Au cœur du centre-ville de Toronto, les innovateurs écrivent l'histoire en créant les technologies de l'avenir. Des recherches novatrices en intelligence artificielle, aux véhicules autonomes en passant par les logiciels qui cartographient le cerveau humain, les technologies révolutionnaires sont élaborées au MaRS.

« Si nous n'investissions pas dans les secteurs des sciences et de la technologie, nous n'aurions pas les emplois de demain », explique Salim Teja, président des services aux entreprises chez MaRS. L'entreprise est née il y a 13 ans d'un besoin d'accélérer la croissance du secteur des technologies au Canada et de demeurer concurrentiel à l'échelle internationale. Son succès est évident : « Notre portefeuille compte aujourd'hui plus de 1 200 entreprises actives. Il s'agit donc d'un très vaste écosystème. »

Lancement chez MaRS

MaRS est conçu pour aider les entrepreneurs à transformer leurs idées et leurs recherches en réussite commerciale. En tant que carrefour d'innovation, il procure des espaces de travail, du mentorat et de la formation en entrepreneuriat et des liens avec des investisseurs potentiels. Le programme est offert gratuitement aux participants, mais en raison de la forte demande, explique M. Teja, le processus de sélection est « assez rigoureux ». « Nous sommes à la recherche d'entreprises qui enregistrent une forte croissance et qui sont axées sur les sciences et la technologie. »

Bien que plusieurs entreprises entrent au MaRS à la phase d'amorçage (le programme comporte actuellement 800 entreprises qui travaillent à la commercialisation de leurs concepts), MaRS aide également les entreprises bien établies à prendre de l'envergure. « Notre programme a évolué de façon à travailler avec les entreprises à la phase d'amorçage, mais aussi avec les entreprises pour les aider à croître », indique M. Teja. Le programme de croissance travaille avec les entreprises qui génèrent un revenu de 5 à 50 millions de dollars. « Au départ, la majorité de notre travail se concentrait sur la formation à l'entrepreneuriat générale. Aujourd'hui, nous aidons activement les entreprises à se constituer et à les mettre en contact avec des clients, des ressources en capital et des candidats talentueux. Ce sont les trois défis qui se trouvent sur la route de la croissance. »

Une destination dynamique pour les chefs de file en matière d'économie numérique

Le MaRS a lui-même connu une croissance considérable, s'élargissant au même rythme que les entreprises en démarrage de la région. Aujourd'hui, le centre s'étend sur un million et demi de pieds carrés, soit un pâté de maisons entier. « Nous sommes ainsi le plus grand centre urbain d'innovation en Amérique du Nord et l'un des plus importants dans le monde », souligne M. Teja.

Le nombre de contrats négociés avec les entreprises en démarrage et les investisseurs a augmenté au même rythme que la croissance du centre. Selon M. Teja, le MaRS travaille avec plus de 50 sociétés de capital-risque et « signe des chèques de l'ordre de 5 à 30 millions de dollars », mettant ainsi en relation les entreprises en démarrage de Toronto et les investisseurs de la région de la baie de San Francisco, de New York et de Boston.

Ces jeunes entreprises sont devenues très prospères. « Au cours des huit dernières années, nos entreprises ont augmenté leur capital à un peu plus de 3 milliards de dollars, générant ainsi un revenu de près de 2 milliards, tout en créant environ 7 000 emplois », indique M. Teja.

Synaptive Medical, le créateur des « Google Maps » de la neurochirurgie, est une réussite bien de chez nous. « L'entreprise a commencé chez nous avec une équipe de quatre ou cinq personnes et en comptait plus de 200 au moment de déménager dans leurs nouveaux locaux, mentionne M. Teja. Elle vend aujourd'hui ses appareils partout dans le monde. »

Au fil des ans, le MaRS est devenu un centre non seulement pour les entreprises en démarrage, mais aussi pour celles attirées par l'innovation en général. Abritant les sièges sociaux canadiens de Facebook, de PayPal, d'Airbnb, d'Autodesk et des JLabs de Johnson & Johnson, le centre accueille certains des plus grands innovateurs du monde des affaires. Les entreprises en démarrage et les géants de Silicon Valley ont été attirés par un environnement regorgeant de recherche de pointe en matière d'intelligence artificielle, dont l'Institut Vecteur, Borealis AI, le Samsung Research America AI Centre, et l'Uber Advanced Technology Group.

L'arrivée de chefs de file mondiaux provenant de Silicon Valley et de l'essor local d'entreprises en démarrage a fait de Toronto une destination dynamique pour les entreprises de technologies. « Toronto devient mondialement reconnue en tant que carrefour technologique. Les gens ne réalisent pas à quel point notre croissance est rapide, explique M. Teja. L'an dernier, plus d'emplois dans le secteur des technologies ont été créés à Toronto qu'à New York et dans la région de la baie de San Francisco réunis. »

Vers l'innovation

MaRS devient également un lieu d'événements. En septembre, il organisera le festival Elevate afin de rendre hommage à l'innovation canadienne en technologie. « L'an dernier, nous avons accueilli aux événements 5 000 personnes et 200 conférenciers, indique M. Teja. Cette année, nous espérons doubler ces chiffres. »

« Selon moi, le MaRS croît, car la communauté de jeunes entreprises au Canada s'agrandit », explique-t-il. Même si le MaRS et le secteur des technologies de Toronto ont gagné considérablement en importance depuis une dizaine d'années, M. Teja croit qu'il y a encore des possibilités de croissance. « Nous avons beaucoup bénéficié de notre travail avec des entreprises en démarrage à Toronto. Je crois cependant que le MaRS a la possibilité de devenir un tremplin pour l'ensemble du Canada. »

Secteur/sous-secteur : 

Balises : 

18 décembre 2018

Partager

  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Parlez-en à un conseiller commercial


Demande d’entretien

Inscrivez-vous à notre bulletin


Ouvrez-en un maintenant

Inscrivez-vous à
notre bulletin

Le formulaire est à des fins commerciales.

Retour en haut de la page