Toronto grimpe à la 3e position dans le rapport de 2019 CBRE Scoring Tech Talent en fonction de la forte croissance de l’emploi et des faibles coûts. Ottawa occupe la 19e position, tandis que Hamilton et Waterloo se classent parmi les trois premiers marchés de technologies prometteurs de l’Amérique du Nord.

Toronto est le marché de technologies à la croissance la plus rapide en Amérique du Nord Grâce à ses 80 100 emplois en technologie créés, la croissance de l’emploi en technologie de Toronto a dépassé celles de New York, Seattle et Boston regroupées.

Cette information est tirée du rapport de 2019 CBRE Scoring Tech Talent (en anglais seulement), qui a classé Toronto en tant que troisième marché de technologies le plus vigoureux dans l’ensemble, faisant passer la ville devant Washington, D.C. au classement par rapport à l’an dernier. Ottawa a également fait bonne figure en se classant 19e.

« Nous entendons parler de plus en plus des technologies, mais dans une ville prospère comme Toronto, l’effet des sociétés de technologie et l’influence croissante des talents de ce domaine ne peuvent être exagérés. La croissance de l’emploi en technologie a un effet multiplicateur sur l’économie », assure Paul Morassutti, vice-président de CBRE Canada. « Toronto, San Francisco et Seattle sont agréablement mentionnées dans la même phrase et attirent le meilleur de l’industrie. »

Selon le rapport, Toronto offre en outre un talent de haute qualité à une fraction du coût. Le talent en technologie comparable à Toronto coûte moins de la moitié que celui de San Francisco et environ 50 % moins que celui de New York ou de Seattle.

Toronto affichait le troisième coût d’exploitation d’une entreprise le plus faible dans l’ensemble, et tant Toronto qu’Ottawa sont en réalité moins onéreuses pour faire des affaires que toute autre ville américaine énumérée. Cette différence provient des grandes économies à la fois sur les loyers de bureau et les coûts de la main-d’œuvre.

Toronto mène le « recrutement de cerveaux »

Alors que certaines villes de la liste n’ont pas généré suffisamment d’emplois pour l’ensemble de leurs diplômés, Toronto a créé plus de 57 000 emplois de plus que le nombre de ses diplômés au cours des cinq dernières années, ce qui en fait la destination numéro un en Amérique du Nord pour le recrutement de cerveaux.

Ottawa s’est classée comme ayant la deuxième plus forte concentration d’emplois en technologie. À Ottawa, 9,9 % de la main-d’œuvre travaille dans le secteur des technologies, soit seulement 0,1 % de moins que San Francisco, alors que Toronto a décroché la troisième place.

Hamilton et la région de Waterloo ont également été désignées comme deux des marchés de possibilités à la croissance la plus rapide. L’emploi en technologie de Hamilton a crû de 52 % au cours des cinq dernières années alors que celui de Waterloo a augmenté de 40 %. « Les marchés de possibilités offrent des bassins de main-d’œuvre de qualité et l’abordabilité qui soutiennent l’évolutivité rapide », a déclaré M. Morassutti. « Ces marchés peuvent s’avérer idéaux pour les activités à petites échelles, les entreprises en démarrage et les emplois en technologie auprès d’employeurs non technologiques comme les banques, les médias et les entreprises de services. »

21 août 2019

Partager

  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Parlez-en à un conseiller commercial


Demande d’entretien

Inscrivez-vous à notre bulletin


Ouvrez-en un maintenant

Inscrivez-vous à
notre bulletin

Le formulaire est à des fins commerciales.

Retour en haut de la page