La cinquième édition annuelle de la conférence canadienne sur la technologie financière (en anglais seulement), qui est à l’origine des FinTech & AI Awards, a eu lieu en août, à Toronto (Ontario). Financé et organisé par The Digital Finance Institute, cet événement souligne et célèbre l’innovation canadienne d’un océan à l’autre, réunissant cadres, entrepreneurs, investisseurs et autorités de réglementation du monde entier venus découvrir les plus récentes percées dans le domaine.

Cette année, la conférence a couvert un large éventail de sujets, des avancées en matière de systèmes bancaires ouverts à la présence des femmes dans le secteur de la technologie.

Voici trois des sujets qui ont le plus fait parler.

1. Tout le monde gagne à voir les femmes investir le secteur

La conférence de cette année a suivi de près la désignation de Toronto comme l’un des meilleurs endroits au monde pour les entrepreneures. Malgré cela, les membres du National Club – un club privé de plus de 130 ans situé en plein cœur du quartier des finances – qui ont assisté à la présentation sur les femmes dans le secteur de la technologie sont tout à fait conscients de leur sous-représentation généralisée, qui persiste. Heureusement, des pionnières locales étaient là pour raconter leur parcours inspirant pour les leaders féminines de demain. Leurs principaux conseils : poursuivre ses objectifs avec détermination, braver les obstacles, et ne pas avoir peur de saisir les occasions de leadership. Par ailleurs, plusieurs conférenciers ont cité des études démontrant que les entreprises dirigées par des femmes ont plus de succès que les autres. Il va sans dire que Toronto a tout à gagner à encourager davantage l’entrepreneuriat et le leadership d’entreprises chez les femmes.

2. Avec sa forte concentration d’entreprises de TI et de talents dans l’industrie, Toronto fait tourner les têtes

Toronto est la ville d’Amérique du Nord où le bassin de talents en technologies connaît la croissance la plus rapide : les emplois dans le domaine s’y multiplient davantage que dans les villes de New York, Seattle et Boston réunies. Et ces talents, ils comptent parmi les meilleurs au monde. C’est la combinaison unique de services financiers et de TI que l’on trouve à Toronto qui a attiré des investisseurs comme Square et Oberthur Technologies et incité HSBC à y ouvrir son nouveau laboratoire d’intelligence artificielle (IA). Toute la force du leadership ontarien s’est fait sentir cette année à la conférence, à laquelle bon nombre des jeunes entreprises canadiennes de technologie financière les plus prometteuses ont participé. Parmi elles, il y avait les jeunes Koho (en anglais seulement) et Planswell (en anglais seulement), qui offrent de nouvelles options bancaires, ainsi que Lendified (en anglais seulement), une plateforme avant-gardiste basée sur l’AI qui permet, en un rien de temps, d’estimer les coûts et d’évaluer les risques d’un prêt à une petite entreprise.

3. Le secteur torontois de la technologie financière est reconnu pour sa croissance

Toronto est l’un des plus grands centres de services financiers du monde, qui attire les meilleurs professionnels de l’industrie, et les investisseurs n’y sont pas indifférents. En Amérique du Nord, seule la ville de New York supplante Toronto en matière d’emplois générés. C’est d’ailleurs le deuxième plus grand centre des finances en Amérique du Nord après New York, et le huitième au monde. Un rapport préparé pour le gouvernement du Canada indique que la ville abrite à peu près 50 % des jeunes entreprises canadiennes de technologie financière, les grands atouts se concentrant dans les domaines de l’AI, des paiements numériques et des robots-conseils. Selon CB Insights, 40 milliards de dollars en capitaux de risque ont été investis l’an dernier dans le secteur canadien de la technologie financière, soit 120 % de plus qu’en 2017. Et même si les Canadiens se montrent plutôt réticents à adopter ces technologies, les banques savent tout ce qu’elles ont à gagner à collaborer avec l’industrie mondialement concurrentielle de la région.

Abonnez-vous pour découvrir ce qui attire les entreprises de services financiers internationales en Ontario

26 septembre 2019

Partager

  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Parlez-en à un conseiller commercial


Demande d’entretien

Inscrivez-vous à notre bulletin


Ouvrez-en un maintenant

Inscrivez-vous à
notre bulletin

Le formulaire est à des fins commerciales.

Retour en haut de la page