Martin Cloake, chef de la direction de Raven Telemetry

Un objectif ambitieux pour cette jeune entreprise qui ne compte qu'une vingtaine d'employés. Mais Martin Cloake, chef de la direction de Raven Telemetry, société d'IA d'Ottawa, en Ontario, a vu ce que l'IA peut faire pour l'industrie de fabrication. Afin de combler un vide dans un marché florissant, il a mis au point une puissante solution conviviale capable de traiter intelligemment des données massives : elle collecte des données à partir des machines, analyse ces données en temps réel et documente celles-ci à l'intention des fabricants. « Comme un système de GPS, notre produit interprète une foule de données en temps réel et l'envoie aux « maîtres des processus » - les superviseurs et les opérateurs d'atelier, leur transmettant des indications qu'ils peuvent exploiter, dit-il. « Cela accélère la prise de décisions, la résolution de problèmes et la production. »

Selon Cloake, les Nord-Américains passent le tiers de leur temps à manipuler des données, mais ne les utilisent pas efficacement. Dans un poste qu'il occupait avant de fonder Raven en 2013, il gérait 50 opérateurs dans l'atelier d'un fabricant de couvre-fenêtre établi à Montréal. Ses responsabilités comprenaient l'analyse des données provenant de divers processus, mais cela s'est avéré intenable : explorer manuellement les données en profondeur prenait le plus gros de son temps et limitait ses interactions avec les employés.

Avant que des solutions d'IA telles que Raven fassent leur apparition, on utilisait des outils traditionnels tels qu'Excel et des logiciels de gestion de la fabrication. Ils compilent des chiffres de rendement dans des fichiers énormes, et présentent ces chiffres dans des graphiques et des tableaux qui nécessitent une expertise de l'ingénierie pour les interpréter avant d'obtenir des renseignements utilisables. Lorsqu'il a essayé de gagner du temps en transmettant des données brutes par tableaux directement à l'atelier, Cloake a constaté que les opérateurs ne les utilisaient pas, car elles ne comportaient pas de suggestions utiles pour leurs activités. « C'est comme si un GPS vous fournissait des diagrammes et graphiques vous expliquant pourquoi vous êtes en retard, plutôt que de vous donner les directives dont vous avez besoin pour vous rendre là où vous voulez aller, explique-t-il. Mais les deux utilisent les mêmes données. »

La puissance combinée des gens et des machines

Cloake prévoit que, d'ici cinq ans, l'adoption de solutions de rupture d'IA sera en plein essor. « L'IA permettra de cerner les problèmes et les possibilités, de fournir les données au nuage et de prendre des décisions de production en temps réel, dit-il. « Pour amener les fabricants à s'engager dans cette voie, notre produit dégage de la valeur rapidement, en interprétant et transmettant des données exploitables aux directeurs d'usine. »

La solution de gestion industrielle par l'IA de Raven accroît les capacités de production en tirant parti à la fois de l'exploitation scientifique des données et des commentaires humains. « Notre produit compile les données, puis donne des directives claires aux opérateurs de l'atelier, dit-il. « Par la surveillance des processus, il détecte rapidement les anomalies du système qui pourraient poser problème, ou détermine les domaines qui pourraient permettre des améliorations. » Il souligne que le processus recueille des données à la fois des personnes et des machines, et que les données, combinées sont extrêmement puissantes.

« L'un de nos clients a augmenté l'efficacité globale du matériel par près de 15 % en six mois, dit-il. « Cela s'est soldé par près de 4 millions de dollars en production supplémentaire par année, en utilisant les mêmes personnes et la même machine. »

L'Ontario : un aliment pour le cerveau en matière d'IA

L'un des meilleurs stimulants professionnels de Cloake pendant qu'il bâtissait son entreprise a été le groupe de réseautage d'Ottawa, Fresh Founders (en anglais seulement). Ce groupe a été inestimable pour trouver des investisseurs et des ressources, échanger des informations importantes et rencontrer ses cofondateurs, Andrew Blanchard et Braden Stenning. Leur expertise complète celle de Cloake en science des données, robotique, apprentissage machine, développement du leadership et renforcement des capacités.

Les clients actuels de Raven comprennent, à Washington (D.C.), Danaher (en anglais seulement) et, à Cambridge, en Ontario, Schneider Electric (en anglais seulement). Selon Cloake, la clientèle potentielle de son entreprise est de plus de 100 000 grands fabricants partout en Amérique du Nord.

« Nous croyons que le marché pour notre type de service ne peut que croître, de sorte que dans quelques années, il y aura une entreprise valant des milliards de dollars qui occupera cet espace. » Et Cloake croit qu'avec le talent et le soutien qu'il a sous la main en Ontario, cette entreprise pourrait être Raven.

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à
notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.



Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page