Les petites et moyennes entreprises (PME) sont le moteur de l'économie. Elles génèrent des emplois, répondent aux besoins des marchés locaux et mondiaux et collaborent avec de plus grandes entreprises pour stimuler l'innovation.

Lendified est une entreprise de technologie financière qui prête aux petites entreprises canadiennes mal desservies pour les aider à réaliser leur potentiel. Avant de fonder Lendified avec ses partenaires au début de 2015, Troy Wright (CEO et fondateur) a connu une carrière florissante dans le secteur bancaire au Canada et à l'international. Il a d'ailleurs dirigé certaines des plus grandes succursales de la Banque Scotia du Canada. Cet expert chevronné des services financiers nous parle des leçons qu'il a apprises en créant Lendified et des moyens par lesquels les entreprises de technologie financière peuvent avoir une influence sur l'industrie.

Cofondateurs de Lendified

Question : Qu'est-ce qui vous a incité à fonder Lendified?

Réponse : J'ai beaucoup voyagé partout au Canada, où j'ai rencontré des propriétaires d'entreprise de tous les horizons. Au fil de nos échanges, j'ai pu comprendre en profondeur leurs difficultés. Je me suis entre autres aperçu que les banques n'offraient pas aux petites entreprises les services que je les croyais en mesure d'offrir. Si le processus [d'octroi de crédit] coûte trop cher à la banque, il se peut qu'elle ne tienne même pas compte des bénéfices possibles lors du processus décisionnel.

Environ une demande de prêt sur cinq est refusée aux petites entreprises, une réalité en partie due à la grande complexité et à la faible adaptabilité du travail d'analyse que celles-ci exigent. Il n'est tout simplement pas rentable pour les banques d'effectuer une analyse pour des prêts de moins de 250 000 $, alors elles se fient au traditionnel rapport sur le consommateur. Mon but était de trouver une façon de faire meilleure, plus rapide et moins coûteuse.

Question : Lendified est une entreprise relativement jeune. Parlez-nous de vos débuts et des obstacles que vous avez rencontrés.

Réponse : Les fondateurs de Lendified partagent tous une volonté commune d'outiller les petites entreprises et de résoudre leurs difficultés de financement.

En janvier 2016, nous avons bifurqué en ajoutant un logiciel-service (SaaS). Celui-ci vise à mettre en place un mécanisme d'évaluation du crédit dont le contrat de licence peut être accordé aux entreprises de services financiers devant évaluer les risques de crédit aux petites entreprises : les banques, les caisses populaires, les sociétés de crédit-bail, les assureurs et même nos propres collègues. Nous avons compris que notre produit pouvait servir en dehors de notre entreprise et apporter une immense valeur ajoutée aux autres acteurs de l'industrie. Hisser SaaS au sommet de nos priorités a considérablement augmenté notre travail. En effet, nous avons presque doublé nos effectifs avec l'arrivée de très bonnes recrues, et avons intégré de nombreuses technologies.

Question : Les banques voient souvent les entreprises de technologie financière à la fois comme des partenaires indispensables et comme des menaces. Comment réagissez-vous à cette situation?

Réponse : Les grandes banques possèdent beaucoup de capital et de vastes clientèles. En tant qu'entreprise de technologie financière, nous n'avons ni l'un ni l'autre : en revanche, nous détenons la meilleure solution client. Avant, il fallait aux propriétaires de petites entreprises de 25 à 30 heures pour rassembler les renseignements exigés par les banques [pour les demandes de prêt]. Maintenant, grâce à nous, ce processus ne prend que 10 minutes. Nous avons mis en lien diverses sources de données pour obtenir un portrait plus prévisible des risques d'une entreprise et de sa capacité d'emprunt.

Les institutions financières ont l'occasion de faire équipe ou de signer un contrat avec nous pour améliorer plus rapidement leurs produits, leurs services et leur expérience client [en matière de prêts aux petites entreprises]. Nous ne faisons rien que les banques ne savent faire elles-mêmes : leur défi, c'est de concilier un grand nombre de priorités et une petite quantité de ressources disponibles à l'interne.

signe dollar

Question : Y a-t-il des aspects du secteur des prêts aux petites entreprises que vous pourriez avoir sous-estimés?

Réponse : Pour créer un bon modèle de prise de décisions [en matière de prêts], il faut de bonnes données. Il existe une quantité incroyable de données, mais la plupart sont privées et non accessibles.

Nous avons acheté Mentio (en anglais seulement) plus tôt cette année afin de faire progresser plus rapidement notre mécanisme de décision de crédit. Ce logiciel se connecte à un système de comptabilité en ligne pour petites entreprises et produit des états et des ratios financiers ainsi que des états des flux de trésorerie prospectifs, données essentielles à notre processus d'évaluation du crédit.

Question : Que pensez-vous de la croissance, des perspectives d'avenir et du soutien des services financiers en Ontario, en particulier dans le cas des entreprises de technologie financière comme Lendified?

Réponse : L'Ontario possède un impressionnant écosystème d'entreprises de technologie financière. Nous avons tendance à nous consulter entre nous, à échanger nos points de vue et à nous entraider. [Les autres entreprises] font face aux mêmes obstacles que nous au moment de prendre de l'ampleur, d'accumuler du capital et d'attirer des clients. Nous avons plein de bonnes occasions de comparer nos succès avec les autres et de tirer des leçons des leurs.

Nous estimons que notre milieu offre la possibilité, entre autres dans le cadre du District de la découverte MaRS (en anglais seulement), de travailler avec de nouvelles entreprises dotées de meilleurs processus de prise de décisions ou d'analyse, susceptibles de contribuer à notre amélioration. Nous utilisons des canaux de marketing électroniques pour capter l'attention des propriétaires d'entreprises locales. Nous voulons être des leaders qui guideront l'adoption de nouvelles idées et technologies pour qu'elles répondent mieux aux besoins. L'avantage d'être établis en Ontario est que nous n'avons pas à aller loin pour découvrir de nouvelles initiatives.

L'Ontario présente des atouts sur le plan humain. Nous avons un système bancaire respecté et des gens très expérimentés qui comprennent la technologie, les données et la science des données. Voici l'un des secrets du succès que nous avons obtenu jusqu'à présent dans le développement de notre entreprise, de nos partenariats et de notre clientèle : les personnes que nous côtoyons dans ce fabuleux écosystème d'entreprises de technologie financière.

Question : Que pensez-vous des réalisations de Lendified jusqu'ici? Et avez-vous l'intention d'étendre vos activités à l'international?

Réponse : Nous sommes fiers de ce que nous avons pu accomplir. Dès la première année, nous avons traité des demandes de prêt pour près de 50 millions de dollars. Mais, en tant qu'entrepreneur, on a toujours l'impression de ne pas progresser assez vite. C'est pourquoi nous passons beaucoup de temps à envisager des partenariats qui pourraient attirer de nouveaux clients. Jusqu'ici, nous avons noué des liens très serrés avec [plusieurs] chambres de commerce et autres grandes sociétés. Nous prenons les mesures nécessaires en vue d'une collaboration plus étroite avec les banques d'ici, à Toronto. Il existe aussi de multiples façons de reproduire dans un autre pays ce que nous avons fait chez nous. Nous aurons sans aucun doute des possibilités d'exporter notre produit aux États-Unis et ailleurs.

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à
notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.



Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page