Trois entreprises ontariennes de technologie propre en lice pour le Carbon XPRIZE

Trois entreprises ontariennes – Pond Technologies, Tandem Technical et CERT de l'Université de Toronto – ont été retenues comme demi-finalistes du concours « Carbon XPRIZE » de NRG et COSIA. Il s'agit d'une compétition mondiale de 20 millions de dollars récompensant des percées dans le domaine des technologies propres visant à convertir les émissions de dioxyde de carbone (CO₂) des centrales et des installations industrielles en sous-produits, comme des matériaux de construction ou du carburant de remplacement.

Les participants du concours Carbon XPRIZE reçoivent jusqu'à 2,5 millions de dollars des Centres d'excellence de l'Ontario (CEO)

Avec l'aide du gouvernement de l'Ontario, les CEO ont apporté leur soutien en offrant jusqu'à 2,5 millions de dollars aux équipes ontariennes prenant part au concours Carbon XPRIZE. Le financement a été offert par l'intermédiaire du programme ObjectifGES des CEO, un programme de 74 millions de dollars s'inscrivant dans le Fonds d'investissement vert de 325 millions, qui figure dans le Plan d'action quinquennal contre le changement climatique de l'Ontario. Au cours des deux dernières années, les CEO ont soutenu 243 projets liés aux technologies propres.

Découvrez les trois entreprises ontariennes de technologie propre retenues pour le convoité prix du concours Carbon XPRIZE

Ottawa, Toronto et Markham sont représentés par trois équipes qui s'attaquent aux changements climatiques causés par les émissions des centrales et des installations industrielles.

Une équipe d'ingénieurs de l'Université de Toronto, CERT, tire parti du réseau d'électricité propre de l'Ontario

« C'est semblable au processus d'électrolyse de l'eau pour produire de l'hydrogène, explique Alexander Ip de Carbon Electrocatalytic Recycling Toronto, une équipe du département de génies électrique et informatique de l'Université de Toronto. Nous sommes en train de développer une technologie nommée l'électrocatalyse, qui utilise l'électricité pour transformer le CO₂ en combustibles et en matières premières utiles. Ce faisant, nous pouvons mettre fin au cycle du carbone et réduire notre dépendance aux combustibles fossiles. »

« Grâce au soutien considérable que l'Ontario offre à la recherche en développement durable, nous avons fait d'énormes progrès dans le perfectionnement de notre technologie. »

– Alexander IP, Carbon Electrocatalytic Recycling Toronto

« À l'Université de Toronto, nous avons accès à certaines des meilleures installations de recherche au monde ainsi qu'à certains des plus brillants cerveaux », soutient M. Ip. Son équipe tire aussi parti de la Southern Ontario Smart Computing Innovation Platform (SOSCIP), qui lui fournit la puissance de calcul nécessaire pour comprendre ses données et concevoir de meilleurs équipements.

Tandem Technical veut changer les choses

Tandem Technical, une entreprise d'Ottawa, a réussi à créer une technologie, dont le brevet est en instance, qui recueille les gaz effluents et les transforme en minéraux non toxiques très en demande.

« En Ontario, nous sentons vraiment que la plupart des acteurs de l'industrie et des instances publics sont fiers d'encourager l'innovation et de travailler pour atteindre un but, et que ce n'est pas simplement le marché qui leur force la main, se réjouit Jerry Flynn, président de Tandem Technical. Pour nous, cela signifie des partenariats avec les universités, l'industrie et les municipalités qui profitent à tous. » M. Flynn a déménagé au Canada après avoir commencé sa carrière comme ingénieur des procédés dans la région de Washington D.C.

Tandem Technical tire aussi partie de l'initiative « N1M » du comté de Northumberland, qui lui donne accès à du financement et à des services de développement des entreprises en échange de son apport aux affaires du comté. « C'est un endroit fantastique pour faire des affaires, affirme M. Flynn, parce que ce n'est pas trop loin de Toronto, où se trouvent les centres industriels, et de l'Institut universitaire de technologie de l'Ontario (IUTO), où nous sommes en train de mettre en place quelques projets de recherche avec l'aide des Centres de l'excellence de l'Ontario (CEO). »

Pond Technology se sert de la photosynthèse pour transformer les émissions de GES en produits commerciaux

« Pond Technology a développé une technologie de pointe qui prend les gaz d'échappement bruts des installations de production de ciment, d'acier et d'électricité et les utilise pour faire pousser des algues, qui peuvent ensuite être transformées en biodiesel et en biocombustible solide », explique Peter Howard, vice-président à la durabilité de Pond Technologies, de Markham, en Ontario.

« L'Ontario présente de nombreux avantages pour démarrer une entreprise, notamment des universités de calibre international, des travailleurs hautement qualifiés, un climat fiscal favorable et de nombreuses entreprises de fabrication, soutient M. Howard. L'avenir du secteur des technologies propres en Ontario est prometteur. Il y a un contexte politique favorable, grâce à la Loi de 2009 sur l'énergie verte et l'économie verte et aux règlements sur le plafonnement et l'échange qui s'en viennent. Ces politiques vont grandement aider la croissance du secteur. »

Les finalistes du concours Carbon XPRIZE seront révélés en décembre 2017, et l'annonce du grand prix est prévue pour mars 2020. Nous souhaitons bonne chance aux candidats de l'Ontario!

Pour comprendre pourquoi des entreprises de technologie propre de calibre mondial choisissent de s'installer en Ontario.

Secteur/sous-secteur : 

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à
notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.



Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page