L'accélérateur de Bioindustrial Innovation Canada abrite aujourd'hui les activités en phase pilote ou en démonstration à grande échelle de trois entreprises novatrices : Woodland Biofuels, KMX Corporation and GreenCore Composites. Ici KMX.

La province donne son appui à un pôle régional en pleine expansion pour créer des emplois et accroître la compétitivité

La province canadienne de l'Ontario collabore avec Bioindustrial Innovation Canada pour soutenir un nouveau centre à Sarnia-Lambton qui devrait créer 400 emplois à forte valeur ajoutée, renforçant ainsi la compétitivité industrielle de la province ainsi que son profil à titre de chef de file mondial en biotechnologie.

L'Ontario investira 3 millions de dollars par l'entremise de l'Initiative pour la croissance des entreprises en vue de construire le Centre d'excellence en commercialisation des innovations chimiques viables dans le parc scientifique Western Sarnia-Lambton, le plus grand incubateur de technologies propres au Canada. La raison d'être de cette nouvelle installation sera de remédier à des défaillances critiques et de relever les défis que connaît le secteur de la biotechnologie en matière de commercialisation. Pour ce, il s'agira de favoriser le savoir, de créer des partenariats commerciaux et de mobiliser du capital-risque pour permettre la mise en marché des découvertes et des technologies provenant du laboratoire.

La bioproduction est un processus de transformation qui part de matières premières durables (des ressources renouvelables comme les sous-produits et déchets de l'agriculture et de la sylviculture) pour en faire de l'énergie, des produits chimiques et des matériaux à valeur ajoutée. Ceux-ci seront utilisés dans divers produits de consommation courante tels que des articles en plastique, des produits de soins personnels, des pièces automobiles et des additifs alimentaires. L'utilisation de produits chimiques dérivés de plantes et de processus de bioproduction a le potentiel de réduire de beaucoup les émissions de gaz à effet de serre (GES) par rapport aux procédés classiques de production à base de pétrole. À titre d'exemple, BioAmber, une entreprise de produits chimiques durables, produit de l'acide succinique d'origine végétale et peut parvenir à une élimination complète des émissions de GES par rapport aux méthodes conventionnelles. De même, EcoSynthetix, une entreprise de produits chimiques renouvelables de Burlington, produit des revêtements de papier tout en réduisant ses émissions de GES de 63 pour cent par rapport à la norme. La bioéconomie est un secteur en pleine croissance en Ontario, puisque consommateurs et fabricants sont à l'affût de solutions plus respectueuses de l'environnement.

CITATIONS

L'Initiative pour la croissance des entreprises de l'Ontario permet de stimuler la création d'emplois hautement qualifiés en faisant la promotion d'une économie fondée sur l'innovation. À Sarnia, ce centre d'excellence dotera notre province d'un nouveau centre dynamique qui permettra d'harmoniser et de faire avancer la commercialisation des produits biotechnologiques. Cet investissement stratégique contribuera à l'excellence du travail en cours au parc scientifique Western Sarnia-Lambton et propulsera l'Ontario à l'avant-garde du secteur de la biotechnologie, ce qui stimulera la croissance économique et la prospérité de la région de Sarnia-Lambton.

— Reza Moridi, ministre de la Recherche et de l'Innovation

Nous sommes ravis de collaborer avec la province afin de tisser des liens étroits entre le concept et le commerce dans la bioéconomie. Grâce à cette initiative, nous aiderons à faire avancer l'écosystème de la biotechnologie à Sarnia et dans le Sud de l'Ontario afin de produire des retombées réelles et durables pour l'économie de la région et celle de l'Ontario.

— Murray McLaughlin, directeur général, Bioindustrial Innovation Canada

Faits en bref

  • Le secteur des produits chimiques de l'Ontario est le plus grand du Canada, et Sarnia-Lambton est le principal pôle chimique de l'Ontario. Ce secteur représente environ 40 % des expéditions canadiennes et 26 000 emplois.
  • En 2008, l'Ontario est devenu le point d'ancrage de Bioindustrial Innovation Canada grâce à un subside de 10 millions de dollars qui a permis de créer l'infrastructure de l'innovation au parc scientifique de Sarnia-Lambton.
  • En 2011, la province a également investi 15 millions de dollars dans BioAmber Inc. (en anglais seulement) pour lui permettre d'établir à Sarnia une usine de production d'acide succinique d'origine biologique à l'échelle commerciale, la première et la seule dans le monde.
  • Selon Pike Research, le marché mondial des produits chimiques verts devrait poursuivre son expansion pour atteindre une valeur de près de 100 milliards de dollars d'ici 2020.

Pour en savoir davantage

Pour les demandes d'information des médias, veuillez communiquer avecmedia@InvestInOntario.com

Secteur/sous-secteur: 

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page