme elle. La province offre l'un des programmes d’encouragements fiscaux à la R-D les plus généreux au monde. Les encouragements fiscaux à la R-D de l'Ontario, jumelés aux programmes fédéraux de R-D, ramènent le coût après impôt d'une dépense de 100 $ en R-D à une valeur allant de 37 $ à 61 $ selon l'ampleur des activités du fabricant.

Il s'agit d'un avantage important pour une entreprise comme Armo, qui s'est forgé une réputation en étant un fournisseur de solutions novatrices.

Des crédits d'impôt à la R-D exceptionnels, des travailleurs intelligents et qualifiés ainsi qu'un emplacement qui offre un tremplin vers la plus importante zone de libre-échange au monde – et le marché le plus riche – font qu'Armo a l'intention de demeurer à London, en Ontario.

Secteur/sous-secteur: 

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à
notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.



Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page