Les pôles économiques améliorent la productivité tout en rehaussant les niveaux d'innovation

La province de l'Ontario aborde sous un nouvel éclairage sa façon de travailler avec les intervenants dans le but d'améliorer et de faire croître les pôles économiques, qui ont démontré leurs avantages concurrentiels tout en favorisant des niveaux accrus d'innovation. Pour ceux qui ne connaissent pas bien les pôles, voici des réponses à cinq questions fréquentes qui aident à définir et à illustrer l'importance du développement de groupements d'entreprises.

  1. Qu'est-ce qu'un pôle économique?

    Un pôle économique est une concentration géographique d'entreprises interreliées et d'autres organismes, notamment des universités, des associations sectorielles et des centres de recherche. Les pôles existent depuis des décennies, par exemple le pôle du cuir en Italie, le pôle des appareils électroménagers en Allemagne et, bien sûr, Silicon Valley. L'Ontario compte plus de 20 pôles, y compris le deuxième plus important pôle des TI en Amérique du Nord, le pôle des produits chimiques de Sarnia-Lambton, le pôle des sciences de la vie de Hamilton et de Toronto et le pôle de l'automobile du Sud-Ouest de l'Ontario.
  2. Les pôles représentent-ils une menace pour mon entreprise?

    Les gestionnaires se méfient parfois de la croissance des pôles en raison de leur tendance à attirer la concurrence, à faire augmenter les coûts et à accroître les risques de perdre de précieux employés au profit de rivaux ou d'entreprises issues de l'essaimage. Cependant, comme l'explique Michael E. Porter (en anglais seulement), professeur à la Harvard Business School, « lorsqu'ils commencent à mieux comprendre le concept des pôles, ils se rendent compte qu'un grand nombre de participants à ceux-ci n'entrent pas en concurrence directe et que les avantages compensatoires, notamment un plus grand bassin d'employés mieux formés, peuvent l'emporter sur l'intensification de la concurrence ».
  3. Les nouveaux secteurs et sous-secteurs tirent-ils profit des pôles?

    « Souvent, le développement des pôles est particulièrement dynamique à leur intersection, où les opinions, les compétences et les technologies issues de divers domaines fusionnent, suscitant l'innovation et la création de nouvelles entreprises », indique M. Porter. Il n'y a qu'à regarder les secteurs prometteurs de la technologie prêt-à-porter et des technologies financières de Toronto pour en avoir des exemples. En ce qui a trait à ce dernier secteur, l'existence du deuxième plus important pôle des TI en Amérique du Nord dans le deuxième plus grand centre financier nord-américain a permis de créer l'un des pôles des technologies financières (en anglais seulement) les plus réputés dans le monde. L'émergence du Sud-Ouest de l'Ontario comme centre de R-D sur l'automobile branchée en constitue un autre exemple.
  4. Avec l'évolution rapide de la technologie, à quelle durée de vie les pôles peuvent-ils s'attendre?

    Dans un document publié par l'OCDE, David Wolfe de l'Université de Toronto et ses collègues décrivent les quatre étapes distinctes du cycle de vie des pôles économiques (en anglais seulement) : latent, en développement, établi et en transformation. Les pôles latents commencent à se former lorsque les acteurs prennent conscience qu'ils retirent des avantages mutuels en cernant et en saisissant les possibilités d'affaires en collaboration. Le développement des pôles a lieu lorsque de nouveaux acteurs sont attirés dans la région et que le renforcement des liens entre les organismes justifie le besoin de créer un pôle officiel. On dit que les pôles sont « établis » lorsque de jeunes entreprises, des coentreprises et des entreprises issues de l'essaimage créent une dynamique continue. Finalement, la transformation survient lorsque, pour survivre, les entreprises et les organismes d'un pôle se réorientent pour éviter la stagnation et le déclin.
  5. Quelles mesures le gouvernement de l'Ontario prend-il pour soutenir le développement des pôles économiques?

    En partenariat avec l'Ontario Chamber of Commerce, le gouvernement provincial a lancé un nouveau fonds pour promouvoir le développement de pôles de compétitivité à l'échelle mondiale. Le Fonds d'amorçage pour le développement des pôles de compétitivité (en anglais seulement) offre des subventions allant jusqu'à 100 000 $ pour soutenir des activités de réseautage ou des recherches et des études de faisabilité qui mèneront à la croissance de pôles plus concurrentiels.

Renseignements sur l'élaboration d'un plan de développement d'un pôle économique

Renseignements sur les principaux secteurs de l'Ontario

Secteur/sous-secteur : 

Balises : 

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à
notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.



Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page