L'Ontario jouit d'un secteur des télécommunications extrêmement dynamique se composant d'organismes étrangers et nationaux qui repoussent chaque jour les limites de la technologie. Il dispose d'un vaste bassin de main-d'œuvre hautement qualifiée et formée ayant une grande expérience dans le secteur, et de certaines des installations de recherche et de développement de pointe les plus sophistiquées de la planète. Qui plus est, la province peut se targuer d'offrir les coûts de revient les plus bas de tous les pays du G7.

Le secret de la force d'attraction de l'Ontario : le milieu et le talent

Le dynamique secteur des télécommunications de l'Ontario offre tout ce dont vous avez besoin pour réussir. En effet, cette machine bien rodée soutient plus de 700 entreprises. Que ce soit des pépinières d'entreprises appuyant la prochaine génération d'applications sans fil ou des installations de recherche et de développement d'avant-garde, la province possède l'infrastructure, les ressources et la main-d'œuvre nécessaires pour faire croître votre entreprise.

Il n'est donc pas étonnant que Cisco ait choisi l'Ontario comme hôte d'un de ses quatre nouveaux carrefours mondiaux d'innovation . Cette entreprise a compris le potentiel incroyable que renfermait le vaste bassin de talents de la province.

La main-d'œuvre de l'Ontario est hautement qualifiée grâce à l'excellente éducation de base aux niveaux universitaires et préuniversitaires. Ce n'est pas d'hier que la province est mondialement reconnue à titre de centre d'excellence en innovation dans le domaine des TI.

John Chambers
Président et chef de la direction, Cisco

 

AMD – un leader mondial dans la conception et l'intégration de solutions technologiques qui équipent des dispositifs intelligents – raconte son expérience en Ontario.

Avis de non-responsabilité : Ce lien mène à une vidéo externe qui n'est pas hébergée par le gouvernement de l'Ontario. Il est possible qu'aucune version française ou transcription ne soit disponible.

En 2011, AMD employait plus d'ingénieurs au Canada que dans l'ensemble de ses installations en Chine et en Inde. L'Ontario bénéficie d'une excellente infrastructure, d'un accès à des ressources, et de certains des meilleurs talents au monde, grâce à ses universités et collèges hors pair offrant des programmes informatiques exceptionnels. C'est pour ces raisons qu'AMD a installé son deuxième plus important centre de recherche et de développement à Markham, en Ontario.

Une forte concentration de talents

Allant des travailleurs d'usine expérimentés dans la réalisation de projets aux titulaires de doctorat primés, le bassin de 56 000 travailleurs en télécommunications hautement qualifiés et formés fait de la province l'un des endroits les plus propices aux projets en Amérique du Nord. En effet, la concentration de ce type de main-d'œuvre est plus élevée en Ontario que dans les États de la Californie, de New York ou du Massachusetts.

Des coûts de revient et un taux d'imposition faibles

Les salaires sont parfois jusqu’à 30 % plus bas qu’ailleurs.

C'est pour cette raison que les entreprises de toutes tailles aiment brasser des affaires ici.

Comparaison de salaires dans le domaine des TI par région, 2015
Rang Territoire de compétence Population
2015
% de la population (25 ans et plus) titulaire d'un baccalauréat ou plus Nombre d'entreprises de TI
2014
Nombre de travailleurs dans le domaine des TI
2015
Ingénieur en logiciel (moyenne sur 5 ans)
2015
Développeur de logiciels (moyenne sur 5 ans)
2015
            $ Indice $ Indice
1 Californie 39 144 818 32,3 % 36 187 773 195 142 617 156 152 747 166
2 Ontario 13 685 200 32,2 % 20 168 222 805 91 367 100 92 158 100
3 Texas 27 469 114 28,4 % 15 221 476 631 116 282 127 124 807 135
4 New York 19 795 791 35,0 % 15 387 272 383 130 595 143 140 053 152

Toronto au troisième rang mondial des villes les moins risquées

Toronto se classe au troisième rang mondial (sur 138) des villes les moins risquées sur les plans du recrutement, de l'emploi et de la mutation de personnel.

Cette étude aide les organisations à évaluer les risques de gestion de talents pour améliorer la réussite des opérations commerciales.
Rang Ville Province ou État
1 New York New York
3 Toronto Ontario
5 Boston Massachusetts
13 San Diego Californie
13 San Francisco Californie
Source : Aon Hewitt Consulting

Faible taux d’imposition sur le revenu des sociétés

Taux d’imposition combiné du gouvernement fédéral et des administrations provinciales ou étatiques pour les fabricants
Province ou État 2014
Ontario 25.0 %
New York 36,3 %
Massachusetts 37,3 %
Californie 37,9 %

Le programme de crédits d'impôt en recherche et développement le plus généreux des pays développés

Le programme de crédits d'impôt, couplé aux programmes fédéraux, ramène le coût après impôt d'une dépense de 100 $ en recherche et développement à une somme pouvant varier entre 37 $ et 61 $. Le programme ne comporte aucun plafond, et les crédits d'impôt peuvent être reportés sur 3 années antérieures ou 20 années ultérieures, ce qui vous permet de réduire votre impôt fédéral.

Sans compter que des crédits d'impôt supplémentaires sont offerts lorsque vous effectuez vos activités de recherche et de développement en Ontario.

Davantage de coûts donnent droit à des crédits d'impôt à la R-D
  Ontario États-Unis
Rémunération
Matériel
Frais généraux  
Frais contractuels 80 % 65 %
Source : Agence du revenu du Canada et Internal Revenue Service des États-Unis, 2014

Faibles coûts d'exploitation

Les faibles coûts d'exploitation (les plus bas de tous les pays du G7) font de la province une destination de choix en Amérique du Nord.

