Le rapport de Deloitte souligne la montée de Toronto (Ontario) en tant que centre d'innovation en matière de cybersécurité et de technologie financière

Deloitte a classé le secteur canadien de la cybersécurité au quatrième rang pour ce qui est du flux d'opérations de capital-risque de 2012 à 2016. Le rapport (en anglais seulement) conclut que l'Ontario, où les PME ont reçu plus de 250 millions de dollars en fonds de capital-risque de 2011 à 2015, détient tous les ingrédients permettant de devenir un centre mondial de l'innovation en matière de cybersécurité.

Les services financiers sont inextricablement liés à la cybersécurité

La sophistication croissante des menaces à la cybersécurité des établissements de services financiers alimente la demande relative à l'amélioration des capacités essentielles et à l'acquisition de nouvelles technologies permettant de contrecarrer la prochaine vague potentielle de criminels informatiques, de hacktivistes et de terroristes. Juniper Research a évalué le marché mondial de la cybersécurité à 106 milliards de dollars en 2015 et Deloitte prédit qu'il affichera une croissance annuelle de 10 % jusqu'en 2020.

Le couloir Toronto-Waterloo tire profit de la croissance de l'industrie

Au cœur du deuxième plus important groupe de TI en Amérique du Nord, le couloir Toronto-Waterloo, qui se dresse comme un centre mondial de services financiers et une source reconnue de talent en ingénierie, a positionné l'Ontario parmi les principaux centres mondiaux d'innovation en matière de cybersécurité et de technologie financière.

Article connexe : Bienvenue dans l'épicentre de l'innovation en technologie financière

« Étant donné les risques que présente la cybersécurité pour toutes les entreprises, mais particulièrement le secteur des services financiers, il s'agit d'une bonne nouvelle. Le secteur financier canadien a une réputation internationale de stabilité, de sécurité et de croissance. De plus, il est établi juste ici dans le couloir d'innovation Toronto-Waterloo, dans l'un des plus importants centres de technologie en Amérique du Nord. »

– Janet Ecker, présidente et chef de la direction, Toronto Financial Services Alliance (TFSA)

Pourquoi le monde de la technologie financière se tourne-t-il vers l'Ontario?

L'un des avantages évidents qu'a l'Ontario sur les États-Unis est la proximité de son plus important groupement de TI par rapport à ses centres névralgiques de services financiers et du gouvernement national. Silicon Valley dessert des marchés situés principalement de l'autre côté du continent, alors que le couloir Toronto-Waterloo est bien situé le long d'un tronçon d'autoroute de 100 km tout juste au nord de grandes villes américaines, telles que Chicago, New York et Boston.

Il existe toutefois plusieurs autres bonnes raisons :

  • Toronto est le 2e plus important centre de services financiers en Amérique du Nord.
  • Le Canada a l'un des systèmes bancaires les plus solides au monde.
  • Les cinq plus grandes banques canadiennes ont leur siège social en Ontario
  • 280 700 personnes travaillent dans 20 000 entreprises de TI en Ontario, soit environ la moitié des travailleurs de ce secteur au Canada.
  • Les régions de Toronto et de Kitchener-Waterloo, en Ontario, sont généralement considérées comme faisant partie des plus importantes pépinières d'entreprises au monde.

Il n'est pas étonnant que les chefs de file des secteurs mondiaux de la technologie et des technologies financières soient attirés en Ontario afin de mettre au point, de mettre à l'essai et de présenter de nouvelles technologies.

En savoir plus sur la pépinière d'innovation en matière de technologie financière et de cybersécurité de l'Ontario

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à
notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.



Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page