TrustPoint Innovation Technologies : sécuriser la voiture branchée

TrustPoint Innovation Technologies avait tout juste ouvert ses portes en septembre 2012 lorsqu'elle a reçu un appel du département des Transports des États-Unis. L'entreprise ontarienne établie à Waterloo accepterait-elle d'agir à titre de conseiller en sécurité pour le prochain déploiement des systèmes de prévention des accidents V2V (de véhicule à véhicule) du département?

Sherry Shannon-Vanstone, présidente et chef de la direction, n'y a pas réfléchi à deux fois.

« Le marché potentiel est énorme – les États-Unis produisent annuellement 17 millions de véhicules; y faire notre entrée dès le début nous donnerait donc assurément une longueur d'avance. »

Alors comment cette petite entreprise ontarienne a-t-elle réussi à attirer l'attention du département?

Une feuille de route impressionnante en technologie de sécurité

Il se trouve que l'équipe de TrustPoint possède des années d'expérience dans la mise en œuvre de mesures de sécurité à l'échelle mondiale pour des sociétés internationales. TrustPoint est née de Certicom, une entreprise issue de l'Université de Waterloo, qui a mis au point le système de sécurité de BlackBerry dont on a tant vanté les mérites.

« La plupart des téléphones intelligents utilisent aujourd'hui la technologie de sécurité que nous avons conçue chez Certicom », affirme Mme Shannon-Vanstone.

Certicom a également œuvré dans le domaine de l'automobile, plus particulièrement avec GM sur son système OnStar; TrustPoint était donc bien placée pour fournir des conseils judicieux sur la façon d'intégrer la sécurité à la voiture branchée.

« Jusqu'à tout récemment, on avait tendance à reléguer la sécurité au second plan, parce que les entreprises concentraient leurs efforts sur l'application, explique Mme Shannon-Vanstone. Toutefois, dans l'environnement d'aujourd'hui, la sécurité "rajoutée" n'est pas la voie à suivre et le département des Transports des États-Unis de même que les grands FÉO le reconnaissent. Ils comprennent également que l'intégration de la sécurité dès le départ complique la tâche aux stades de conception et de mise au point du produit qu'il vaut mieux confier à des experts comme nous. »

La technologie que TrustPoint a mise au point et commercialisée pour la voiture branchée s'appelle la cryptographie à courbe elliptique; elle permet aux véhicules de communiquer entre eux et avec l'infrastructure qui les entoure en toute sécurité. Mme Shannon-Vanstone prévoit que 80 % des collisions de véhicules automobiles seront évitées grâce à la technologie de sécurité V2V.

Schéma d'une voiture sans conducteur montrant les lignes d'attaque possibles (en anglais seulement)
La sécurité de TrustPoint protégera les voitures autonomes contre le piratage et les attaques.

L'Ontario offre aux entreprises comme TrustPoint une culture d'innovation de première importance

Bien qu'elle soit Américaine et ait commencé sa carrière comme mathématicienne et cryptologue pour le gouvernement américain, Mme Shannon-Vanstone déborde d'optimisme à l'égard de l'Ontario et de sa culture d'innovation.

« L'Ontario est un centre névralgique pour les mathématiciens, les informaticiens et les ingénieurs en logiciel. Plus particulièrement, l'Université de Toronto et l'Université de Waterloo nous donnent accès à un énorme bassin de main-d'œuvre instruite et nous en profitons pleinement en embauchant des étudiants co-op chaque année. »

En première ligne de la technologie de la voiture branchée

Mme Shannon-Vanstone s'empresse également de signaler que l'Ontario possède une importante industrie de l'automobile florissante. Cinq FÉO mondiaux et plus de 700 fabricants de pièces exercent leurs activités le long d’un couloir de 400 km comptant 24 centres de recherche universitaires financés par des fonds publics qui sont à l'origine d'avancées dans toutes les sphères de la R-D dans le secteur des voitures branchées et autonomes. De plus, l'Ontario se trouve tout près des décideurs du domaine de l'automobile au Michigan.

L'Ontario dispose également d'un site qui permet d'effectuer des essais routiers de véhicules autonomes dans la ville « intelligente » de Stratford, où TrustPoint met actuellement sa technologie à l'essai.

« Il s'agit d'une période très stimulante pour faire partie de l'industrie automobile et tout particulièrement ici en Ontario, où nous sommes en première ligne de la technologie de la voiture branchée. »

La technologie de sécurité de TrustPoint sera lancée sur la Cadillac CTS 2017 de GM.

« Ce n'est qu'un début. Les modèles Cadillac CTS ne pourront communiquer qu'entre eux, mais nous espérons que dès 2020, toutes les nouvelles voitures fabriquées aux États-Unis et au Canada seront dotées de systèmes capables de communiquer avec tout ce qui les entoure. »

Secteur/sous-secteur: 

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à
notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.



Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page