Pour la première fois dans l'histoire de l'entreprise, une usine Honda en dehors du Japon dirigera le développement des procédés de fabrication de la prochaine génération de l'une des voitures les plus vendues au monde, la Honda Civic. En investissant 857 millions de dollars dans ses usines d'Alliston, en Ontario, Honda signale au monde l'importance qu'elle accorde à ses activités de fabrication en Ontario.

Comme l'a souligné Gilles Madore, vice-président de Honda of Canada Manufacturing (HCM), les installations de Honda à Alliston, en Ontario, ont démontré qu'elles sont capables de lancer avec succès de nouveaux modèles. En effet, cette vaste usine du sud de l'Ontario a lancé avec succès des véhicules comme l'Odyssey, le Pilot, le Ridgeline et l'Acura MDX.

La direction internationale de Honda a été impressionnée par la base solide de fournisseurs et de main-d'œuvre qualifiée de l'usine d'Alliston. L'usine ontarienne a déjà une longue histoire de production de véhicules de haute qualité. Continuer d'investir en Ontario était donc une décision logique.

« La fabrication d'automobiles regroupe un ensemble très complexe d'opérations, a expliqué Madore. Cela inclut des centaines de processus, et la voiture est touchée par des centaines de personnes. Il faut beaucoup de gens qualifiés pour aider à concevoir et développer les équipements et les procédés ».

Un investissement continue et à long terme en Ontario

Honda of Canada Mfg. (HCM) a débuté sa production en 1986 par l'assemblage de la Honda Accord, devenant ainsi le premier constructeur japonais à établir une usine de production au Canada.

En 1988, l'usine est passée à la production de la Honda Civic. En 1998, une deuxième usine a été ouverte pour la production de l'Odyssey. Une troisième usine, pour la fabrication de moteurs, a été inaugurée en septembre 2008.

Aujourd'hui, HCM est l'une des principales installations manufacturières de Honda au monde. Honda a investi au total plus de 3,9 milliards de dollars dans ses usines canadiennes. HCM produit à l'heure actuelle son modèle Civic en versions berline, Si et coupé à l'usine 1, et le CR-V à l'usine 2.

Ces installations manufacturières ont une capacité annuelle de 390 000 unités et emploient environ 4 000 personnes.

Un écosystème collaboratif et innovant

HCM achète des matériaux d'une valeur totale d'environ 2,1 milliards de dollars par an auprès de fournisseurs canadiens. Selon le véhicule, jusqu'à 44 fabricants d'équipement d'origine établis en Ontario fournissent les plus grosses pièces.

« Dans la plupart des cas, ce sont des pièces de grande valeur, a ajouté Gilles Madore. Il est important que ces fournisseurs soient près de notre usine, en raison du coût de ces pièces, de leur complexité et de leurs dimensions. La proximité d'une base solide de fournisseurs contribue aussi à réduire les coûts de transport et notre empreinte carbone globale. »

L'investissement donne la possibilité de passer en revue les procédures, de moderniser des équipements et de mettre au point de nouveaux procédés. Chaque nouvel investissement de Honda en Ontario ouvre des possibilités très intéressantes pour d'autres fournisseurs spécialisés dans la conception, la fabrication et l'installation de nouveaux équipements.

La base actuelle de fournisseurs comprend environ 700 fournisseurs de pièces automobiles et plus de 500 fabricants d'outils, de matrices et de moules. L'Ontario se classe au 2e rang en Amérique du Nord dans le secteur de l'informatique, ce qui constitue un facteur clé dans la fabrication des voitures connectées d'aujourd'hui.

À mesure que l'industrie automobile devient de plus en plus sophistiquée et complexe, il est primordial de maintenir des normes de qualité très rigoureuses – la fabrication automobile va maintenant bien au-delà de l'assemblage de pièces et engrenages métalliques. Il faut des travailleurs instruits et capables de relever le défi d'établir le lien entre le monde de l'automobile et celui de l'informatique. Il faut un environnement axé sur l'avenir et l'innovation. Et comme Honda l'a découvert il y a longtemps, il faut être présent en Ontario.

 

Secteur/sous-secteur : 

Balises : 

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à
notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.



Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page