Moins de traînée, moins de carburant

David Zingg, directeur de l'Institut d'études aérospatiales de l'Université de Toronto et directeur fondateur du Centre for Research in Sustainable Aviation (CRSA), indique que les recherches sont concentrées sur les améliorations technologiques permettant de réduire les émissions et le bruit.

Les derniers projets de recherche du CRSA portaient sur les biocarburants, les matériaux composites et les méthodes de réduction du bruit. M. Zingg a lui-même mené des recherches approfondies sur un aéronef à traînée ultra-faible et affirme : « La quantité de carburant utilisée est directement proportionnelle à la traînée aérodynamique. Et la quantité de CO2 émise est directement proportionnelle à la quantité de carburant utilisée. Donc moins de traînée nécessite moins de carburant. »

Les chercheurs du CRSA ont étudié des conceptions inhabituelles de voilures et de fuselages d'aéronef en vue de réduire la traînée. De telles recherches ont des répercussions mondiales, étant donné que les avions contribuent à l'émission de gaz à effet de serre, lesquels entraînent un changement climatique.


Transcription

Technologie propre à l'horizon

Horizon Aircraft (en anglais seulement) s'applique à construire un avion appelé le X3, le premier aéronef amphibie électrique hybride. Le X3 est un avion à hélice équipé de moteurs électriques et d'un moteur à essence pour en prolonger l'autonomie. Ses concepteurs assurent des économies de carburant de 30 %, des réductions d'émissions de 30 % et une diminution de la pollution sonore de 50 %, car l'avion peut voler silencieusement en mode électrique seul. Brandon Robinson, président et chef de la direction de Horizon, affirme : « Ça ressemble à une voiture électrique hybride, mais en plus intelligent. »

Le X3 a principalement été conçu par Brian Robinson, le père de Brandon, un ingénieur diplômé de l'Université de Waterloo. Le X3 est né des modifications que M. Robinson père a apportées à l'avion à hélices Seabee qu'il possédait.

L'entreprise a fait voler un prototype dont la taille correspond à 25 % de celle du X3 et travaille actuellement à un prototype de taille réelle. L'avion X3 final mesurera 35 pieds de longueur et aura une envergure de 43,5 pieds, une vitesse de croisière maximale de 200 milles/h et un rayon d'action de 800 milles nautiques. Le X3 peut transporter quatre personnes et se poser sur l'eau ou sur le sol. Horizon prévoit qu'un prototype X3 complètement fonctionnel sera prêt dans deux ans.

Traction maximale : récupération de l'énergie cinétique

MDS Aero Support Corporation (en anglais seulement) contribue également à la protection de l'environnement. L'entreprise conçoit des systèmes d'essai pour turbines à gaz qui en vérifient la consommation de carburant et les émissions, qui sont utilisés dans les secteurs aéronautique, industriel et maritime.

Doug Marsh, directeur de la recherche de la technologie chez MDS, explique : « Lorsqu'on met à l'essai un moteur à turbine type, c'est en quelque sorte du gaspillage, parce que toute cette énergie se retrouve dans le tuyau d'échappement. Nous avons breveté une technologie plutôt novatrice qui nous permet de récupérer cette énergie. Nous pouvons monter le matériel dans une installation d'essai nouvelle ou existante afin de tirer profit de cette énergie et de l'utiliser pour produire de l'électricité. Nous l'appelons notre système de récupération de l'énergie cinétique (Kinetic Energy Recovery [KER]). »

Une grosse turbine est installée dans le système d'échappement de la chambre d'essai. L'énergie cinétique provient du débit d'air généré par la traction que produit le moteur, énergie qui fait tourner la turbine, laquelle alimente une génératrice. L'électricité que produit la génératrice est retransmise au réseau électrique.

Le système KER est toujours en phase d'élaboration; MDS prévoit avoir un modèle à l'échelle à des fins de recherche, possiblement au début de 2017.

Aérospatiale silencieuse, propre et durable

Le Groupement Aéronautique de Recherche et Développement en eNvironnement (GARDN) du Canada vise à promouvoir les technologies vertes au moyen de la recherche et du développement en partenariat dans le but de créer une industrie de l'aviation plus silencieuse, plus propre et plus durable.

« Nous augmentons la compétitivité de l'industrie aéronautique canadienne par la réduction de l'empreinte environnementale de ses produits et services », affirme Sylvain Cofsky, directeur général de GARDN. « En collaboration avec d'autres partenaires de l'ensemble du Canada, nous travaillons avec d'importants organismes de l'Ontario, et je suis fier de l'effort collectif que déploient les partenaires des secteurs de l'industrie et de la recherche. »

Prendre les devants en matière d'aérospatiale propre

En Ontario, le ciel est propre à l'horizon. Les travaux de recherche et de développement sur de nouvelles conceptions d'avion, de nouveaux carburants et composants suscitent des changements qui sont essentiels à la santé du secteur, de l'économie et de la planète.

Secteur/sous-secteur : 

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à
notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.



Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page