En 2008, l'Université de Waterloo a inauguré Velocity Residence, un dortoir à l'intention des étudiants attirés par l'entrepreneuriat et souhaitant s'immerger dans cette culture tout en travaillant à des projets d'affaires. La popularité du programme a rapidement excédé sa capacité et, pendant plusieurs années consécutives, Velocity a élargi sa programmation pour répondre aux besoins changeants des entrepreneurs.

Le 28 octobre 2016, Velocity célébrait la grande réouverture de Velocity Garage, qui venait de porter sa superficie à 37 000 pieds carrés pour devenir le plus grand incubateur gratuit au monde, offrant des locaux de travail, du soutien et du mentorat aux jeunes entreprises.

Cinq programmes Velocity en tête de l'innovation à Waterloo, en Ontario

  1. Velocity Start

    Velocity Start est un emplacement de travail physique offrant des locaux et des programmes situé sur le campus de l'Université de Waterloo. C'est un endroit conçu pour les personnes intéressées à en apprendre davantage sur l'entrepreneuriat, peu importe leur domaine d'étude. Le programme offre des ateliers sur une variété de sujets (notamment comment démarrer une entreprise, comment et quand choisir l'incorporation, la conceptualisation de problèmes), de même que des discussions de groupes d'experts. Les étudiants ont également accès à un encadrement de démarrage et à des bureaux dotés d'imprimantes 3D et d'outils manuels pour la fabrication de prototypes et l'expérimentation d'outils technologiques. « Nous voulons, dès les premiers instants, échanger avec les étudiants de tous les domaines d'éducation et exposer le plus grand nombre possible de personnes à un mode de pensée entrepreneurial », explique Jay Shah, directeur du programme Velocity.

  2. Velocity Residence

    Plus officiel que le programme Velocity Start, le programme Velocity Residence exige que les étudiants s'y inscrivent. Quatre-vingts étudiants sont choisis à partir d'une vaste gamme de programmes; ils vivront dans la résidence et pourront y partager des idées et des points de vue, entamer le travail sur certains projets, et obtenir des conseils d'entrepreneurs grâce à des présentations de conférenciers. « Même si l'on constate une présence technique solide, on encourage les étudiants d'autres disciplines à s'inscrire, puisque la variété des expériences peut donner lieu à de meilleures idées innovatrices. C'est là l'un de nos principes directeurs pour le programme Velocity », ajoute M. Shah.

  3. Velocity Science

    Partenariat unique entre l'Université de Waterloo et la faculté des Sciences, le programme Velocity Science est axé sur le mentorat et fournit aux étudiants souhaitant explorer l'entrepreneuriat dans le domaine de la science un accès à des laboratoires, du matériel et du soutien communautaire pour leur permettre d'élaborer, de tester et de lancer des entreprises. Les étudiants doivent présenter une demande et peuvent alors choisir de travailler au Velocity Garage ou sur le campus. « C'est là un partenariat vraiment intéressant, parce qu'il présente ce que les infrastructures scolaires et de recherche offrent de meilleur, le tout conjugué aux meilleures mesures de soutien offertes dans la région. Tant d'innovation exige une infrastructure de recherche qui est disponible uniquement dans un milieu universitaire », affirme M. Shah.

  4. Velocity Fund

    Les entreprises en démarrage peuvent se mesurer les unes aux autres dans le cadre d'une compétition s'intitulant Velocity Funds Finals, laquelle a lieu trois fois par année et distribue 125 000 $ en subventions aux entreprises lancées par des étudiants. Vingt équipes doivent préparer chacune une présentation de trois minutes pour exposer le problème, la solution, les occasions de mise en marché, la viabilité et l'équipe, et les gagnants sont admis au Velocity Garage pour former leur entreprise.

    Jay Shah, directeur du programme Velocity, se tient au podium devant un faux mur de briques à l'effigie des logos de l'Université de Waterloo et de Velocity.
    Jay Shah, directeur du programme Velocity
  5. Velocity Garage

    Situé dans le Tannery District, au centre-ville de Kitchener, le Velocity Garage offre une base solide au succès. Depuis sa création, plus de 100 entreprises y ont pris vie, notamment Thalmic Labs, Vidyard, Kik et BufferBox. De ce nombre, 67 % sont toujours exploitées cinq ans plus tard. Les entreprises doivent soumettre une demande d'admission et, si elles sont acceptées, sont classées à l'un de trois stades, selon l'étape à laquelle elles se trouvent. L'espace de travail, le mentorat et une communauté dynamique de jeunes entreprises sont fournis sans frais ni loyer aux entreprises choisies. L'environnement du Velocity Garage favorise la collaboration et le partage des expériences pour en faire bénéficier tous les participants.

