L'agence de services immobiliers commerciaux désigne Toronto comme étant la ville ayant connu l'essor le plus important dans le domaine des technologies

Selon le rapport intitulé Tech-ThirtyReport (en anglais seulement) du Groupe CBRE, le marché torontois des emplois dans le domaine de la haute technologie a connu une croissance de 25,9 % de 2013 à 2015, avec 24 900 nouveaux emplois. Toronto se classe donc immédiatement après Silicon Valley, en tête de San Francisco, de New York et de Seattle, respectivement en 3e, 4e et 5e place au classement. Après avoir connu une croissance de 5,9 % pour la période précédente, soit de 2011 à 2013, Toronto devient ainsi la ville ayant connu l'essor le plus important dans le domaine des technologies.

Investir en Ontario s'est adressé à des représentants de deux des plus importantes agences de services immobiliers commerciaux, Groupe CBRE et Colliers International, pour en apprendre davantage sur ce qui attire les sociétés internationales du secteur des TI à Toronto.

Que signifie la nomination de Toronto comme ville ayant connu l'essor le plus important dans le domaine des technologies?

Groupe CBRE
« La nomination de Toronto comme ville où l'essor technologique est le plus important est très importante », selon Raymond Wong, responsable de la recherche pour CBRE Canada. « La main-d'œuvre technique de Toronto s'est accrue de plus du tiers au cours des cinq dernières années, ce qui représente près de 50 000 emplois dans le secteur de la haute technologie. »

M. Wong cite deux raisons principales expliquant pourquoi Toronto est un choix de plus en plus fréquent pour les sociétés internationales du secteur des TI :

  • Le paysage technologique de Toronto est vaste et bien développé

    « Premièrement, Toronto représente, et de loin, le plus important marché de technologies au Canada, rassemblant plus du quart de tous les talents canadiens dans le secteur. Il existe par conséquent déjà une communauté technologique et une infrastructure auxquelles peuvent se greffer les nouveaux arrivants pour accéder rapidement aux talents et au capital », affirme M. Wong. « Toronto constitue aussi le centre canadien des sièges sociaux des entreprises, de la finance, de la R-D, des sciences de la vie et du capital de risque, ainsi qu'un écosystème de jeunes entreprises en rapide croissance. »

    Articles similaires : La ville de Toronto se classe au troisième rang des carrefours technologiques du monde

  • Toronto est une aubaine pour les sociétés technologiques d'envergure internationale

    « Deuxièmement, selon nos prévisions financières des frais d'exploitation annuels pour une société de technologie de 500 employés, y compris le loyer et les salaires, Toronto est seulement la quatrième ville la plus coûteuse au Canada pour les entreprises », poursuit M. Wong. « En fait, dans une liste classant par les dépenses les 50 principaux marchés nord-américains de la technologie, Toronto se classe quarante-neuvième. »

Quelles entreprises technologiques internationales se sont récemment installées à Toronto?

Colliers International
« Par l'entremise de ses bureaux de la côte ouest et de New York, Colliers a récemment collaboré, entre autres, avec Autodesk, Zynga, Slack, Okta et Thomson Reuters », explique Graeme Young, vice-président principal de Colliers International.

Groupe CBRE
« Nous avons collaboré avec plusieurs sociétés internationales du secteur des TI cherchant à prendre de l'expansion en s'installant à Toronto, y compris eBay, PayPal et Uber », affirme le vice-président de CBRE, Werner Dietl.

Deloitte Canada, Toronto
Photo par Deloite Canada

Quels sont les sous-marchés de locaux à bureaux les plus recherchés à Toronto?

Colliers International
« Le secteur ouest du centre-ville constitue un centre particulièrement attirant pour les sociétés de technologies qui souhaitent s'installer à Toronto », explique M. Young. « Celles-ci se dirigent typiquement vers l'intersection de l'avenue Spadina et de la rue King, à l'ouest de Liberty Village. L'ambiance et l'activité de la rue y diffèrent de celles du district central des affaires. Les trottoirs sont envahis par les enfants du millénaire qui travaillent dans le milieu de la technologie, des médias et de la publicité. Ce sont eux que les entreprises de la technologie cherchent à embaucher. »

Articles similaires : Le U.S. News & World Report classe les meilleurs pays du monde selon la génération Y

« Cependant, Coca Cola a déplacé son siège social canadien au secteur est du centre-ville il y a quelques années, en partie à cause du fait qu'on ressentait que ce district capturait bien la vitalité de leur marque. » M. Young souligne également que Thomson Reuters a récemment ouvert un carrefour d'innovation au centre-ville qui pourrait nécessiter l'embauche de 1 500 personnes. « Cette société a choisi de se situer tout près de la gare Union afin de s'offrir la possibilité d'embaucher du personnel provenant des banlieues de Toronto, en plus de puiser dans la communauté technologique du centre-ville », explique-t-il.

