L'Ontario reçoit le prix Canadian Competitiveness du magazine Site Selection pour une troisième année d'affilée

Le magazine Site Selection, au terme de l'évaluation des données sur les installations d'entreprise admissibles nouvellement construites ou agrandies, a décerné son prix Canadian Competitiveness (en anglais seulement) 2018 à l'Ontario.

L'Ontario se classe première pour une troisième année de suite

Selon le magazine Site Selection, le centre-ville de Toronto a le plus faible taux d'inoccupation de l'Amérique du Nord et la plus grande superficie globale de bureaux en construction du Canada. Si la compétition féroce pour se procurer des espaces de bureaux joue en faveur du marché immobilier, c'est beaucoup grâce à la volonté de l'Ontario de réduire le fardeau réglementaire que la province a pu conserver le premier rang pendant trois années consécutives.

Les grandes universités ontariennes attirent des talents de partout dans le monde

Les recherches du Bureau canadien de l'éducation international ont montré que le nombre d'étudiants internationaux dans les collèges, les polytechniques et les universités canadiennes a augmenté de 20 % en 2017. Parallèlement, la proportion d'étudiants internationaux inscrits à un programme d'études postsecondaires aux États-Unis a baissé de 4 % (en anglais seulement). « Les messages véhiculés par Washington ont eu une incidence sur les universités et sur les objectifs des investisseurs internationaux », expliquait Mark Rose, directeur général d'Avison Young, dans une entrevue avec le magazine Site Selection. Ce dernier souligne aussi qu'une partie des étudiants internationaux qui envisageaient d'aller étudier aux États-Unis se tournent désormais vers le Canada. L'intérêt accru que portent au Canada quelques-uns des étudiants internationaux les plus brillants augmentera le capital humain du pays et soutiendra les projets d'investissement. « Les affaires des entreprises canadiennes continueront-elles à croître à l'international? Absolument », a ajouté M. Rose.

Le centre-ville de Toronto : l'endroit où investir

« La demande des secteurs d'activité traditionnels augmente en raison de la prolifération des entreprises de technologies et des regroupements de cotravail, au pays comme à l'étranger, de l'urbanisation croissante ainsi que du bassin d'employés en plein essor que forment les millénariaux. Tous ces éléments convergent pour faire bourgeonner une économie canadienne de l'innovation », affirme Bill Argeropoulos, directeur de la recherche à Avison Young. Vu les récents investissements dans le nord et la nouvelle d'envergure selon laquelle Toronto figure dans l'Amazon HQ2 shortlist, « le Canada est propice aux affaires », selon M. Rose.

Inscrivez-vous à notre bulletin mensuel Investir en Ontario pour découvrir pourquoi les investissements dans l'industrie des hautes technologies se concentrent au nord.

Secteur/sous-secteur : 

6 novembre 2018

Partager

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Parlez-en à un conseiller commercial


Demande d’entretien

Inscrivez-vous à notre bulletin


Ouvrez-en un maintenant

Inscrivez-vous à
notre bulletin

Le formulaire est à des fins commerciales.

Retour en haut de la page