Cette entreprise en démarrage de Toronto utilise l'informatique quantique pour accélérer la modélisation de protéines afin de faire avancer la conception de nouveaux médicaments et traitements pour les maladies.

La plupart des maladies connues peuvent être attribuées à la structure des protéines dans certaines cellules – un fait biologique qui est au cœur de la recherche et du développement de traitements à base de protéines capables de modifier le comportement des protéines touchées en vue de guérir la maladie. Néanmoins, le temps qu'il faut pour concevoir, produire et tester chaque structure de protéine en laboratoire constitue un défi de taille pour les scientifiques.

« il faut des mois pour concevoir un prototype de structure protéique et ensuite le tester pour voir s'il fonctionne ou s'il est défaillant », explique Tomáš Babej, fondateur et chef de la technologie de ProteinQure (en anglais seulement), qui s'est joint en septembre 2017 au programme de prédémarrage Creative Destruction Lab. « Et lorsqu'une structure s'avère défaillante, il faut tout recommencer avec une nouvelle conception de protéines. »

Les solutions quantiques de ProteinQure pourraient bientôt changer la donne. La jeune entreprise de Toronto travaille à l'élaboration d'algorithmes qui permettront de reproduire numériquement le repliement des protéines. Ces algorithmes, appliqués au moyen d'un ordinateur quantique, permettront le prototypage rapide de la conception de protéines.

« À l'aide d'un ordinateur quantique, il est possible d'accélérer la création du prototype afin de déceler les failles rapidement, soit en quelques jours plutôt qu'en plusieurs mois, soutient M. Babej. Une méthode computationnelle de repliement pourrait ouvrir différentes possibilités; elle permet une itération rapide en vue de la conception d'un médicament. Au lieu de prendre un an pour trouver la structure d'un médicament, il serait possible d'y parvenir en quelques jours et d'avoir des milliers d'itérations ainsi qu'une meilleure structure finale. »

ProteinQure est bien entourée en Ontario, affirme Christopher Ing, biophysicien informatique à ProteinQure. Il fait référence à des entreprises établies à Toronto et en Ontario comme Deep Genomics Inc. et Atomwise, qui réussissent dans le domaine encore embryonnaire de la conception informatique de médicaments.

« Il y a plusieurs entreprises à Toronto qui ont réussi dans ce domaine, et nous avons essayé de suivre leur exemple, déclare M. Ing. Pour nous, c'est passionnant de savoir que notre travail peut aboutir à un traitement contre toutes ces maladies qui empêchent des gens de mener une vie normale. »

Christopher Ing présente un modèle de protéines.

Secteur/sous-secteur : 

4 juin 2018

Partager

  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Parlez-en à un conseiller commercial


Demande d’entretien

Inscrivez-vous à notre bulletin


Ouvrez-en un maintenant

Inscrivez-vous à
notre bulletin

Le formulaire est à des fins commerciales.

Retour en haut de la page