Secteur/sous-secteur : 


Les travaux de recherche et de développement sur de nouvelles conceptions d'avion, de nouveaux carburants et composants suscitent des changements qui sont essentiels à la santé du secteur, de l'économie et de la planète.


Transcription :

[texte à l’écran] Série Pleins feux sur l’Ontario

[texte à l’écran] David Zingg, directeur de l'Institut d'études aérospatiales de l'Université de Toronto

David :
Ainsi, la question de l'espace aérien et de son empreinte écologique est désormais urgente parce que deux facteurs sont réunis : le premier concerne les préoccupations de plus en plus grandes à l'égard de l'environnement, la reconnaissance croissante que le changement climatique est un problème critique et qu'il est anthropique, qui se combine à l'augmentation de la demande de déplacements en avion associée à la prospérité accrue des pays en développement.

Les principales compagnies aériennes veulent assurément examiner des formes inhabituelles et de nouvelles technologies, mais il est très coûteux et risqué de lancer une nouvelle technologie de ce type sur le marché. Par conséquent, nous devons vraiment miser sur la R-D des laboratoires universitaires et gouvernementaux pour réduire les risques.

Bien que commercialiser des avions exige de 20 à 30 ans, nous – c.-à-d. le monde et différents laboratoires – avons fait beaucoup de R-D sur certaines technologies prometteuses, comme le contrôle actif au niveau bas et la openROAD.

Sur le plan de l'aérospatiale et de la durabilité de l'environnement, l'Ontario fait des tas de choses, beaucoup trop pour que je puisse toutes les nommer, alors je n'en choisirai que quelques-unes. Je crois que le Centre for Research in Sustainable Aviation de l'Institut d'études aérospatiales de l'Université de Toronto en est un bon exemple.

Le Groupement Aéronautique de Recherche et Développement en eNvironnement, que nous appelons « GARDN », est un réseau de centres d'excellence dirigé par les entreprises et financé par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada qui a réellement aidé les entreprises à faire beaucoup de R-D axée sur la réduction de l'impact environnemental de l'aviation.

Un petit investissement réalisé aujourd'hui dans la durabilité rapportera également des avantages énormes demain, notamment des retombées économiques.

J'estime donc que l'objectif devrait consister à réduire les répercussions de l'aviation sur le changement climatique alors que les déplacements en avion augmentent.

Si nous ne réduisons pas l'impact environnemental de l'aviation, cela entravera considérablement la croissance de cette industrie.
 

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page