Valider les possibilités du marché

Les entreprises à l'étape 1 sont de jeunes entreprises qui valident une occasion d'affaires pendant les 90 premiers jours du programme. Nombreuses sont les entreprises qui ne passent pas à l'étape suivante, et ce, pour plusieurs raisons : le produit existe déjà sur le marché ou, au contraire, il s'agit d'un produit pour lequel le marché n'est pas encore prêt.

Soutenir le courage des entrepreneurs

Les entreprises à l'étape 2 ne se voient pas imposer de limite de participation, même si on les évalue régulièrement pour veiller à qu'elles continuent à progresser de manière positive. L'objectif de l'étape 2 est de permettre à l'entreprise de créer un produit viable tout en continuant de sonder les clients éventuels. Par exemple, s'il s'agit de matériel lié à la santé, il se pourrait que plusieurs années soient nécessaires pour les essais et l'approbation réglementaires. « Le démarrage est l'étape la plus aisée; ça se complique par la suite. Une fois que les entreprises de l'étape 2 ont atteint un cycle de vente reproductible au moyen d'un processus vérifiable pour la mise en marché de leur produit, elles peuvent passer à l'étape 3 », explique M. Shah.

« Une étape 2 prolongée offre l'avantage de permettre aux entreprises d'apprendre l'importance d'avoir en place une équipe solide et la manière de gérer le stress qui accompagne le lancement d'une entreprise. Les bas sont souvent plus nombreux que les hauts, et le parcours peut être houleux. Il faut de la résilience et de la persévérance pour traverser les périodes plus difficiles. Il se peut qu'une jeune entreprise doive passer par l'échec et le redémarrage, et notre communauté appuie le courage que cela nécessite », ajoute M. Shah.

Croissance et barémisation

Les entreprises ayant atteint la troisième étape sont déjà parvenues à mettre leurs produits sur le marché. Il se peut qu'elles en soient au point de devoir embaucher du personnel de vente, d'attirer des investisseurs en vue de leur barémisation, ou encore de déborder des murs physiques de Velocity. Leurs besoins sont plus complexes, et les mentors et les diplômés du programme offrent régulièrement des idées et du soutien aux participants qui en sont au stade de croissance et de barémisation de leurs activités.

« La croissance de Velocity dans le centre-ville de Kitchener témoigne d'une confiance supplémentaire envers notre écosystème de technologie et d'innovation – contribuant à la croissance économique et à la création d'emplois, et assurant à notre région une position d'avant-garde sur la scène mondiale de la jeune entreprise », affirme Berry Vrbanovic, maire de Kitchener.

Un écosystème unique et difficile à reproduire

La région de Waterloo s'est forgé une réputation de bassin privilégié de compétences dans le domaine de la technologie. Autrefois considérée comme une aspirante Silicon Valley, la région attire des entreprises comme Google, EA Sports, Shopify et D2L qui s'y installent désormais parce qu'elles considèrent qu'il s'agit là d'une décision d'affaires sensée et stratégique.

« Le capital intellectuel de cette région est tel qu'il favorise une culture d'exploration, d'utilisation précoce et de respect du processus. Les entreprises les plus prospères apprennent à se reposer sur leur réseau et la communauté lorsque les temps sont durs. C'est là l'un des avantages de se trouver dans le Velocity Garage. La synergie et l'esprit de communauté viennent naturellement dans cet environnement de soutien mutuel », explique M. Shah.

« Deux universités de classe mondiale et un collège de pointe font de notre région une communauté extrêmement talentueuse. Plusieurs jeunes entreprises, comme Thalmic Labs et Kik, ont émergé du programme Velocity et se sont installées dans la région. Leur présence dans notre communauté assure la création d'emplois, contribue à la croissance de l'économie locale et fait rayonner la région », affirme Dave Jaworsky, maire de Waterloo, lui-même ancien membre de la direction de BlackBerry.

Après une récente expansion comprenant la prise de possession des locaux autrefois occupés par Google, Velocity sera en mesure d'héberger 120 entreprises. La plupart d'entre elles sont axées sur la technologie, mais une technologie dont les éléments se sont diversifiés. Dans les nouveaux locaux, on retrouve les éléments de soutien nécessaires au travail en atelier, un laboratoire d'essai de prototypes, une pièce dédiée au prototypage électrique, un laboratoire scientifique et une salle blanche de classe BSL-1, ainsi qu'une panoplie d'autres mesures d'appui offertes par l'Université de Waterloo. « Les entreprises ont évolué d'une orientation strictement logicielle à une nouvelle, où la composante logicielle se greffe à une base matérielle, à des applications uniques orientées sur la santé et à d'autres technologies hybrides. Il est difficile de bâtir des entreprises comportant de multiples aspects techniques différents, mais nous offrons les infrastructures nécessaires pour aider les entreprises à innover. Nous offrons quelque chose d'unique et de difficile à reproduire », ajoute M. Shah.

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à
notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.



Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page