En mai 2013, Mitsui High-tec a décidé que le temps d'établir sa première usine en sol nord-américain était venu. L'entreprise japonaise, qui fabrique des noyaux de moteurs de véhicules électriques et hybrides, a passé presque deux ans à examiner les emplacements au Canada, aux États-Unis et au Mexique en étudiant toutes les possibilités.

En fin de compte, le choix était évident. Mitsui a choisi de s'établir à Brantford, en Ontario. Mitsui a entrepris les travaux de construction de la première phase de la nouvelle usine – la première en Amérique du Nord à fabriquer des noyaux de moteurs pour véhicules écologiques – en mars 2016, et la production devrait débuter en mai 2017.

« Brantford constitue la ville parfaite pour cette nouvelle installation », déclare M. Kazuyoshi Kawano, responsable de la supervision du projet. « Notre part sur le marché mondial des noyaux de moteurs à haut rendement s'élève entre 70 et 80 %, et nous prévoyons que l'usine en Ontario nous fournira une assise sur laquelle bâtir. »

Illustration de la nouvelle usine de fabrication
Rendu effectué par un architecte de la première usine de Mitsui en Amérique du Nord

Les travailleurs hautement qualifiés constituent un facteur clé de la décision de pénétrer le marché

La main-d'œuvre hautement qualifiée vient en tête des raisons pour lesquelles Mitsui ait choisi l'Ontario. La nouvelle usine adoptera les techniques de fabrication de pointe de Mitsui, et l'accès à des travailleurs d'expérience possédant l'ensemble de compétences approprié constituait un facteur crucial déterminant.

« Les travailleurs de l'automobile de l'Ontario sont les meilleurs », indique M. Kawano. Ils sont instruits, dévoués et portent une attention aux détails, et pour nous, ce sont ces qualités qui sont très importantes. »

L'endroit idéal pour exporter aux États-Unis

Pièce du moteur
Noyau de moteur à haut rendement fabriqué par Mitsui

L'emplacement géographique de l'Ontario au cœur du secteur automobile nord-américain a également constitué un facteur important. Mitsui exportera d'abord les noyaux de moteurs à des clients aux États-Unis. L'Ontario offre le tremplin idéal vers ce marché, qui en pleine effervescence alors que les FÉO se hâtent afin de respecter les exigences réglementaires environnementales strictes des États-Unis, y compris la CAFE et les VEZ.

Le marché ontarien n'est pas non plus négligeable pour Mitsui. L'Ontario accueille cinq des plus grands fabricants automobiles au monde, y compris le plus important, Toyota, qui produira la version hybride du RAV4 à son usine de Cambridge, en Ontario, dès 2019.

Le gouvernement est un partenaire solidaire

Pour Mitsui, le facteur décisif a été le soutien offert par le gouvernement de l'Ontario, qui a investi deux millions de dollars dans le projet de 40 millions de dollars par l'entremise du Fonds pour l'emploi et la prospérité.

« Nous sommes très heureux que le gouvernement de l'Ontario a choisi de s'associer à nous. Cette subvention illustre l'engagement du gouvernement visant à attirer des investissements étrangers dans les technologies écologiques, comme les nôtres, ainsi qu'à collaborer avec nous pour assurer notre réussite. »

Secteur/sous-secteur: 

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à
notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.



Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page