Groupe CBRE
Une autre raison pour laquelle les sociétés du secteur de la technologie se sont dispersées dans la ville est qu'il existe une forte demande pour les propriétés du secteur ouest du centre-ville. « Puisque l'on se dispute de plus en plus les locaux, quelques entreprises du secteur de la technologie se déplacent vers le noyau financier et occupent des tours de bureaux plus traditionnelles », affirme M. Dietl. Afin de s'offrir l'apparence originale qu'ils recherchent, les locataires de ce secteur procèdent à la « désinstallation » des intérieurs traditionnels en place. Ils donnent à leurs locaux un aspect industriel tendance en exposant les plafonds et en y intégrant des planchers de béton. « Heureusement, les propriétaires et les promoteurs du secteur ouest du centre-ville préparent de nouveaux lotissements, et ces locaux repensés ajouteront à l'offre disponible lorsque ceux-ci seront prêts », affirme M. Dietl.

Lixar, d'Ottawa
Photo de Lixar bureau par d'investir Ottawa

Quels sont les attraits de Toronto pour les sociétés technologiques internationales?

Groupe CBRE
« Les entreprises de TI ont des exigences précises lorsqu'elles recherchent de nouveaux bureaux », de dire M. Dietl. « En termes d'emplacement, elles accordent plus d'importance à l'accès aux commodités et au transport que d'autres secteurs. Elles recrutent en majeure partie des enfants du millénaire qui veulent un accès à un environnement où il fait bon vivre, travailler et se divertir, ce qui signifie qu'ils veulent pouvoir se rendre au travail à pied, à vélo ou par le tramway. Après leur journée de travail, ils veulent pouvoir aller rejoindre à pied leurs amis ou leurs collègues pour prendre un verre ou une bouchée dans un bar ou un restaurant branché. Les entreprises du secteur de la technologie veulent s'établir près du domicile des talents qu'elles emploient, et puisque les enfants du millénaire se déplacent en masse des banlieues au centre-ville, c'est là qu'elles doivent s'installer. Exiger de vos employés qu'ils passent 45 minutes sur la route pour se rendre à leur bureau en banlieue ne fait pas bonne figure auprès du bassin de talents que vous souhaitez attirer », signale-t-il à ses clients du milieu des hautes technologies.

Colliers International
« De plus, côté technologie, il est essentiel pour ces entreprises de disposer d'une large bande passante et d'un haut débit. Heureusement, selon M. Young, l'infrastructure des TI n'a jamais été un facteur limitatif pour aucune entreprise internationale du secteur des technologies s'installant à Toronto », ajoute-t-il. « Entre-temps, pour la postproduction et la conception de jeux, domaines qui demandent un accès internet ultra-haute vitesse, les entreprises concernées se dirigeront peut-être davantage vers le district Harbourfront, qui a récemment été doté de bande passante à capacité ultra-élevée capable de répondre à leurs besoins. »

Pourquoi pas Silicon Valley, New York ou Boston? Et existe-t-il d'autres villes ontariennes pouvant présenter un intérêt pour les sociétés internationales du secteur des TI?

Colliers International
« Ces clients ont désigné Toronto comme étant un carrefour d'innovation qui dispose également d'un bassin solide et diversifié de talents, des gens formés par des universités qui offrent les meilleurs programmes de génie informatique au Canada. Le coût des loyers et les salaires y sont inférieurs à ceux des entreprises de Silicon Valley, sans oublier l'avantage du dollar canadien. » Mais Toronto n'est pas la seule ville à envisager, explique M. Young.

« Les entreprises du milieu de l'innovation et de la technologie s'intéressent également à Kitchener-Waterloo, une décision fondée, elle aussi, sur les talents. L'Université de Waterloo est devenue, à partir d'une activité de démarrage, un écosystème d'innovation, attirant des nouveaux venus comme Shopify et Google, qui prennent rapidement de l'expansion. »

Communitech Hub, Kitchener Waterloo
Communitech Hub, Kitchener-Waterloo

Groupe CBRE
Le vice-président du Groupe CBRE vante également le corridor Toronto-Waterloo en affirmant que « le corridor abrite le plus important regroupement d'universités de recherche et de collèges de technologie axés sur l'informatique quantique, la physique théorique et l'intelligence artificielle. Il accueille 15 000 entreprises technologiques, 5 200 entreprises en démarrage et plus de 200 000 travailleurs du domaine de la technologie. Il s'agit là d'une occasion incroyable de croissance », dit-il. Mais le corridor n'est pas le seul attrait pour les entreprises technologiques internationales, explique M. Dietl. Ottawa constitue également un marché important. « À 11 %, elle se classe au troisième rang des dix meilleurs marchés canadiens de talents, avec la concentration la plus importante de travailleurs de la technologie, par rapport au nombre total d'emplois. Il existe déjà un solide bassin de talents au sein de la ville, et 43 % de sa population de travailleurs est constituée de diplômés universitaires, soit le pourcentage le plus élevé au Canada. Ottawa a déjà vu naître plusieurs licornes du secteur des technologies qui ont connu un succès mondial. »

'Yoga on the  Hill,' d'Ottawa
Les résidents d'Ottawa profitent du "Yoga on the Hill"

Articles similaires : Shopify : Un chef de file mondial de la technologie « farouchement canadien »

Vous souhaitez faire l'expansion de votre entreprise internationale du secteur des TI en vous établissant en Ontario?

Le Bureau ontarien des investissements offre un guichet unique permettant aux entreprises d'accéder à l'information et aux ressources nécessaires pour prendre une décision réussie en matière de réinstallation. Inscrivez-vous auprès d'Investir en Ontario pour obtenir de l'information en matière d'investissement ou communiquez avec nous pour en apprendre davantage sur ce sujet.

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à
notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.



Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page