Les systèmes de divertissement de bord d'Air Canada, les systèmes de commandement et de contrôle des Forces armées canadiennes et les systèmes électroniques embarqués de la Garde côtière canadienne ont tous été créés par Thales Canada. Le fournisseur mondial de solutions de transport électroniques recueille des données qui aident ses clients à assurer le déroulement harmonieux de tout scénario, que ce soit dans les airs, au sol ou en mer. Par exemple, dans une zone de guerre, le système de commande et de contrôle de l'armée fait le suivi des emplacements des troupes, des véhicules et du matériel, permettant ainsi aux dirigeants d'avoir ces renseignements sous la main pour les aider à prendre des décisions importantes en peu de temps.

Cependant, la plus grande partie des activités de Thales Canada consiste à établir des systèmes pour les métros et les réseaux ferroviaires dans le monde entier. Parmi les solutions que propose l'entreprise figure l'automatisation du mouvement des véhicules à l'aide de technologies telles que technologie révolutionnaire de système de commande de rames basé sur les communications (CBTC) SelTrac™ – soit la signalisation et la commande des rames numériques. D'abord utilisée à bord du SkyTrain à Vancouver, en Colombie-Britannique et dans le TR de Scarborough, en Ontario, la technologie SelTrac est aujourd'hui exportée dans le monde entier.

Le Skytrain automatisé de Vancouver en expansion continue
Le Skytrain automatisé de Vancouver en expansion continue

Les progrès technologiques permettent de véritables gains d'efficacité

Le lidar (système de radar-laser) permet la collecte de données et la localisation automatisées qui demandaient auparavant beaucoup d'argent et de travail.
Le lidar (système de radar-laser) permet la collecte de données et la localisation automatisées qui demandaient auparavant beaucoup d'argent et de travail.

Parmi les innovations de l'entreprise figure le système de commande de rames basé sur les communications (CBTC) écologique qui réduit la consommation d'énergie pendant le fonctionnement de plus de 15 %. Selon Mark Shorey, directeur des stratégies d'entreprise en matière de transport chez Thales Canada, permettre aux trains de rouler au débrayé quand cela est possible et coordonner les départs et les arrivées pour réexploiter l'énergie de freinage sont parmi les moyens utilisés pour économiser de l'énergie. « Pour accroître la productivité, nous utilisons des systèmes lidar (systèmes de radar optique) pour automatiser la réalisation de données et de sondages sur le site qui était coûteuse et nécessitait beaucoup de main-d'œuvre », dit Mark Shorey.

M. Shorey ajoute que l'entrée de l'entreprise dans l'analyse de mégadonnées et l'intelligence artificielle (IA) offrira de nouvelles possibilités bien au-delà de la signalisation ou des fonctions de contrôle des rames traditionnelles. « On peut les utiliser pour prendre des décisions plus intelligentes, pas uniquement en ce qui concerne le contrôle des trains, mais aussi en ce qui a trait au service aux passagers et à la sécurité des passagers. » Un autre avantage de ces nouvelles technologies est qu'elles peuvent être appliquées au sein des domaines dans lesquels l'entreprise travaille, que ce soit le transport, la défense ou la cybersécurité au sol ou dans les airs.

L'établissement d'un partenariat avec l'Ontario suscite un intérêt grandissant

En 2015, les services de transport de la Ville de Toronto ont obtenu des contrats de développement pour les villes de Doha (Qatar), de Londres et de Hong Kong – des contrats représentant 1,2 milliard de dollars. « Une commande d'une telle ampleur nous offre de la stabilité pour élaborer des stratégies pour l'avenir, investir dans la R-D et maintenir ainsi qu'accroître notre effectif, dit Mark Halinaty, président-directeur général, Thales Canada. En outre, parce que nous faisons appel à des entreprises et à des fournisseurs locaux, cela permet à ceux-ci d'accroître leurs revenus. » Les achats faits par Thales Canada chez des fournisseurs ontariens ont représenté 68,5 millions de dollars en 2016.

De ses 1 800 employés au Canada, 1 250 travaillent à Toronto et 200, à Ottawa. Ce personnel apporte un soutien à diverses divisions du ministère de la Défense nationale. Un contrat de 35 ans adjugé récemment à ce ministère devrait se traduire, à court terme, par la création de 60 nouveaux postes.

La plupart des emplois sont occupés par des développeurs de logiciels et des ingénieurs système hautement qualifiés qui voyagent à travers le monde pour installer les produits fabriqués à Toronto. « Heureusement, la diversité est l'une de nos forces en Ontario, et cela nous permet non seulement d'obtenir des points de vue différents, mais aussi de surmonter les difficultés de recrutement quand devons faire installer du matériel à l'étranger, indique M. Halinaty. À titre d'exemple, pour exécuter un travail à La Mecque, en Arabie Saoudite, nous avons pu envoyer à cet endroit un groupe d'employés qui connaît bien la culture locale. » Le gouvernement de l'Ontario a également aidé Thales à recevoir des immigrants clés ayant les compétences spécialisées nécessaires pour fabriquer les produits complexes de l'entreprise.

M. Halinaty indique que Thales Canada a reçu du soutien de la part de la province pour surmonter certains obstacles au commerce ainsi que pour l'aider à promouvoir sa technologie au cours de missions commerciales à Hong Kong et en Corée du Sud.

Paver la voie pour l'avenir de l'Ontario

Le plus important programme d'infrastructure de l'histoire de l'Ontario, dans le cadre duquel sont prévus des investissements de plus de 160 milliards de dollars sur 12 ans, est en cours. L'objectif de Thales Canada consiste à devenir un intervenant clé dans cette expansion en améliorant ses offres de transport traditionnelles avec des mises à niveau et de la technologie en matière de productivité avant-gardistes.

Pour demeurer concurrentiel et dans une position de leadership non seulement en Ontario, mais aussi dans le monde entier, il faut investir massivement dans la R-D et la main-d'œuvre. Comme le fait remarquer M. Halinaty, Thales Canada figure parmi les 100 principaux investisseurs dans la R-D au Canada, en plus d'être un commanditaire or de l'Institut Vecteur pour l'intelligence artificielle. L'établissement de Toronto est aussi le Centre de compétence mondial du groupe français Thales.

Laboratoire naval de Thales à Ottawa
Laboratoire naval de Thales à Ottawa
« Même si notre société appartient à des étrangers, nous nous considérons comme une vraie entreprise canadienne, précise M. Halinaty. Nous réinvestissons constamment des fonds et des ressources dans le pays, et c'est ce qui continue de renforcer notre partenariat avec l'Ontario. »

Secteur/sous-secteur: 

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à
notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.



Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page