L’entreprise Speak Ai, établie à London, utilise l’intelligence artificielle (IA) pour aider les spécialistes en communication et les chercheurs à aller au-delà de la transcription pour mieux comprendre les gens et approfondir leurs liens avec les auditoires

Tyler Bryden travaillait à titre de développeur Web et de spécialiste en commercialisation lorsqu’il est devenu frustré par le processus interminable de création et de partage de contenu. Après plusieurs années à agir à titre de conseiller au sein de sa société de marketing, SixFive, M. Bryden s’est efforcé de résoudre le problème avec une nouvelle société, Speak Ai Inc. (en anglais seulement)  : une plateforme de création, d’analyse et de distribution de contenu qui aide les gens et les équipes à communiquer et à mener des recherches de manière plus efficace grâce à l’intelligence artificielle.

« Nous allons au-delà de la transcription », explique M. Bryden. Speak Ai permet aux utilisateurs de générer et de partager rapidement du contenu par l’entremise de plusieurs canaux et médias. Avec des caractéristiques uniques comme l’analyse de mot-clé et de sujets, l’analyse des sentiments et l’identification de personnes, les utilisateurs de la plateforme Speak peuvent obtenir des renseignements beaucoup plus précis sur ce qui trouve écho chez les gens. « Lorsque nous menons des activités de promotion, de communication et de recherche, il y a beaucoup plus de choses qui se passent que seulement des mots sur la transcription. Il y a des expressions faciales et le ton de la voix. La plateforme que nous mettons au point veut relier tous ces éléments ensemble. »

Les avantages du marketing axé sur la parole

Les clients des services de commercialisation demandent souvent à M. Bryden si leur entreprise devrait créer un blogue, un balado, une vidéo ou des publicités payantes et sa réponse est assez simple : « Pourquoi ne pas faire tout cela à la fois? » La plateforme de Speak Ai offre une façon rentable de créer du contenu de promotion puissant sans le temps, les connaissances techniques et la frustration. « J’ai consacré beaucoup de temps à réaliser des balados vidéo, pour finalement passer plus de temps plus tard pour les transformer en un billet de blogue, puis les partager sur Instagram. Ce processus me prenait trois heures avant, et aujourd’hui, nous le faisons passer à environ 25 secondes », explique M. Bryden.

Mais pourquoi est-il important d’être présent sur tous ces différents médias? « Nous croyons vraiment que les gens adorent le contenu axé sur la parole. On estime que 80 pour cent du contenu du Web sera composé de vidéos d’ici 2022, mais encore faut-il fournir aux gens différentes façons de visionner ce contenu. » De plus, bien que le contenu vidéo puisse prendre d’assaut le Web, un grand nombre d’utilisateurs d’Internet lisent encore les transcriptions et les sous-titres lorsqu’ils regardent des vidéos. « Nous tentons de donner aux utilisateurs d’Internet la liberté d’utiliser du contenu de la manière qu’ils désirent en ajoutant la transcription durant la vidéo et la lecture audio. Ce contenu sera également indexé par les moteurs de recherche, entraînant ainsi d’énormes avantages sur le plan du référencement naturel. »

D’un autre côté, Speak Ai est en mesure d’aider les spécialistes en commercialisation à recueillir des renseignements plus pointus sur les gens qui regardent leur contenu en associant les références temporelles et en examinant les lignes les plus populaires des transcriptions afin de dégager les sujets les plus intéressants. « La valeur vient de l’analyse de nouveaux contenus audio et vidéo de longue durée de manière à ce que vous puissiez générer du contenu interactif qui intéresse profondément les utilisateurs », explique M. Bryden.

Un marché inattendu

Speak Ai a évolué, devenant beaucoup plus qu’une plateforme de promotion, puisque les chercheurs l’ont également remarquée. « La quantité de données non structurées que les chercheurs obtiennent grâce aux études est vraiment incroyable. Être en mesure de transcrire et d’analyser des données instantanément est extrêmement utile », affirme M. Bryden.

