Le Canada compte parmi les cinq premiers pays au monde dans la recherche en neuroscience et l'Ontario fait figure de chef de file au Canada, disposant d'un certain nombre d'atouts reconnus mondialement. Il y a plus de 800 chercheurs en neuroscience en Ontario, dont presque 500 à Toronto uniquement, ce qui en fait l'une des concentrations les plus élevées de chercheurs dans ce secteur en Amérique du Nord. La province accueille également 130 sociétés œuvrant dans le domaine du cerveau et 100 organismes actifs en neuroscience.

La connectivité croissante au sein de la communauté ontarienne de la neuroscience ouvre la voie à de futures percées en matière de recherche sur le cerveau.

– Dr Tom Mikkelsen, président et directeur scientifique de l'Institut ontarien du cerveau

L'Institut ontarien du cerveau (IOC) agit comme catalyseur en définissant l'orientation stratégique des recherches sur le cerveau en Ontario et en rassemblant des équipes de recherche multidisciplinaires axées sur le patient. Parmi les nombreuses initiatives de l'IOC, notons ses Programmes de découverte intégrée et le programme pour entrepreneurs.

Programmes de découverte intégrée de l'IOC

Dans le cadre de ses Programmes de découverte intégrée, l'IOC rassemble les scientifiques, les cliniciens, les représentants de l'industrie et les groupes de promotion autour d'un objectif commun qui consiste à améliorer la santé du cerveau. Les programmes comprennent :

Mon laboratoire de recherche n'est pas seulement à l'Université Queen's, il est partout en Ontario.

– Dr Doug Munoz, chaire de recherche du Canada en neuroscience, directeur du Centre for Neuroscience Studies de l'Université Queen's

L'objectif des Programmes de découverte intégrée de l'IOC est de transformer les découvertes en nouveaux diagnostics et traitements, en pratiques cliniques améliorées ainsi qu'en occasions de développement économique.

L'IOC stimule l'entrepreneuriat au sein du groupement ontarien des neurotechnologies

L'Institut ontarien du cerveau travaille également à la croissance du groupement régional des neurotechnologies en attirant et en soutenant les entreprises en démarrage et les entrepreneurs qui mettent au point des technologies liées au cerveau. L'institut incite aussi d'autres bailleurs de fonds et centres d'innovation à fournir une plateforme cohérente pour que les entreprises puissent croître en Ontario. L'une des stratégies de soutien de la commercialisation est offerte dans le cadre du programme pour entrepreneurs de l'IOC, qui accorde un financement de 50 000 $, du mentorat, de la formation et un certain nombre de possibilités à valeur ajoutée pour nourrir l'esprit entrepreneurial dans le domaine de la commercialisation des neurotechnologies. À ce jour, 28 entrepreneurs ont profité de ce programme.

Exemples de réussites du programme pour entrepreneurs de l'IOC

La société MDDT (en anglais seulement) de Jack Lee fait partie de la cohorte de 2013 du programme pour entrepreneurs de l'IOC. MDDT améliore l'accessibilité au traitement contre le tremblement, y compris chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. L'investissement de l'IOC a contribué à amener la technologie de MDDT à l'étape suivante et l'entreprise s'est associée à Allergan Canada pour procéder à un essai clinique.

La société True Phantom Solutions (en anglais seulement) d'Adrian Wydra a participé au programme pour entrepreneurs de 2014 de l'IOC et a reçu du soutien pour mettre au point des fantômes du cerveau et du crâne pour la recherche en imagerie cérébrale. Lors de la récente mission commerciale de l'Ontario en Israël, True Phantom Solutions a signé une entente de cinq ans avec la société israélienne Microtech Medical Technologies Ltd. pour mettre au point le tout premier fantôme du thorax.

Ron Gonzalez est un entrepreneur 2014 de l'IOC qui a reçu du financement pour le lancement d'Avertus (en anglais seulement), une entreprise qui fait de la recherche sur les algorithmes permettant de déceler les crises afin d'améliorer le traitement des patients épileptiques. La société a mis au point un casque qui peut détecter efficacement les crises épileptiques, une affection qui touche près de 90 000 Ontariens. M. Gonzalez s'emploie également à lancer un essai clinique au Canada.

Les Programmes de découverte intégrée et le programme pour entrepreneurs sont deux exemples de la manière dont l'IOC regroupe les forces de l'Ontario en matière de neuroscience afin de soutenir la recherche sur le cerveau et l'innovation dans la province.

Apprenez-en davantage au sujet de l'Institut ontarien du cerveau.

Secteur/sous-secteur : 

1 juin 2016

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.




Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page