Toronto au premier rang du classement de KPMG des villes internationales concurrentielles sur le plan fiscal

Pleins feux sur la fiscalité, une étude de KPMG sur le fardeau fiscal global par pays et par ville, souligne les faibles coûts fiscaux au Canada, avec Toronto classée au premier rang des villes internationales les plus concurrentielles sur le plan fiscal.

L'étude de KPMG intitulée Pleins feux sur la fiscalité est un rapport supplémentaire qui fait partie de son enquête biennale, Choix concurrentiels, qui comparent les coûts d'entreprises et les coûts fiscaux de plus de 100 villes de dix des pays les plus attirants pour les sites destinés à l'investissement : l'Australie, le Canada, la France, l'Allemagne, l'Italie, le Japon, le Mexique, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Le total des coûts fiscaux pour les entreprises est inférieur de 47,6 % aux coûts moyens des États-Unis

Encore une fois, le Canada est au premier rang du classement des pays les plus concurrentiels sur le plan fiscal, avec un total des coûts fiscaux pour les entreprises qui est 47,6 % plus faible qu'aux États-Unis. Selon l'Indice de fardeau fiscal global de KPMG, le fardeau fiscal global moyen au Canada a chuté de 1,2 % depuis la dernière étude menée en 2014. Le Royaume-Uni, avec un taux plus élevé de 12 %, est son concurrent le plus proche. Pour atteindre le premier rang, le Canada a terminé en première position pour la concurrence sur le plan fiscal dans quatre secteurs : les services numériques, la recherche et le développement, les services aux entreprises et la fabrication, tandis que le Mexique a perdu sa troisième place et que les États-Unis ne se classent plus parmi les cinq premières places.

Le Canada ajoute le titre du pays ayant le fardeau fiscal global pour les entreprises le plus faible à une longue liste d'honneurs récemment reçus, notamment les suivants :

 

À Toronto, en Ontario, le total des coûts fiscaux pour les entreprises est 52,6 % plus faible que la moyenne des grandes villes américaines

Le rapport de KPMG donne une autre raison aux entreprises de déménager à Toronto. La ville a terminé au premier rang d'une liste de 111 villes internationales avec un total des coûts fiscaux plus faibles de 52,6 % que la moyenne des grandes villes américaines. Les trois villes canadiennes faisant partie de l'étude de KPMG se sont classées parmi les cinq premières villes.

Lisez sur le pays que l'étude de KPMG a classé au premier rang pour la compétitivité globale sur le plan des coûts

Secteur/sous-secteur : 

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à
notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.



Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page