Bien qu’aider les chercheurs soit maintenant devenu l’un des principaux objectifs de Speak Ai, il y a beaucoup de travail à faire. « L’adoption de cette technologie peut être ardue. Il existe beaucoup d’obstacles à franchir sur les plans juridique et éthique. Mais chaque fois que nous parlons aux chercheurs, nous ne pouvons ignorer leur enthousiasme. Certaines personnes se demandent comment nous pouvons faire les deux, mais ce que nous avons constaté, c’est à quel point les processus du marketing et de la recherche se ressemblent. Travailler avec des chercheurs améliore notre plateforme de marketing. La mobilisation des connaissances pose problème à un nombre grandissant de chercheurs. Ils cherchent de meilleurs moyens de créer, de publier et de partager la recherche qu’ils réalisent. Donc, chaque fois que nous parlons à des spécialistes en commercialisation, nous améliorons notre plateforme e recherche. C’est une relation grandement symbiotique. »

Pourquoi London, en Ontario?

« Une des choses de London qui m’impressionnent beaucoup est que l’on y trouve beaucoup de soutien », déclare M. Bryden. Parmi les possibilités uniques offertes à London figure la possibilité de faire partie des programmes de TechAlliance et de croissance, et de travailler avec la London Economic Development Corporation. « Nous avons le sentiment que les activités de notre entreprise sont entièrement appuyées par London en tant que ville. Le milieu est à la fois concurrentiel et collaboratif. » L’entreprise tire avantage de sa proximité aux établissements d’enseignement, y compris le Collège Fanshawe et l’Université Western Ontario.

Au-delà la ville de London, la province de l’Ontario a contribué de manière importante au succès initial de Speak Ai. « En Ontario, il existe un grand nombre d’occasions formidables. Nous avons reçu le soutien des Centres d’excellence de l’Ontario et du programme d’accélération de l’Université Western. Nous espérons et croyons que nous serons en mesure de profiter de nouveaux débouchés. »

En examinant dans quelle mesure l’environnement pour les entrepreneurs en Ontario a changé depuis le lancement de son entreprise en 2016, M. Bryden remarque que beaucoup de ressources sont offertes. « Nous obtenons l’accès à des programmes comme Objectif carrière, qui subventionne l’embauche et la RS&DE, ce qui nous permet d’obtenir des crédits et des remboursements d’impôt pour une partie du travail innovateur que nous accomplissons. L’Ontario est un milieu débordant de ressources entrepreneuriales et c’est vraiment excitant de voir ce qui se passe.

Traductions et rétroaction en temps réel

Speak Ai ne prévoit pas ralentir la cadence sur le plan des innovations. « Nous ne mettons pas seulement l’accent sur la transcription en anglais. Nous espérons être en mesure d’offrir nos services dans 80 langues, afin que nous puissions accroître l’accessibilité et la portée », déclare M. Bryden.

M. Bryden estime que la technologie comme la leur fera partie de notre quotidien dans un proche avenir. Speak Ai travaille actuellement à élaborer certaines nouvelles fonctions, comme la capacité de relier la parole à des biomarqueurs et d’analyser le contenu en temps réel. Alors que l’entreprise continue à accroître ses activités, sa mission demeure la même. « Que vous soyez doués ou non sur le plan technique, nous voulons approfondir nos connaissances des gens et les aider à mieux communiquer. »

Cet article a été créé avec l’aide de la technologie de transcription de Speak Ai.

Inscrivez-vous à notre bulletin Investir en Ontario pour en apprendre davantage sur les entreprises chefs de file ontariennes dans le secteur de l’intelligence artificielle.

4 novembre 2019

Partager

  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Parlez-en à un conseiller commercial


Demande d’entretien

Inscrivez-vous à notre bulletin


Ouvrez-en un maintenant

Inscrivez-vous à
notre bulletin

Le formulaire est à des fins commerciales.

Retour en haut de la page