En 2007, alors que le monde du système d’aéronef sans pilote peine à décoller, trois ingénieurs diplômés de l’Université de Waterloo – Dave Kroetsch, Steffen Lindner et Mike Peasgood – flairent la bonne affaire et imaginent un appareil petit et solide qui pourrait facilement être manœuvré par une seule personne pour capter des images et des vidéos par la voie des airs.

La quantité d’utilisations possibles a de quoi donner le tournis : quiconque peut avoir besoin d’images aériennes est un client potentiel, qu’il s’agisse d’une agence de sécurité publique, d’une unité militaire ou encore d’un inspecteur de lignes électriques.

À l’origine une simple entreprise à domicile en démarrage, Aeryon Labs est maintenant une pionnière dans le domaine des aéronefs quadrirotors pilotables par tablette.

Pas un jeu

Photo montrant une orthomosaïque du Chili, créée à partir d’images et de données captées avec un appareil d’Aeryon.
Orthomosaïque du Chili, créée à partir d’images et de données captées avec un appareil d’Aeryon.

Même si les appareils récréatifs inondent depuis peu les magasins, Aeryon ne se détourne pas de son marché cible. Il faut dire que ses produits sont conçus pour résister même aux conditions les plus extrêmes.

« [Aeryon] se concentre sur les clients professionnels, explique Andrea Sangster, directrice principale du marketing. L’objectif des fondateurs était d’offrir aux gens un outil de travail, et c’est ce que nous nous employons à faire. »

Les systèmes d’aéronef sans pilote d’Aeryon sont actuellement vendus dans 35 pays à des fins commerciales, militaires et de sécurité publique. Ils ont été utilisés avec succès pour plusieurs missions, notamment pour la collecte de renseignements, la recherche de personnes disparues, la surveillance de la faune et la reconstitution d’accidents de la circulation.

En Ontario, Aeryon compte parmi ses clients la Police provinciale de l’Ontario, le Service de police régional de York, le Service de police régional de Halton, l’Université de Waterloo et l’Université York.

Le triangle technologique, une mine de talents

Pour créer le meilleur produit, il faut les meilleurs talents. Établie à Waterloo, Aeryon a le privilège de puiser à même les précieuses ressources du triangle technologique du Canada.

« Nous avons accès à des ingénieurs diplômés de toutes les universités ontariennes, qui ont les compétences dont nous avons besoin dans les domaines du développement de logiciels, de l’électronique, de la radio et de l’optique », se réjouit Mme Sangster.

Il faut dire qu’Aeryon ne s’est pas fait prier pour embaucher ces diplômés qualifiés. Alors que l’entreprise comptait 50 employés au début de 2014, ce nombre avait triplé pour atteindre 150 à la fin de février 2016. En janvier 2016, elle a d’ailleurs dû poser ses cartons dans un second bâtiment à Waterloo, augmentant sa superficie totale à 70 000 pieds carrés afin de répondre aux besoins que suppose une croissance rapide.

Des réseaux de soutien et un environnement collaboratif

L’éclosion d’Aeryon est en grande partie attribuable au soutien que l’entreprise a reçu d’organismes de la région de Waterloo, surtout de Communitech, un centre de soutien régional dirigé par l’industrie qui s’adresse à toutes les entreprises technologiques, quel que soit leur stade d’évolution.

« Communitech nous a mis en contact avec un conseiller qui nous aiderait à passer à la vitesse supérieure, relate Mme Sangster. On y trouve des spécialistes, des personnes qui peuvent nous conseiller sur les relations publiques, et j’en passe. En plus, notre cotisation nous donne accès à des rencontres mensuelles de réseautage, et nous pouvons participer aux activités de recrutement et aux salons de l’emploi universitaires que le centre organise. »

Photo montrant le logo de Communitech sur un mur bleu. Communitech est un centre d’innovation de Kitchener mené par l’industrie qui appuie, encourage et célèbre une communauté de près de 1 000 entreprises technologiques.
Communitech est un centre d’innovation de Kitchener mené par l’industrie qui appuie, encourage et célèbre une communauté de près de 1 000 entreprises technologiques.

Depuis sa fondation, Aeryon a pu bénéficier de plusieurs subventions et programmes d’investissements gouvernementaux, comme FedDev Ontario, le Programme d’aide à la recherche industrielle, le Réseau de recherche appliquée préconcurrentielle, le Fonds d’accélération des investissements de MaRS, le crédit d’impôt pour l’éducation coopérative et les programmes fédéraux d’emplois d’été.

L’environnement collaboratif de l’Ontario a été un facteur déterminant dans le succès d’Aeryon, tout comme le solide secteur manufacturier de la province. Assemblant ses produits à partir de différents composants externalisés, l’entreprise entretient des liens avec les antennes canadiennes d’Esri, de Microsoft et de Panasonic en veillant à ce qu’ils s’intègrent parfaitement au logiciel et au matériel informatique impartis que ses clients utilisent au quotidien.

Des partenaires d’ici et d’ailleurs

Photo montrant des transmetteurs LIVE+ et services infonuagiques de Dejero avec un appareil SkyRanger d’Aeryon.
Transmetteurs LIVE+ et services infonuagiques de Dejero, et appareil SkyRanger d’Aeryon

En mai 2015, Aeryon annonçait un partenariat technologique avec Dejero, une entreprise de Waterloo qui fabrique un dispositif sécurisant la diffusion en continu. Grâce à ce partenariat, Aeryon est en mesure de diffuser en temps réel et en toute sécurité ses vidéos, accessibles de n’importe quel appareil mobile ou connecté à Internet. « Dans les derniers mois, nos deux entreprises ont poursuivi une collaboration fructueuse », note Mme Sangster.

Aeryon peut aussi compter sur des partenariats à l’extérieur des frontières. C’est ainsi qu’en octobre 2015, l’organisation bostonnaise Summit Partners réalisait un investissement de 60 millions de dollars dans l’entreprise de Waterloo. Aeryon avait alors déclaré que ces fonds lui permettraient « d’accélérer son expansion et de développer de nouvelles capacités pour ses segments de marché clés. »

Aeryon consolide rapidement sa réputation mondiale de chef de file dans le domaine des aéronefs sans pilote. Cette innovation bien de chez nous aide des professionnels de partout dans le monde à trouver des solutions jusqu’alors inédites à des problèmes majeurs. Et avec l’évolution des technologies et la multiplication des débouchés, Aeryon Labs n’a pas fini de prendre son envol.

Secteur/sous-secteur: 

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à
notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.



Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page