Photo par Centre for Commercialization of Regenerative Medicine

Le Centre for Advanced Therapeutic Cell Technologies s'installe au District de la découverte MaRS, à Toronto

Depuis que James Till, Ph. D., et Ernest McCulloch, Ph. D., de l'Université de Toronto ont démontré l'existence des cellules souches il y a 55 ans, l'Ontario est sans aucun doute demeuré la plaque tournante des découvertes dans la recherche et la commercialisation des technologies des cellules souches et de la médecine régénératrice. Dernièrement, la capacité de l'Ontario à continuer d'attirer du talent de renommée mondiale et de générer de l'intérêt pour l'investissement dans ce domaine innovateur s'est trouvée renforcée par deux annonces importantes : l'ouverture du Centre for Advanced Therapeutic Cell Technologies, la première installation au monde à adopter une approche axée sur la collaboration – entre les instituts de recherche et l’industrie – en vue de relever les défis associés à la fabrication de cellules thérapeutiques, ainsi qu'une promesse du gouvernement de l'Ontario d'investir une somme de 25 millions de dollars dans l'Ontario Institute for Regenerative Medicine (OIRM) (en anglais seulement), ont marqué le début de l'année 2016.

Le Centre for Advanced Therapeutic Cell Technologies sera fondé grâce à un financement de 40 millions de dollars versé conjointement par le gouvernement canadien et GE Healthcare. Le premier ministre du Canada a lui-même annoncé officiellement le financement de l'installation qui sera mise sur pied par le Centre pour la commercialisation de la médecine régénératrice et située dans le District de la découverte MaRS, à Toronto. Le centre se joint au JLABS de Johnson & Johnson, à l'Ontario Genomics Institute, au Réseau universitaire de santé, à Essais cliniques Ontario et à d'autres organismes innovateurs qui sont installés au District de la découverte MaRS.

Nous avons créé un solide consortium de près de 50 entreprises du secteur pour aider à stimuler une approche axée sur la collaboration et à réaliser le potentiel de la médecine régénératrice. GE Healthcare joue déjà un rôle de premier plan dans ce consortium, et ses vastes connaissances du secteur des procédés biotechnologiques, en combinaison avec son envergure mondiale et ses connaissances des soins de santé, font de l'entreprise le partenaire clé idéal du nouveau centre.

– Michael May, président et chef de la direction, Centre pour la commercialisation de la médecine régénératrice

(en anglais seulement)

Selon le communiqué du Centre pour la commercialisation de la médecine régénératrice, le centre permettra d’accélérer l’élaboration et la mise en œuvre de technologies de fabrication de cellules qui favoriseront l'accès aux thérapies fondées sur la médecine régénératrice. Le Centre pour la commercialisation de la médecine régénératrice et GE Healthcare accueilleront ensemble des entreprises des secteurs des produits pharmaceutiques, de la biotechnologie et de la thérapie cellulaire afin de mettre sur pied le centre.

De plus, la province financera le travail des 150 scientifiques, cliniciens et ingénieurs de premier plan du domaine des cellules souches et de la médecine régénératrice visant à découvrir et à créer des traitements et des thérapies pour les personnes qui sont atteintes de maladies chroniques, comme le cancer, la sclérose en plaques et le diabète.

En apprendre davantage sur le Centre pour la commercialisation de la médecine régénératrice (en anglais seulement)

Découvrez le plus important groupement des sciences de la vie au Canada

Commentaire : Cette page a-t-elle été utile?

Vous désirez faire des affaires en Ontario?

Parlez-en à un conseiller commercial.

Inscrivez-vous à
notre bulletin


Le présent formulaire est utilisé uniquement à des fins professionnelles.

*Tous les champs sont obligatoires.



Inscrivez-vous à notre bulletin

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour d'Investir en Ontario.


Inscrivez-vous

Retour en haut de la page