Secteur : Télécommunications
Activité : Matériel de télécommunications

KPMG, Choix concurrentiels (2014)
Télécommunications : Indice des coûts par pays
Pays Indice des coûts
Canada 95,6
Royaume-Uni 96,4
France 98,0
Italie 98,1
Japon 99,4
États-Unis 100
Allemagne 100,4
Résultats internationaux (États-Unis = 100)
Source : Choix concurrentiels

Soutien à l'innovation

L'Ontario possède un milieu de l'innovation dynamique qui vous permettra de commercialiser rapidement vos idées et vos concepts.

Pépinières d'entreprises

  • L'Accelerator Centre aide les entrepreneurs à passer du démarrage à l'expansion, à réduire le délai de lancement, à attirer des clients, à augmenter les investissements et à accroître leurs revenus.
  • Communitech est la bougie d'allumage de projets de création d'entreprises de haute technologie, dont bon nombre ont été lancés par des étudiants ou de récents diplômés de l'Université de Waterloo et de l'Université Wilfrid Laurier.
  • Velocity est un programme de l'Université de Waterloo qui sert de pont entre les étudiants innovateurs et des mentors et des investisseurs potentiels.

Capacités de recherche et de développement

2013 a marqué le 60e anniversaire d'Ericsson au Canada. En tant que l'un des principaux investisseurs en R et D au pays, nous observons que le centre de R et D d'Ottawa joue un rôle clé dans la mise en œuvre de notre stratégie de réseau hétérogène, grâce au développement de la technologie associée aux petites stations de base, ainsi qu'à l'intégration des capacités WiFi de catégorie de transporteur. Nous avons investi près de 4 milliards de dollars en R et D au Canada, preuve de notre détermination à continuellement renforcer l'écosystème des TIC au Canada.

Mark Henderson
Président et chef de la direction, Ericsson Canada inc.

 

  • Le réseau CANARIE du Canada pour la recherche de pointe et l'innovation est un réseau de base à très grande vitesse qui appuie la recherche de pointe au moyen de mégadonnées et la mégascience partout au Canada et à l'étranger.
  • Le Centre de recherche sur les communications Canada (CRC) collabore avec les universités et le secteur pour faire avancer la recherche dans des domaines cibles importants, à savoir l'utilisation efficace du spectre, les réseaux sans fil de prochaine génération, l'utilisation de la technologie sans fil lors de l'élaboration des politiques gouvernementales, et les communications liées à la défense et à la sécurité publique.
  • Le Mobile Experience Innovation Centre (MEIC) est une association sans but lucratif qui soutient le leadership en conception, l’innovation par l’expérience et la recherche appliquée dans les secteurs de la téléphonie mobile et de la technologie sans fil au Canada.
  • Université de Toronto
    • Mississauga : Institute of Communication, Culture, Information and Technology (ICCIT)
    • St. George : Chercheurs de l'iSchool de la faculté de l'information
  • Université Carleton : Centre de recherche Broadband Communications and Wireless Systems
  • Université d'Ottawa : Telecommunications Software Engineering Research Group

Centre for Intelligent Antenna and Radio Systems (CIARS) – Université de Waterloo
Dans ce centre reconnu comme l'un des plus avant-gardistes au monde, on réalise des activités de recherche et de développement novatrices qui portent sur les émissions radioélectriques, la radiocommunication et les technologies de détection sur le plus large éventail de fréquences possible (allant d'un mégahertz à un térahertz, et au-delà). L'Université de Waterloo estime que cette nouvelle installation à la fine pointe ouvrira la voie à des découvertes révolutionnaires dans le domaine de la technologie sans fil, des découvertes qui pourraient donner un coup de fouet aux fabricants de technologie grand public et faire progresser les secteurs des soins de santé, des télécommunications par satellite et de la nanotechnologie.

Automobile dans une chambre d'essai de haute technologie faite d'un matériau en forme de cône qui absorbe complètement les ondes acoustiques et électromagnétiques.

Le Centre for Wireless Communications (CWC) de l'Université de Waterloo met actuellement au point un programme complet d'études supérieures en recherche sur la communication sans fil. Ericsson Canada a octroyé des fonds au centre pour qu'il forme des travailleurs hautement qualifiés dans ce domaine.

Autres ressources du secteur
Triangle technologique du Canada (en anglais seulement)
Association canadienne des télécommunications sans fil
Association canadienne de la technologie de l'information (en anglais seulement)
Ottawa Wireless Cluster

 

Les entreprises présentes en Ontario

Une vue d'ensemble des sociétés nationales et internationales avec des opérations majeures en Ontario.

Les sociétés en exploitation en Ontario

Nationales

  • Entreprises Bell Canada (BCE)
  • BlackBerry
  • BTI Systems
  • Cogeco
  • Convergent Telecom
  • DragonWave
  • Enablence Technologies
  • Fiber Core Communications
  • Mitel
  • MTS Allstream
  • NTG Clarity Networks
  • Quartet
  • Québecor
  • Redline Communications
  • Rogers
  • Sandvine
  • Shaw
  • Telus
  • TBay Tel

Internationales

  • Chine
    • Huawei
  • France
    • Alcatel Lucent
  • Grèce
    • WIND
  • Suède
    • Ericsson Canada
  • États-Unis
    • Avaya
    • Ciena
    • Cisco
    • Infinera
    • JDSU
    • Juniper
    • Motorola
    • Optelian Access Networks
    • Qualcomm
    • Verizon

La combinaison de l'éducation de grande qualité, du faible taux de rotation du personnel, de l'innovation et des faibles coûts d'exploitation présente des possibilités exceptionnelles, et c'est ce qui explique la présence des entreprises suivantes en Ontario.

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page