Le Canada se classe au deuxième rang de l'Indice de cybersécurité dans le monde (GCI)

ABI Research et l'Union internationale des télécommunications (UIT) ont publié l'Indice de cybersécurité dans le monde de 2015, qui classe les pays selon leur niveau de préparation à une cyberattaque. Le Canada a obtenu un indice de 0,794, soit seulement trois centièmes de point de moins que celui des États-Unis, ce qui lui a valu le deuxième rang. Avec un indice de 0,324, le Mexique s'est classé derrière 73 pays, dont le Soudan et le Myanmar, tandis que l'Allemagne se trouve en tête de la liste des pays européens et que son indice de 0,706 figure parmi les dix meilleurs.

Le GCI a classé 193 pays selon les cinq catégories suivantes : cadre juridique, mesures techniques, structures organisationnelles, renforcement des capacités et coopération internationale. Parmi les pays d'Amérique du Nord et du Sud, le Canada s'est classé premier ou deuxième dans chaque catégorie et il a d'ailleurs obtenu la première position dans la catégorie mesures techniques.

Le Canada possède un cadre juridique solide pour gérer la cybercriminalité

Les lois existantes dans plusieurs pays ne sont pas adaptées à la gestion de la cybercriminalité, ce qui permet aux criminels de compromettre la sécurité économique et politique tout en évitant d'être sévèrement punis. En plus des lois précises prévues dans le Code criminel, le Canada dispose de mesures réglementaires et de mesures de conformité comme la Loi canadienne anti-pourriel, le Règlement sur la protection du commerce électronique et le Règlement sur les signatures électroniques sécurisées. Par conséquent, c'est le Canada qui, parmi les pays d'Amérique du Nord et du Sud, a obtenu le score le plus élevé dans la catégorie cadre juridique.

Sur le plan technique, le Canada est le pays le plus apte à réagir à une cyberattaque

Pour reprendre les propos des auteurs de l'Indice : « La technologie constitue la première ligne de défense contre les cybermenaces et les agents malveillants en ligne. Sans mesures techniques adéquates et sans capacité de détection et de réponse aux cyberattaques, les États et leurs entités demeurent vulnérables aux cybermenaces. » Dans la catégorie mesures techniques, GCI a attribué un score parfait de 1,000 au Canada, tandis que les États-Unis ont obtenu un score de 0,833. La moyenne mondiale pour la catégorie mesures techniques était d'à peine 0,27, ce qui soulève d'importantes préoccupations pour les personnes qui exercent leurs activités dans des pays qui n'offrent pas un niveau acceptable de protection.

Le Canada dispose de mesures organisationnelles et de procédures pour améliorer la cybersécurité

Le Canada s'est vu attribuer le deuxième meilleur score pour ses mesures organisationnelles de lutte contre la cybercriminalité, arrivant ainsi à égalité avec plusieurs pays affichant un score de 0,875 comme les États-Unis, l'Australie et la Finlande. La catégorie structures organisationnelles évalue les feuilles de route des pays quant à la gouvernance, la responsabilité des organismes nationaux et l'existence d'efforts visant à atteindre les points de référence nationaux ainsi que leur efficacité.

Le Canada joue un rôle de premier plan dans la recherche et le développement en cybersécurité

La catégorie renforcement des capacités représente un élément important pour chacune des trois premières catégories de mesure, car elle évalue à quel point les pays effectuent activement des recherches pour améliorer la compréhension des risques et des répercussions de la cybercriminalité. Les auteurs du GCI affirment qu'une compréhension de la cybercriminalité « peut faciliter l'élaboration d'une meilleure législation, de meilleures politiques et stratégies ainsi qu'une meilleure distribution des divers rôles et responsabilités ».

La démarche du Canada à l'égard de la cybersécurité figure parmi les plus coopératives

Parmi les pays des Amériques, le Canada et les États-Unis se sont classés ex æquo au premier rang dans la catégorie coopération internationale. La coopération est importante, car la cybersécurité nécessite des renseignements provenant de tous les secteurs et de toutes les disciplines en vue de l'élaboration d'une approche multipartite efficace. Pour cette catégorie, les pays ont été cotés en fonction de la coopération entre États, de la coopération entre organismes et des partenariats public-privé.

Consultez l'Indice de cybersécurité dans le monde 2015 de l'UIT

Inscrivez-vous pour obtenir de plus amples renseignements sur les possibilités d’investissement en Ontario

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à
notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.



Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page