Les innovations phares reconnues mondialement en matière de technologies propres de la prochaine décennie seront vraisemblablement canadiennes

Le secteur des technologies propres du Canada se classe quatrième au rang mondial et se hisse en première position parmi ceux des pays du G20, selon le Global Cleantech Innovation Index (GCII). Après avoir été classé septième mondialement en 2014, le Canada a aujourd'hui dépassé les États-Unis, Israël, et le Royaume-Uni. Le rapport attribue l'avancée du Canada au fait que le nombre et la valeur des fonds dans les technologies propres a triplé, et que les investisseurs nationaux ciblent le secteur.

Classement 2017 du Global Cleantech Innovation Index
Classement 2017 Pays Cote
1 Denmark 4,07
2 Finlande 3,96
3 Suède 3,86
4 Canada 3,76
5 États-Unis 3,59
6 Israël 3,56
7 Royaume-Uni 3,37
8 Allemagne 3,33
9 Norvège 2,90
10 Suisse 2,89

À propos de l'indice

Le GCII est établi conjointement par le Cleantech Group (CTG) et l'organisation de conservation mondiale, le WWF, avec le concours de l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), la Banque asiatique de développement (BAD), l'Agence suédoise pour la croissance économique et régionale et l'Agence suédoise de l'énergie. Le GCII classe les pays selon les possibilités qu'ils offrent aux entrepreneurs de lancer des entreprises dans le secteur des technologies propres qui pourront commercialiser des innovations dans ce domaine au cours des dix prochaines années. L'indice représente la moyenne de quatre piliers de même valeur qui sont composés de 21 mesures condensées en 15 indicateurs. Ces derniers sont basés sur les données de recherche de tierces parties et les données exclusives du CTG. Parmi les 40 pays qui font partie du palmarès, le Canada n'a jamais obtenu moins qu'une sixième place pour chacun des piliers qui sont présentés dans les parties A à D du graphique suivant.

Graphique 1 : Structure du Global Cleantech Innovation Index

Le Canada n'a jamais obtenu moins qu’une sixième place pour chacun des piliers

Le secteur des technologies propres du Canada se caractérise par sa culture innovante et entrepreneuriale

Le Canada se classe troisième pour le pilier moteurs d'innovation généraux, tout juste après la Suède et les États-Unis. Le pilier moteurs d'innovation généraux mesure les conditions favorisant le développement d'activités entrepreneuriales et d'innovation d'un pays. L'ensemble des indicateurs démontre si les conditions d'un pays sont favorables pour le démarrage d'une entreprise, qu'elle soit de technologies propres ou non. Il repose sur les données du Global Innovation Index et du Global Entrepreneurship Monitor. Les auteurs du rapport ont applaudi le leadership de la Finlande et du Canada pour la qualité de leur réglementation nationale et l'efficacité de leur gouvernement, signalant la capacité du gouvernement de formuler et de mettre en place des politiques visant à promouvoir le développement du secteur privé.

Le Canada, les États-Unis et le Royaume-Uni offrent aux jeunes entreprises de technologies propres le meilleur accès au capital privé

Le Canada se classe quatrième pour le pilier moteurs d'innovation se rapportant aux technologies propres, un pilier qui mesure le degré de soutien des politiques gouvernementales en matière de technologies propres, les dépenses publiques en R-D dans le secteur, l'attrait du pays en tant que marché pour des investissements dans le secteur des énergies renouvelables, et l'accès pour les jeunes entreprises à du financement privé grâce à des fonds pour les technologies propres et des investisseurs nationaux. Le Canada, les États-Unis et le Royaume-Uni ont été présentés comme les leaders de ce pilier.

C'est du Canada, des États-Unis, du Royaume-Uni et de l'Allemagne que proviennent 75 % des jeunes entreprises qui font leur place dans le domaine des technologies propres

Le Canada se classe quatrième pour le pilier preuves d'innovations émergentes de technologies propres, qui recense les signes précurseurs d'innovations en technologies propres en mesurant le flux de brevets liés à l'environnement et la disponibilité de capital-risque au stade précoce de développement d'une entreprise. Selon le rapport, les pays qui sont en haut du classement de ce pilier ont en commun des investissements élevés au stade précoce de développement des entreprises, et obtiennent aussi un pointage élevé pour le nombre de jeunes entreprises de technologies propres qui prospèrent. En fait, le Canada fait partie des quatre pays dont proviennent 75 % de toutes les entreprises de technologies propres du monde qui prospèrent.

Le secteur manufacturier du Canada soutient la commercialisation des technologies propres

Le pilier preuves de commercialisation d'innovations en technologies propres évalue la capacité d'un pays à soutenir des entreprises de technologies propres entièrement commercialisées. Ce pilier inclut la mesure de l'importation et de l'exportation de marchandises de technologies propres, les données sur la consommation d'énergies renouvelables, la privatisation en phase finale des technologies propres, les fusions et acquisitions et les premiers appels publics à l'épargne, et le nombre d'entreprises de technologies propres cotées en bourse qui sont inscrites aux principaux indices boursiers. Les pays qui se classent parmi les six premiers pour ce pilier, dont le Canada fait partie, sont avantagés par un secteur manufacturier très axé sur les exportations dans plusieurs types d'industries, et présentent un pointage élevé au chapitre de la compétitivité mondiale dans le secteur manufacturier.

Consultez le rapport complet : The Global Cleantech Innovation Index 2017 (en anglais seulement)

Découvrez pourquoi 35 % des sociétés innovantes de technologies propres au Canada se trouvent en Ontario

 

Secteur/sous-secteur : 

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à
notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.



Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page