L'univers numérique est d'une rapidité incroyable. Vous vous posez une question? Aucun problème : Google peut y répondre en quelques secondes. Vous voulez rafraîchir votre garde-robe? Facile : les tendances du moment sont à vous en quelques clics de souris.

Or, quand il est question de transferts de fonds interentreprises à l'international, les transactions ne se font pas si rapidement. En effet, les fonds n'arrivent pas dans le compte du destinataire avant quelques jours, et les parties concernées ne savent pas précisément quand leurs opérations de paiement seront effectuées.

« Les paiements transfrontaliers présentent de nombreux défis, » commente M. Abdul Naushad, fondateur et président exécutif de PayCommerce, entreprise basée au New Jersey détenant l'un des plus importants réseaux ouverts de paiements transfrontaliers au monde. Il ajoute : « Les voies traditionnelles peuvent s'avérer très coûteuses, soit environ de 40 à 60 dollars américains par transaction, et les taux de change sont rarement établis de façon transparente. Bref, c'est un processus très coûteux et les entreprises qui l'utilisent ne savent pas si leurs fonds seront déposés le lendemain ou trois jours plus tard. »

Un changement de cap qui rapporte gros

Abdul Naushad, executive chairman and founder, PayCommerce Inc.

Constatant ces défis, M. Naushad, a décidé de réorienter les activités de son entreprise, qui gérait des transactions nationales, vers les transactions transfrontalières interentreprises. Depuis son lancement en 2007, PayCommerce a évolué pour répondre aux besoins de ses clients internationaux. Aujourd'hui, l'entreprise facilite les décaissements et les opérations d'acceptation des paiements grâce à un réseau interbancaire mondial comptant plus de 100 banques membres dans 76 pays.

« Nous pouvons réduire les frais de transactions d'environ 80 %, explique M. Naushad, qui employait cinq employés à sa première année d'activité et qui en emploie maintenant 150 dans huit pays. Non seulement nous réduisons les frais, mais nous assurons aussi une transparence totale sur les taux de change et accélérons le traitement des paiements. »

À la recherche du site de recherche et de développement idéal en Ontario

La technologie et l'innovation ont toujours été des moteurs de réussite chez PayCommerce, qui offre des avantages concurrentiels comme une plateforme unique pour gérer les transactions internationales du début à la fin. Pour rester un chef de file sur le marché et assurer l'amélioration continue de ses services, PayCommerce a aménagé un centre voué exclusivement à la recherche et au développement. M. Naushad et son équipe ont étudié de nombreux emplacements potentiels, notamment dans quelques pays européens, mais ont choisi l'Ontario.

En novembre 2016, PayCommerce a ouvert son centre de recherche et de développement à Mississauga, en Ontario, son premier et seul site en sol canadien. M. Naushad voit ce nouveau centre comme un point de départ pour créer et développer des solutions de paiement à la fine pointe de la technologie. Il prévoit plus particulièrement se concentrer sur les technologies de chaîne blocs et basées sur l'intelligence artificielle.

Un lieu favorable aux entreprises doté d'un bassin de talents en technologie

« Nous voulions rassembler une équipe internationale dans un seul lieu et miser sur les connaissances diversifiées de cette équipe pour la prochaine génération de technologie en matière de paiements transfrontaliers, affirme M. Naushad. Pour nous, l'Ontario était une région stratégique intéressante côté rapport coût-efficacité, disponibilité des ressources, et accès au talent. Nous pilotons beaucoup d'innovations futuristes, donc nous avons besoin d'un bassin de talents dans le domaine. »

Selon M. Naushad, PayCommerce a besoin de candidats possédant des compétences avancées en technologie pour développer la prochaine génération de solutions de paiement. À ce jour, l'entreprise a embauché cinq personnes du réservoir de main-d'œuvre ontarien, lequel compte presque la moitié des travailleurs de ce domaine au Canada , et recrute dans de grandes écoles en génie et en technologie, comme celles de l'Université de Toronto et de l'Université de Waterloo.

Logo de PayCommerce

En plus d'embaucher des diplômés locaux, le centre de Mississauga de PayCommerce attire des talents d'ailleurs dans le monde.

« Nous prévoyons embaucher et réinstaller des talents de haut niveau, qui déménageront probablement avec leur famille », précise M. Naushad.

La proximité des aéroports et du carrefour des services financiers du Canada

La situation géographique optimale de l'Ontario a également été un facteur décisif pour PayCommerce, confie M. Naushad. En effet, le centre de Mississauga est à un jet de pierre de deux aéroports, de sorte que les employés et les clients de partout dans le monde peuvent facilement s'y rendre en avion.

Le centre de Mississauga n'est qu'à 30 minutes de Toronto, la capitale des services financiers du Canada. Cette proximité est un autre facteur qui a pesé lourd dans la décision de PayCommerce de bâtir son centre de recherche et de développement en Ontario.

M. Naushad s'efforce d'ailleurs d'intégrer certains clients actuels et potentiels de la région à son réseau international.

Des plans ambitieux : de la recherche en intelligence artificielle

Tandis que la construction du centre de recherche et de développement de PayCommerce en Ontario se poursuit, M. Naushad imagine déjà sa société tirer parti du grand réseau de chercheurs et d'innovateurs de la province, plus précisément dans le domaine de l'intelligence artificielle (IA). PayCommerce, qui a récemment testé le premier réseau de paiements transfrontaliers en temps réel, a commencé à solliciter les universités de l'Ontario à l'avant-garde de la recherche en IA.

Au cours des mois et des années à venir, le centre de Mississauga élargira ses activités à d'autres secteurs, comme les opérations, la gestion des risques et la vérification de la conformité.

« Toutes ces différentes fonctions, qui se déroulent actuellement dans différentes régions du monde, seront éventuellement regroupées en Ontario, conclut M. Naushad. Le centre de recherche et de développement n'est que la première étape de nos projets en Ontario. »

 

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à
notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.



Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page